mercredi 7 décembre 2016

Vestmannæyar

Vestmannæyar, ou îles Vestmann en français, sont un archipel d’environ 15 îles ou îlots situé dans le sud de l’Islande, à 30 minutes en bateau de Landeyjahöfn. Ces îles ont été formées par des éruptions volcaniques sous-marines et la plus récente, Surtsey, est apparue lors d’une éruption datant de 1963. La plus grande île est Heimæy avec ces 13,4 km2 et c’est également la seule qui est habitée, avec plus de 4000 habitants.

Vestmannæyar

L’île vit principalement de la pêche et de la chasse (c’est un lieu connu pour la chasse aux oiseaux et notamment la chasse aux macareux), et évidemment le tourisme grandissant en Islande en fait une destination populaire en été. Pour la fête des commerçants le premier weekend d’août, le festival Þjóðhátið í Eyjum accueille entre 11 000 et 13 000 personnes (en plus des habitants de l’île). 

Le festival a d’abord été célébré en 1874, alors que le reste de la nation célébrait le millénaire de la colonisation de l’Islande -le mauvais temps ne permettait pas aux résidents de l’île de joindre la fête sur l’île principale, et on donc décidé d’organiser leurs propres festivités. Ironiquement, c’est aujourd’hui le plus grand festival d’Islande!

Vestmannæyar

Le musée du volcan Eldheimar retrace l’histoire volcanique de l’île, et notamment l’éruption la plus récente qui date de 1973. Cette éruption, qui a débuté le 23 janvier de cette année, a fait pas mal de dommages sur l’île et ensevelie 360 maisons -certaines ont fait l’objet d’excavations après 2006 et c’est un spectacle un peu consternant, mais aussi étonnant, car les objets et souvenirs dans les maisons semblent “intactes” malgré les cendres et la poussière. 

La totalité des habitants a été évacuée lors de l’éruption qui a duré six mois, et une grande majorité des gens sont retournés sur l’île. Aujourd’hui, vous pouvez grimper en haut du volcan Eldfell, et encore y sentir la chaleur de l’éruption -plus de quarante ans après.

Vestmannæyar

L’île compte aussi un musée de culture populaire, Sagnheimar, ainsi qu’un musée d’histoire naturelle et un aquarium. Vous pouvez visiter une grande partie d’Heimæy à pied, mais aussi louer un vélo ou un segway. Il y a aussi des excursions organisées en bus, qui font le tour de l’île, ou en bateau. L’île est très vivante, en particulier l’été, et on y trouve sans problèmes des cafés, restaurants, des magasins et beaucoup de galleries d’art. On raconte que le point le plus élevé de l’île est aussi celui où il y a le plus de vent en Islande.

Si vous avez vu le film Stormy weather, de Sólveig Anspach, vous avez déjà aperçu l’île de Heimæy et son atmosphère. Djúpið, de Baltasar Kormákur, raconte l’histoire de Guðlaugur Friðþórsson, une personnalité des îles Vestmann. Ce pêcheur est connu pour avoir survécu et nagé pendant six heures dans de l’eau à 5 °C alors que le navire dans lequel il était a chaviré. Une histoire fascinante!

© Tous droits réservés


lundi 5 décembre 2016

Que faire à Reykjavík avec des enfants (ou pas)

Allez à la piscine

Le choix est vaste, car il existe des dizaines de piscines à Reykjavík. Sundhöllin, la piscine la plus centrale et la ancienne de la ville, est peu ordinaire car le bassin principal est à l’intérieur, mais les bains d’eau chaude vous donneront une vue surprenante sur la ville. Laugardalslaug est la piscine la plus grande de la ville et vous pourrez profiter des nombreux bassins et jacuzzis qu’elle propose. 

Que faire à Reykjavík avec des enfants (ou pas)

Vesturbæjarlaug est la chouchou des islandais du centre-ville, et elle est trop proche du décadent magasin de glace Ísbuð vesturbæjar pour ne pas aller y faire un saut quand vous sortez de la piscine. Seltjarnarneslaug étonnera petits et grands avec son bassin d’eau de mer. Nauthóslvík est une expérience à ne pas rater si vous passez un peu de temps dans la capitale islandaise: cette plage géothermique vous offre de vous prélasser dans un bain à 38° puis d’aller faire un petit plongeon en mer... si vous l’osez!

Allez au zoo

Le parc familial et le zoo de Reykjavík sont la sortie parfaite pour un après-midi ensoleillé. L’entrée est de 6 euros pour les adultes, 4, 50 euros pour les enfants et gratuite pour les moins de quatre ans. Dans le zoo, vous pourrez voir des animaux d’Islande comme des phoques, des rennes, des renards polaires, des chevaux, chèvres, vaches, etc., et aussi des reptiles et quelques animaux exotiques.

Que faire à Reykjavík avec des enfants (ou pas)

Le site internet du parc vous indique quand les employés viennent nourrir les animaux, et pouvez donc y aller à ces heures si cela vous intéresse (voir “dagskrá”, en islandais).
Plus loin dans le parc, il y a beaucoup d’activités et de jeux pour les enfants -certaines gratuites, d’autres payantes, comme le petit train, le carroussel ou les bateaux à conduire sur la petite rivière. Un café se trouve entre la zone avec les animaux et celle avec les jeux. Le parc est ouvert tous les jours de 10 à 17 heures l’hiver, et de 10 à 18 heures l’été.


Le musée extérieur d’Árbær est un délice pour toute la famille. Constitué de plus de vingt bâtiments qui forment une place centrale, un village et une ferme, le musée a pour but de montrer le mode de vie islandais à différentes époques. Du 1er juin au 31 août, le musée est ouvert tous les jours, de 10 heures à 17 heures. L’entrée est de 1500 couronnes (11 euros) par personne et gratuite pour les jeunes de moins de 18 ans. De nombreux évènements ponctuels ont lieu au cours de l’année, comme par exemple les journées de l’artisanat, l’exposition annuelle de vieux véhicules ou encore l’exposition de Noël.

Que faire à Reykjavík avec des enfants (ou pas)

L’exposition Whales of Iceland (Baleines d’Islande), gratuite pour les enfants de moins de sept ans, ravira les petits et les grands avec ses modèles géants de baleines et ses jeux interactifs. La plupart des voyageurs visitent l’exposition avant ou après une excursion d’observation des baleines, mais cela peut-être long pour les plus jeunes (trois heures en bateau). Faire une excursion pour voir les macareux est peut-être un choix plus judicieux si vous voyagez avec des jeunes enfants -vous faites l’expérience de partir en mer, observer les oiseaux, le tout en une heure ou une heure et demie de temps.

Le musée national d’Islande a une section dédiée aux plus jeunes; jouets anciens, costumes de Vikings et jeux sont mis à la disposition des enfants qui découvrent de façon ludique une des facettes de l’histoire d’Islande.

Que faire à Reykjavík avec des enfants (ou pas)

Nourrissez les canards du lac Tjörnin

...dans le centre ville, puis faites une pause déjeuner ou goûtez dans l’un des cafés de Reykjavík. Le Laundromat Café a un espèce de jeux dans sa salle du bas qui ravira les enfants. Un peu plus loin, la bibliothèque centrale a également un espéce consacré aux enfants, avec livres, peluches, tableaux... tout ce qu’il faut pour souffler un peu et occuper vos enfants.

© Tous droits réservés

jeudi 1 décembre 2016

Skagafjörður et Sauðárkrókur

Skagafjörður est un fjord et une baie du nord de l’Islande, d’environ 40 kilomètres de long et quinze kilomètres de large, située à l’ouest de la péninsule de Tröllaskagi. L’ensemble de la région compte 4500 habitants, et c’est l’un des lieux les plus prospères pour l’agriculture en Islande; les fermes et les élevages de bovins et de moutons ne manquent pas, même si la baie est surtout connue pour son élevage de chevaux -on raconte que c’est la seule municipalité d’Islande dans laquelle on trouve des chevaux en plus grand nombre que les hommes (selon ce blog). 

Skagafjörður et Sauðárkrókur

C’est l’endroit idéal pour loger chez l’habitant et en apprendre plus sur le mode de vie des agriculteurs islandais aujourd’hui. De nombreux jeunes viennent de l’étranger pour y travailler quelques mois et y vivre une vraie expérience islandaise.

Que vous aimiez faire du rafting sur des rivières glaciales, vous rendre en hélicoptère en haut des montagnes de Tröllaskagi et skier, faire une promenade à cheval près de paysages à couper le souffle, vous relaxez dans une source d’eau chaude ou profitez de la magie des aurores boréales en hiver, Skagafjörður offre une variété d’activités, à toute saison. 

Skagafjörður et Sauðárkrókur

Skagafjörður est également une région riche en histoire, et de nombreux sites historiques peuvent se visiter. Une balade à cheval et une descente en rafting sur la rivière glaciaire de Jökulsá sont les deux activités les plus typiques et les plus inoubliables de la région. Si vous y planifier un voyage, le site de la ville regorge d’idées de séjours et d’activités pour tous et pour tous les goûts.

Aujourd’hui, plus de 4400 personnes vivent dans la région, la majorité dans la ville de Sauðárkrókur. Elle s’est construite petit à petit depuis la fin du XIXème siècle pour devenir un lieu prospère où agriculture, pêche, tourisme et services se côtoient pour servir les 2600 habitants qui y résident et les milliers de visiteurs qui s’y rendent chaque année. 

Skagafjörður et Sauðárkrókur

Vous trouverez à Sauðárkrókur tout ce dont vous avez besoin, y compris des supermarchés, des cafés, des restaurants, des hôtels et guesthouses, des musées, un terrain de sport, un hôpital et une piscine.

Le musée de culture populaire, Minjahúsið, qui remplit également la fonction d´office du tourisme, se compose de quatre studios dans lesquels vous découvrirez une facette du passé de la ville -c’est aussi l’un des rares endroits en Islande où vous pourrez admirer un ours polaire. 

Depuis 1874, le théâtre est une activité populaire à Sauðárkrókur, et les habitants se rassemblent très régulièrement pour assister à des performances, des pièces de théâtre, des danses ou autre évènement culturel lié à cet art. On appelle ces regroupement Sæluvíka, ce qui signifie “semaine heureuse”, et c’est une bonne façon d’apprendre à connaître la culture islandaise de façon ludique et amusante.

Skagafjörður et Sauðárkrókur


Pour une vue imprenable sur Sauðárkrókur et le fjord de Skagafjörður, vous pouvez vous rendre jusqu’à Nafir qui sont d’énormes rochers qui surplombent la ville. A l’est de Sauðárkrókur, vous trouverez la plage de Borgarsandur qui s’étend sur presque quatre kilomètres, et au sud, sur les rives des lacs Áshildarholtsvatn et Miklavatn, vous pourrez admirer les centaines d’oiseaux qui peuplent la région en été.

© Tous droits réservés