samedi 18 février 2017

Salaires et conditions de travail en Islande

Le système des salaires en Islande est assez compliqué; le salaire minimum général n’existe pas, et varie en fonction du poste occupé, de l’âge de l’employé et de son expérience. Cependant, un salaire ne devrait pas être en-dessous de 260 000 ISK brut par mois, si vous travaillez à temps plein. Le salaire brut moyen en Islande est de 415 000 ISK, mais à moins d’avoir un poste très qualifié ou beaucoup d’expérience, vous serez sûrement au salaire le plus bas.

Salaires et conditions de travail en Islande

Les islandais cumulent souvent plusieurs emplois et ils sont travailleurs. Un emploi à temps plein représente environ 40 heures de travail par semaine; au delà de 171.15 heures par mois, votre employeur doit vous payer en heures supplémentaires. Le système horaire a également un impact sur les salaires; vous n’êtes pas payé pareil selon l’heure de la journée -ou de la nuit.

De 7 heures à 18 heures, le salaire est un salaire de jour; de 18 heures à minuit, un salaire de soirée, et de minuit à 7 heures, un salaire de nuit. Si vous travaillez un samedi, un dimanche ou lors d’un jour férié, le taux augmente également; ces jours-là, votre employeur a pour obligation de vous payer 4 heures de travail minimum, même si vous n’en travaillez réellement que deux.

Votre employeur ne peut pas vous faire travailler plus de 13 heures par jour, et se doit de vous donner 5 minutes de pause par heure si vous travaillez plus de 5 heures. Les règles varient selon les lieux, renseignez-vous auprès de votre syndicat.



Salaires et conditions de travail en Islande

Les vacances annuelles sont de 24 jours, pendant lesquels on vous verse un bonus de vacances; 10.17% de votre salaire annuel vous sont versés -généralement le 1er juin, mais certains employeurs vous versent cet argent sur votre salaire tous les mois. Le 1er décembre, vous avez également droit à un bonus de Noël qui est de 82000 ISK (en 2016) si vous avez travaillez à plein temps pour le même employeur au cours des douze derniers mois.

Le rôle des syndicats
Le stéttarfélag, ou union des travailleurs, est une organisation qui protège les droits des travailleurs et vous donne accès à divers avantages (location de maisons de vacances, réduction du prix des cours d’islandais, réduction dans les salles de sport, par exemple). Ces “syndicats” n’ont pas le rôle politique et militant qu’ils ont en France, et nous vous conseillons vivement d’y souscrire. La quasi totalité des gens qui vivent et travaillent en Islande sont membres d’un syndicat.

Si vous avez travaillé en Islande suffisamment longtemps, votre syndicat paie aussi vos congés maladie ou congés grossesse si vous êtes allés au delà des jours autorisés par votre employeur.

Salaires et conditions de travail en Islande

Les impôts
Les plus petits salaires paient 37.3% d’impôts, directement pris à la source, puis 39.8% pour les salaires au-dessus de 527 000 ISK et 46.24% au delà de 836 000 ISK. Le gouvernement islandais rembourse à chaque travailleur 52000 ISK (en 2016) par mois, qui sont ajoutés à son salaire.

Les islandais ne sont pas très friands des contrats, et de nombreuses personnes en Islande travaillent sans avoir signé de contrat -cela n’exempt pas votre employeur d’être obligé de suivre les règles du syndicat, mais nous vous conseillons tout de même de demander un contrat pour que vos conditions de travail soient plus claires.

De nombreux jeunes, étrangers ou non, ne sont pas payés correctement car ils ignorent les règles. Pour travailler en Islande, elles sont nombreuses et varient selon différents facteurs, et cela peut être déstabilisant. Rendez-vous à votre syndicat et renseignez-vous sur vos droits -ils peuvent aussi voir si votre salaire est celui qu’il devrait être!

Islande24
© Tous droits réservés

mercredi 15 février 2017

Louer un appartement en Islande

Depuis la crise financière de 2008, et la popularité de l’Islande qui transforme le centre de ses villes en hôtel ou appartement airbnb, il est difficile -et coûteux de louer un appartement dans le pays, en particulier dans la capitale Reykjavík.

Louer un appartement en Islande

La plupart des islandais sont propriétaires; seulement 20% des logements en Islande sont loués. Le bouche à oreille est très certainement le meilleur moyen de trouver un logement -comme pour beaucoup de choses en Islande. Soyez sûr de faire circuler l’information à vos contacts en Islande, vous aurez plus de chance de trouver un appartement.

Pour vous donner une idée des prix en 2016, une chambre dans un appartement du centre-ville de Reykjavík vous coûtera entre 60 000 et 90 000 ISK (entre 500 et 700 euros), un grand appartement avec une chambre 180 000 ISK (1500 euros) et au moins 260 000 ISK (2100 euros) pour un appartement avec deux chambres. Si vous vous éloignez du centre-ville, les prix sont à peine moins chers, mais les appartements un peu plus grands.

Louer un appartement en Islande

A Akureyri, la seconde ville d’Islande, un studio vous coûtera environ 80 000 ISK (650 euros), et un appartement avec deux chambres au moins 140 000 ISK (1100 euros). Les prix sont élevés en Islande; si vous avez signé un contrat d’au moins six mois, vous aurez sûrement le droit à l’aide au logement; rendez-vous à votre mairie tous les ans pour renouveler la demande d’aide.

Il y a deux sites internet principaux grâce auquel vous pouvez trouver les petites annonces pour vous loger, mais ils sont en islandais: leiga.is et leigulistinn.is. Ce dernier demande une petite contribution pour avoir accès aux coordonnées des propriétaires. Vous pouvez aussi trouver quelques annonces sur les sites internet mbl.is, visir.is et bland.is, sous la catégorie “Húsnaedi í bodi”.

Louer un appartement en Islande

Si vous cherchez un logement dans une petite ville, certains sites internets des municipalités islandaises ont une section réservée aux logements vacants. Les réseaux sociaux sont également un très bon moyen pour chercher un appartement ou une maison à louer: Til Leigu Úti Á Landi (location dans toute l’Islande), Íbúðir á ÖLLU Norðurlandi (à louer dans le nord de l’Islande), Leiga (louer), For Rent in Iceland (Til leigu á Íslandi), Leiguíbúðir á Norðurlandi,  (à louer dans le nord de l’Islande) sont des groupes Facebook où vous pouvez rechercher un logement.

Vous pouvez aussi éplucher les petites annonces des journaux locaux, accrocher votre demande d’appartement sur un tableau dans le hall d’une université ou autre bâtiment publique, par exemple. Assurez-vous d’avoir un logement pour les premières semaines/mois lorsque vous arrivez en Islande, puis faites vos recherches sur place. Parlez de votre recherche d’appartement à tous ceux que vous rencontrez… et soyez patients!

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 13 février 2017

Travailler en Islande

Comparé a de nombreux pays européens, l’Islande affiche un taux de chômage peu élevé avec moins de 3% à la fin de l’année 2016. Depuis la fin du XXème siècle, l’économie florissante sur l’île, et en particulier le secteur de la construction, permet à tous les islandais d’avoir un emploi et à bon nombre de travailleurs étrangers de profiter des opportunités qu'offrent le marché du travail islandais. Le tourisme qui explose depuis quelques années permet également à beaucoup de faire l’expérience du travail en Islande, que ce soit de façon temporaire ou permanente.

Travailler en Islande

La structure du travail en Islande

Les islandais cumulent souvent plusieurs emplois et ils sont travailleurs. Un emploi à temps plein représente environ 40 heures de travail par semaine; au delà de 173 heures par mois, votre employeur doit vous payer en heures supplémentaires.

Les horaires de bureau classique sont de 8 heures du matin à 16 heures –qui sont également les horaires d’ouverture de la plupart des administrations, des banques et des écoles maternelles islandaises. Cependant, pour quelqu’un qui ne maitrise pas la langue islandaise, difficile de trouver un emploi dans une institution ou dans un bureau, à moins que vous ne possédiez une qualification très particulière.

Travailler en Islande

Les emplois dans le tourisme et l’hôtellerie sont les plus faciles à trouver, surtout en été lorsque la saison touristique bat son plein: musée, guide, employé d’office du tourisme, chargé de réservations, réceptionniste, femme/garçon de chambre, barman/barmaid, veilleur de nuit, etc. Beaucoup d’entreprises touristiques fonctionnent sur le système 2-2-3, c’est-à-dire une semaine avec deux jours de travail, deux jours de congé, trois jours de travail, et la semaine suivante deux jours de congé, deux jours de travail et à nouveau trois jours de congé. Le système est employé avec des journées “classiques” de huit heures de travail mais aussi souvent avec des journées de 12 heures de travail.

Trouver un travail en Islande

Les démarches pour trouver un emploi en Islande sont généralement bien moins formelles qu’en France, par exemple. Se présenter spontanément avec un CV dans une entreprise est souvent le meilleur moyen pour trouver un emploi. Faire vos démarches de recherche d’emploi depuis l’étranger s’avérera sûrement peu fructueux, car les islandais répondent rarement aux courriers ou aux courriels qu’on leur envoie. Une visite (ou plusieurs) en personne est un moyen bien plus efficace pour trouver un emploi.

Travailler en Islande

Si vous avez déjà travaillé en Islande ou si vous connaissez des gens sur place, n’hésitez pas à donner leur nom en tant que référent; dans ce pays à la population peu nombreuse, on aime savoir à qui l’on a à faire, et votre employeur potentiel se trouvera rassuré s’il sait qu’un de ses confrères vous recommande.

Pour trouver un emploi en Islande, certains sites peuvent vous être utile. Le site d’EURES recense les emplois disponibles dans l’ensemble du pays et met les annonces en anglais en premier, ce qui signifie que ce sont des emplois ouverts aux étrangers. Lorsque la liste passe en islandais, il s’agit des annonces de l’ANPE islandaise, VMST. Ce site est peu fourni en dehors de la capitale islandaise, car les employeurs islandais ont recours à d’autres stratégies pour recruter, mais vous pouvez vous présenter a l’un de leurs bureaux et leur communiquer votre CV; ils sont en contact avec des employeurs potentiels à qui ils pourraient le transmettre.

Travailler en Islande

Visir et Morgunblaðið qui comportent tous les deux une section petites annonces. Le premier est le site du quotidien Frettablaðið, qui consacre chaque samedi des dizaines de pages à l’emploi.

Reykjavik.is et akureyri.is vous donneront accès aux annonces des municipalités islandaises; aide-cuisinier dans une école, assistant dans une maison de retraite ou opérateur de téléski en hiver sont des exemples d’emploi qui y sont listés.

Si vous avez un diplôme particulier ou si vous cherchez un emploi très demandé en Islande, vous n’aurez pas forcément besoin de parler islandais pour être embauché; les médecins spécialistes sont en forte demande, en particulier en dehors de la capitale. Si vous avez un doctorat, il se peut qu’un poste de recherche ou de professeur soit disponible; contactez les universités pour vous renseignez (ou mieux: rendez-vous sur place: l’Université d´Islande, l’Université de Reykjavik, Université de Bifröst, Université de Hólar, Université des fjords de l’ouest, Université d’Akureyri).

Travailler en Islande

Pour les emplois dans le tourisme, vous n’avez pas nécessairement besoin d’avoir de l’expérience ou un diplôme dans ce domaine. C’est surtout pour votre motivation et vos compétences que l’on vous engagera -notamment vos compétences linguistiques seront les bienvenues. Anglais, français, allemand et espagnol sont des atouts pour travailler en Islande. Guesthouses et fermes embauchent facilement l’été, et il est aussi possible de travailler à la cueillette ou à la production de fruits et légumes dans l’une des nombreuses serres du pays.

Votre motivation et votre volonté sont vos plus gros atouts –votre CV et votre expérience sont souvent relégués à la seconde place. Chercher un emploi “en faisant du “porte à porte” vous donnera les plus grandes chances de succès.

Islande24
© Tous droits réservés