vendredi 24 mars 2017

Trois petits musées du nord de l’Islande

Smámunasafnið, le musée des petites choses
N65° 26' 49.886" W18° 12' 30.527"

Sverrir Hermansson est un charpentier islandais né à Akureyri en 1928, qui a grandi à la campagne dans le fjord d’ Eyjafjörður. Son travail peut être vu dans la plupart des plus anciens bâtiments historiques d’ Akureyri qu’il a aidé à restaurer, et il a également été impliqué dans le maintien et la reconstruction de plusieurs églises dans le fjord d’Eyjafjörður: Grund, Grenivík et Möðruvellir, entres autres.

Trois petits musées du nord de l’Islande

Sverrir était un collectionneur, toujours à l'affût de choses à acquérir. Il a collectionné un grand nombre de choses, des morceaux de bois, des clous, des poignées de portes, des boîtes d’allumettes, des stylos, des boîtes... Sa collection s’est transformé en musée en 2003, et vous pourrez admirer son magnifique bric-à-brac à Sólgarður, dans la campagne d’Eyjafjarðarsveit.

Centre de musique folk de Siglufjörður
N66° 8' 57.108" W18° 54' 52.986"

Le Centre de musique folk est situé dans une charmante petite maison que l’on appelle la maison Madame où le révérend Bjarni Þorsteinsson a vécu de 1888 à 1898.

Le Révérend Bjarni Þorsteinsson (1861-1938) était avant tout un collectionneur de musique folklorique. C’était aussi un musicien de talent et il a composé de nombreux chants que l’on chante encore en Islande. Il a commencé à recueillir des chansons folkloriques à partir de 1880 et a ensuite publié le livre islandais “Chansons Folkloriques” (Íslensk Þjóðlög) avec le soutien de la Fondation Carlsberg au Danemark. Le livre a des centaines de chansons folkloriques, provenant de diverses régions du pays.

Trois petits musées du nord de l’Islande

En juillet 2006, pour l’anniversaire des 100 ans du livre de Bjarni, le centre de musique folklorique a été officiellement inauguré. Bjarni a travaillé à Siglufjörður toute sa vie. En plus d'être le prêtre de la ville, il était un homme politique actif et il est encore considéré par beaucoup de gens comme le “père de Siglufjörður”.Au centre, les visiteurs peuvent voir des enregistrements vidéo de personnes de tous âges scandant des rimur, chantant des tvísöngur ou jouant d´un instrument folklorique comme le langspil. Un petit musée bien sympathique.

Musée ornithologique de Sigurgeir (Mývatn)
N65° 38' 36.370" W17° 0' 22.696"

Le musée des oiseaux est situé sur la ferme Ytri-Neslönd au bord du lac Mývatn. Il a été créé à la suite du travail de pionnier de Sigurgeir Stefansson qui a vécu dans cette ferme.

Trois petits musées du nord de l’Islande

La collection d'oiseaux est présentée de façon interactive, et c’est à la fois intéressant et éducatif. Le musée contient un exemplaire de tous les oiseaux d'élevage islandais, à l'exception d'un seul. Il y a également un registre d’observations récentes sur les oiseaux, des télescopes qui sont mis en place pour observer les oiseaux sur le lac et une caméra à distance pour observer de loin la faune du lac. Vous pouvez observer les oiseaux sur le lac tout en profitant de quelques rafraîchissements locaux.

Islande24
© Tous droits réservés

mardi 21 mars 2017

La météo en Islande: mythes et réalités

La première image qui vient en tête à la mention de l’Islande est celle d’un pays sombre recouvert de glace la plupart de l’année. Oubliez tout ce qui vous vient à l’esprit lorsque vous entendez le mot “Islande”. Froide, l’Islande? Pas tant que ça!

La météo en Islande: mythes et réalités

En hiver, la température moyenne avoisine les 0°C dans l’île, et la température la plus froide jamais enregistré en Islande est de -39,7°C. L’hiver 2014-2015 a été épouvantable et a enregistré un nombre de tempêtes incroyables. Dans la capitale islandaise, le mois de février 2015 n’avait pas été aussi froid depuis sept ans, et le mois de mai pas aussi froid depuis 1979! Cependant, l’hiver n’a pas été assez terrible pour être jugé digne d’être nommé. En effet, il existe une tradition islandaise de nommer les hivers qui ont été particulièrement rudes, et ce depuis 976. Quelques exemples: l’hiver des tourments de 1620 ou l’hiver du cheval tombé de 1313...

La météo en Islande: mythes et réalités

L’été qui a suivi le terrible hiver de 2015 a également brisé des records... il ne faisait pas plus de deux degrés en haut d’une montagne près de Selfoss en juillet, et les températures étaient bien maussades partout en Islande. En général, l’été est tout de même un peu plus chaud. La température moyenne en été est de 10°C et la température la plus chaude jamais enregistré en Islande est de 30,5°C. Ce record de l’est de l’Islande a été consigné en... 1939.

L’Islande est le pays du vent; si les températures ne sont pas si basses, c’est la sensation du vent qui vous gèlera de la tête au pied. Il parait que l’Islande est le second pays habité le plus venteux de la planète. L’endroit le plus venteux d’Islande: Stórhöfði sur les îles Westmann, qui enregistre quatre jours sans vent dans l’année. Le reste du temps, le vent peut atteindre 100km/h.

La météo en Islande: mythes et réalités

Vous pouvez faire un test en vous y rendant en bus: en sortant du véhicule, le vent extrêmement fort vous surprendra! La ville de Vík í Mýrdal, dans le sud de l’Islande, est celle qui enregistre le plus de précipitations avec environ 2275 millimètres par an; c’est trois fois plus que dans la capitale islandaise et cinq fois plus qu’Akureyri.

La météo en Islande: mythes et réalités

Il semblerait que l’endroit où il fait le plus beau en Islande soit contesté: les sources citent Kirkjubæjarklaustur, Skaftafell, Mývatn ou les fjords de l’est du pays comme le paradis le plus ensoleillé du pays... Les islandais prennent la météo (comme le reste, à vrai-dire), avec philosophie. “Si le temps ne vous plait pas, attendez cinq minutes”. Ceux qui ont déjà découvert l’Islande comprendront de quoi ils parlent...

Islande24
© Tous droits réservés

jeudi 16 mars 2017

Vesturbyggð: Birkimelur, Bíldudalur et Patreksfjörður

Vesturbyggð est une municipalité de la péninsule des Vestfirðir (fjords de l’ouest) islandais, qui compte Birkimelur, Bíldudalur et Patreksfjörður comme villages principaux. Ce sont des destinations qui restent relativement en dehors des sentiers battus mais qui, comme partout en Islande, deviennent de plus en plus populaire pour les voyageurs. Les fjords de l’ouest sont une région magnifique et fragile, et il est important d’y respecter la flore et la faune locale.

Vesturbyggð: Birkimelur, Bíldudalur et Patreksfjörður

Nommé d’après Saint Patrick, le guide spirituel d’Örlygur Hrappson, qui s’est installé le premier dans la région, le fjord de Patreksfjörður compte aujourd’hui près de 700 habitants. Le camping y est excellent car il est neuf, et vous pouvez profiter de ses commodités, douches, toilettes, machine à laver, sèche-linge et cuisine -pratique, surtout quand le temps est aussi imprévisible qu’en Islande, même en été! Au sud du fjord, on peut admirer la plus haute montagne des fjords de l’ouest, Kalbakur (998 mètres).

Vous pouvez louer un vélo, faire une escapade en mer pour pêcher, ou tout simplement marcher pour admirer les nombreux oiseaux de la région: aigles à la queue blanche, pingouins torda, guillemots et fous de bassan y sont très nombreux. Les macareux sont également présents, et Látrabjarg n’est pas loin: c’est un rocher de 14 kilomètres de long et jusqu’à 440 mètres de haut où se nichent chaque été des milliers d’oiseaux.

westfjord.is - Vesturbyggð: Birkimelur, Bíldudalur et Patreksfjörður

Si vous avez de la chance, vous pourrez également apercevoir le renard arctique, qui est le seul mammifère non-marin a être natif de l’Islande. On le voit plus volontiers près de la mer et des côtes islandaises. On trouve beaucoup de terriers de renards près de Látrabjarg et Rauðasandur. Vous pourrez apercevoir des phoques à Látravík, Rauðasandur, sous les rochers de Látrabjarg et dans le fjord de Patreksfjörður, où vous verrez aussi sans doute des baleines si vous sortez en mer.

Les vallées de Sauðlauksdalur et Rauðasandur (“sable rouge”) sont connues pour leur richesse et variétés de plantes culinaires et médicinales. En 1758, un prêtre islandais a été le premier à y faire pousser des pommes de terre et des légumes. Ces vallées sont le berceau de belles prmenades, et un paradis pour les botanistes!

Vesturbyggð: Birkimelur, Bíldudalur et Patreksfjörður

Bíldudalur est un village d’environ 200 habitants, qui organise un festival de musique folk chaque année. Une exposition qui vous plonge dans la musique islandaise d’antan, “Melodies of the past”, vous ravira les oreilles!

Un peu plus loin, à  Arnarfjörður, il y a également un musée qui raconte l’histoire des créatures des mers qui semblent vivre dans la région... Arnarfjörður est l’un des plus beaux des fjords de l’ouest avec ses paysages variés et ses montagnes imposantes, et l’endroit est aussi et surtout connu pour abriter la cascade Dynjandi, si majestueuse et impressionante du haut de ses 100 mètres.

Vesturbyggð: Birkimelur, Bíldudalur et Patreksfjörður

Dans les environs, n’oubliez pas d’allez jusque Látravík, un charmant petit village entouré de criques magnifiques, à l’eau presque turquoise et aux plages de sable blanc.

Islande24
©  Tous droits réservés