lundi 25 juillet 2016

Route 550 - Kaldidalsvegur / Kaldidalur

Kaldidalsvegur, officiellement dénommée route 550, est la plus courte des pistes traversant l’intérieur du pays. Elle porte donc le surnom de « hautes terres pour les débutants ».  Le nom Kaldidalsvegur dérive du nom de la vallée que la route traverse : kaldidalur signifie « vallée froide ». Souvent, la route est simplement nommée « Kaldidalur ».

Route 550 - Kaldidalsvegur / Kaldidalur

C’est une expérience unique et plutôt excitante de conduire sur Kaldidalur. En effet, conduire sur des pistes non goudronnées diffère bien de conduire sur la route n°1… Les paysages qui défilent le long de cette route sont bien étranges – des pierres à perte de vue, quand soudain une rivière coupe à travers le tout et des glaciers apparaissent à l’horizon. Ca ne peut pas être la Lune, car là-bas il n’y a pas d’eau, ni un désert, car il y a de la glace.

 Ce genre de paysage désertique ne peut être découvert que dans certains endroits du monde, et plus particulièrement en Islande.

Route 550 - Kaldidalsvegur / Kaldidalur

La route commence au nord de Þingvellir et à l’ouest du volcan Skjaldbreiður qui porte bien son nom (« large bouclier »).

Route 550 - Kaldidalsvegur / Kaldidalur

La piste serpente entre les glaciers Þórisjökull et Ok et poursuit vers le Nord. A l’est de Reykholt elle arrive près de Reykholtsdalur et de Húsafell. Elle continue ensuite vers to Hvammstangi à Miðfjörður.

Route 550 - Kaldidalsvegur / Kaldidalur

Cette route 550 est une piste de 40 km de long, et il y a des ponts pour traverser les rivières. Kaldidalur n’est pas classifiée en tant que route F, et donc légalement il n’y a pas besoin d’avoir un 4x4 pour la parcourir. En revanche, la majorité des compagnies de location de voiture interdisent d’y aller en voitures à deux roues motrices.

Les autres routes traversant l’intérieur du pays sont Kjölur et Sprengisandur.

Route 550 - Kaldidalsvegur / Kaldidalur

Kaldidalur était beaucoup empruntée dans le passé, spécialement par les fermiers vivant dans l’intérieur du pays à l’Ouest et au Nord-Ouest, et pour accéder à Þingvellir. C’est la première route à avoir été désignée comme permanente avec des travaux de construction en 1830. La vue à partir de son point le plus en hauteur (727 m) est magnifique un jour de beau temps. Certaines légendes des Sagas islandaises sont liées à cette partie du pays. Une route secondaire partant vers l’est permet d’accéder à une hutte au pied du glacier Langjökull, où il est possible de participer à des tours guidés.

Route 550 - Kaldidalsvegur / Kaldidalur

Il est très important de vérifier les conditions météorologiques, en particulier la pluviosité, avant de partir et d’être sûr de vous être bien préparés à ce voyage.

Route 550 - Kaldidalsvegur / Kaldidalur

Vous pouvez vérifier l’état de la route sur ce site. La route est généralement ouverte du 31 mai au 15 septembre chaque année.

Pauline, Islande24
© 2016 par Islande24

mardi 12 juillet 2016

L’Islande végétarienne

Seul deux endroits en Islande sont entièrement végétariens et ne propose pas de viande sur leurs menus: il s’agit de Garðurinn à Reykjavík et de Silva dans la campagne près d’Akureyri. Les deux proposent des options végétaliennes dans leurs menus, mais notez que le premier n’est ouvert que pour le déjeuner, le second que l’été (même s’il est question d’ouvrir un week-end par mois en hiver, rien n’est encore fait). Silva se trouve à la campagne, à Eyjafjarðarsveit, et c'est une maison toute simple. A l'intérieur, on peut se croire chez une amie, tout est simple et chaleureux, et il y a un coin bibliothèque et un coin jeux pour les enfants, tous les deux très fournis. Un bon moment à passer, et la propriétaire et chef du restaurant, Kristín, est très sympathique.

L’Islande végétarienne

Cet article a été écrit en s’inspirant très largement de cette liste en anglais, compilée par Ragnar, islandais et végétalien.

Dans la capitale, vous n’aurez aucun mal à trouver des restaurants végétariens ou des cafés proposant des options végétariennes ou végétaliennes. Les restaurants asiatiques proposent en général tous des options végétariennes.

Gló est l'un des restaurants végétariens les plus populaires de la ville, tenue par son chef tout aussi populaire, Sólveig Eiríksdóttir (plus couramment surnommée Solla). C'est aussi le premier chef islandais à proposer des recettes crues sur le menu d'un restaurant -la cuisine crue est en hausse de popularité un peu partout dans le monde, y compris en Islande! Il y a d'autres restaurants où on peut facilement trouver des plats végétariens, comme Núðluskálin, le café du musée d'art de Reykjavík (Listasafn Reykjavíkur), Laundromat Café et d’autres.

L’Islande végétarienne

Si vous êtes vegan, vous aurez quelques options pour déjeuner en ville. C for Cookie a une soupe du jour végétalienne, Coocoo's Nest un sandwich du jour et Babalú propose un gâteau à la carotte pour votre quatre heures! Kaffihús Vesturbæjar, Íslenski barinn, Prikið et Hamborgarabúlla Tómasar proposent également un vegan burger, et Íslenski barinn a aussi un plat à base d'orge, de poivrons et de pommes de terre qui paraît-il est délicieux.

L’Islande végétarienne

Dans le nord de l'Islande, à part Silva que nous avons mentionné plus haut, le café Simstöðin à Akureyri offre chaque jour de la semaine un plat cru, toujours végétarien, parfois également végétalien. Le bistro Gamli Bærinn, à Mývatn, offre lui aussi un vegan burger.

Cette liste est bien évidemment incomplète, nous attendons vos suggestions et commentaires pour la compléter!

Stéphanie, Islande24
© 2016 par Islande24

samedi 9 juillet 2016

10 choses à faire dans les Fjords de l’Est

Les fjords de l’Est sont un endroit à part. Deux de nos activités favorites à ne pas manquer sont l’observation des macareux et des rennes – l’Est est le seul endroit de l’île où vous pouvez apercevoir des troupeaux de rennes sauvages. Les paysages sont divers, et il y a là-bas une multitude de chemins de randonnée ou de trek à parcourir.

 fjords de l’Est - Islande 24

Là-bas, vous pouvez voir des glaciers, des aurores boréales ainsi que les hautes terres intérieures : vous pouvez même vous baigner dans une source chaude et apercevoir en même temps la glace toute proche. Cet endroit est aussi riche de culture et de créativité, avec des musées, des évènements culturels et des gens extraordinaires. L’est de l’Islande est un plaisir à visiter, croyez-nous !


1. Partir en randonnée à Borgarfjorður

Si vous chercher le paradis de la randonnée, vous le trouverez à Borgarfjorður. Il y a beaucoup de chemins intéressants à parcourir, le long des montagnes et de la mer. Partir à « Urd » est comme partir dans un monde nouveau, où l’eau est claire comme du cristal et les roches semblent se fondre à l’eau. Les locaux vous raconteront des histoires d’elfes et des Huldufólk (le « peuple caché ») qui vivent dans les pierres des environs.

 fjords de l’Est - Islande 24

2. Nager à Vopnafjorður 

Si vous allez à Vopnafjorður, il n’y a rien de mieux que de prendre un bain de minuit à Selárlaug, une piscine nichée au bord d’une rivière, d’où vous pouvez admirer la nature en toute tranquillité.

 fjords de l’Est - Islande 24

3. Papey, l’île aux macareux

Partez à Papey, juste à côté du petit village de Djúpivogur. Vous pouvez y voir des macareux de près, et visiter la plus petite église en bois de l’Islande. De plus, la vue à partir du ferry sur l’île et ses alentours est superbe.

 fjords de l’Est - Islande 24

4. Cherchez le Ver du Lagarfljót 

Le lac Lagarfljót est long et étroit, et la route en faisant le tour contient plusieurs stops intéressants. La plus grande forêt islandaise, Hallormsstadur, est une aventure en elle-même, où il est facile de lâcher prise en cherchant ce qui se cache derrière les arbres. On peut aussi conduire jusqu’au plus grand barrage hydraulique d’Europe. Le trajet dure environ une heure et demie, et l’on peut s’arrêter au retour à la source chaude naturelle de Laugafell pour se relaxer dans ses eaux bienfaisantes.

 fjords de l’Est - Islande 24

La cascade d’Hengifoss

Hengifoss est la chute d’eau star des fjords de l’Est et des environs de Lagarfljót et d’Egilsstaðir. Cette cascade est la deuxième plus haute de l’île, chutant de 120 m. Les falaises bordant la chute d’eau sont lardées de rouge, ce qui fait d’Hengifoss une cascade assez atypique.

 fjords de l’Est - Islande 24

A partir d’Egilsstaðir (à prononcer « eille-île-sta-dir »), roulez vers le sud en empruntant la route n°1 sur 11 km. Ensuite, tournez à droite sur la route 931 et continuez pendant 21 km environ. Vous longerez le long du lac, pour finalement le traverser sur un pont et arriver à un carrefour. Tournez vers la gauche sur la route 933 et roulez pendant 1,6 km. Le parking signalé est sur la droite.

 fjords de l’Est - Islande 24

Marcher jusqu’à Hengifoss prend environ deux heures aller-retour. Des marches partent du parking jusqu’au début du chemin sur les hauteurs d’où on peut rapidement apercevoir la cascade. Le chemin est parfois assez pentu mais il redevient plat dès que vous entrez dans le canyon. Il faut parcourir 2,5 km – et 2,5 km retour – pour arriver jusqu’à Hengifoss, mais à mi-chemin se trouve une plus petite cascade, Lítlanesfoss, entourée de colonnes de basalte verticales formées en structure alvéolaire.

 fjords de l’Est - Islande 24

5. Devenez un artiste à Seyðisfjörður

Pendant l’été, l’art fleurit à Seyðisfjörður. Beaucoup d’artistes internationaux se donnent rendez-vous dans le village, et certains y établissent leur résidence. Le centre culturel Skaftfell abrite une exposition d’art moderne, dont des œuvres de l’artiste suisse-allemand Didier Roth (1930-1998).

 fjords de l’Est - Islande 24

Si vous y passez en Juillet, arrêtez-vous quelques jours pour participer au festival d’art Lunga. Les maisons en bois de ce petit village colorées, dans le style norvégien, font de Seyðisfjörður un endroit unique en Islande. Une multitude de chemins de balade ou de randonnée courent le long du village, de la côte ou de la rivière Fjardará.

 fjords de l’Est - Islande 24

Du côté de Seyðisfjörður :


                      
Un ferry de la Smyril line part toutes les semaines à Seyðisfjörður, vers les îles Féroés (1-2 jours de voyage) puis vers Hirtshals, au Danemark (3-4 jours). Le ferry part en général le mardi vers 20h en saison basse (Avril-Juin et Aout-Octobre) et le jeudi à 10h en saison haute (Juin-Aout).

 fjords de l’Est - Islande 24

Le voyage vers le Danemark coûte entre 280 et 590 € avec une voiture ou entre 120 et 250 € par passager, en fonction de la saison. Un supplément est demandé pour une cabine. Pensez à réserver en avance car les prix varient beaucoup.

6. Visitez un minuscule village

Mjóifjorður (littéralement « fjord étroit ») est long de 18 km, situé entre Norðfjörður et Seyðisfjörður, et est connu pour son temps clément et sa tranquillité. La route menant au fjord est en assez bon état, mais en général est fermée pendant l’hiver. Il est  aussi possible de continuer la route, qui court le long du versant nord du fjord, et mène à Dalatangi où vous trouverez un phare et une belle vue sur l’océan.

 fjords de l’Est - Islande 24

Il y a beaucoup de choses à faire à Mjóifjorður, et beaucoup de personnes le considèrent comme le plus impressionnant des fjords en Islande. Aujourd’hui, environ 40 personnes vivent dans le fjord, la plupart dans le petit village de Brekkuþorp. Vous pouvez rester dans la chambre d’hôtes du village, un véritable havre de paix, et le restaurant Brekkan propose entre autres des coquillages locaux à déguster avec un bon verre de vin blanc.

7. La ville musicienne

La route menant à Neskaupstaður vous offre une vue spectaculaire sur le fjord, avant de traverser un vieux tunnel à une voie et de descendre vers le village. Jusqu’à il y a 50 ans, Neskaupstaður n’était accessible que par bateau. Ceci a stimulé et vivifié la culture locale.

Située dans le fjord Norðfjörður, Neskaupstaður est connue pour sa riche scène musicale. Une des attractions reste le club local de blues, rock et jazz Brján. Pendant l’été, cette ville propose un concert quotidien – demandez le programme aux locaux ! Vous pouvez aussi partir en balade à cheval islandais, ou en kayak le long du fjord.

 fjords de l’Est - Islande 24

8. Soyez le plus français des Français à Fáskrúðsfjörður

De la deuxième moitié du 19e siècle jusqu’à 1935, le village fut une escale régulière des pêcheurs français à l’est de l’Islande. Fáskrúðsfjörður est ainsi connue pour son héritage français et garde des liens forts avec son équivalent français, Gravelines. Il est intéressant de visiter le musée français pour découvrir un peu plus l’histoire de la ville. Les plaques portant les noms des rues du village sont aussi en français !

 fjords de l’Est - Islande 24

9. Les pierres qui roulent de Stöðvarfjörður 

Ce village et ses environs sont connus pour leur beauté. Les amoureux de la nature pourront admirer les magnifiques cascades de la rivière Stöðvara, qui se déverse dans l’océan au fond du fjord. De nombreuses sortes de pierres et de minéraux peuvent être trouvés dans les montagnes locales, et beaucoup de ses spécimens sont venus contribuer à la collection de Petra Sveinsdottir. La collection de pierres et de minéraux de Petra est à ne pas manquer (http://www.steinapetra.is/en/).

 fjords de l’Est - Islande 24

10. La plage de sable noir de Breiddalsvík 

De ce charmant village côtier, on a des vues imprenables sur la mer et les plages de sable noir. La vallée spectaculaire de Breiddalur est la plus longue et large des vallées dans l’est du pays, entourée de montagnes majestueuses culminant de chaque côté à environ 1100 m.

On peut avoir une belle vue de Breiddalur à partir de Breiddalsheidi, un ancien volcan érodé situé le long de la route n°1, et de la rivière Breiddalsá (connue des pêcheurs de saumon) serpentant dans la vallée avant de se jeter dans la mer. Arrêtez-vous et cherchez des pierres multicolores sur le chemin !

 fjords de l’Est - Islande 24

Pauline, Islande24
© 2016 par Islande24