mercredi 5 août 2015

Guide de Voyage Landmannalaugar + Le trek Landmannalaugar - Thorsmörk

L’arrivée sur le parking de Landmannalaugar donne déjà un aperçu des contrastes exceptionnels et de l’explosion de couleurs qu’on va pouvoir admirer au travers des multiples randonnées qui partent du parking. Car oui, c’est une évidence, le Landmannalaugar est la région d’Islande privilégiée pour les randonnées, de promenades très courtes d’1h aux treks de plusieurs jours.

Landmannalaugar

Glaciers immaculés, cratères rougeâtres, vallées verdoyantes, montagnes de rhyolite rose, jaune et verte, lacs bleu turquoise et champs de lave noirs offrent un nuancier de couleurs unique au monde et photogénique à souhait.

Landmannalaugar

Tour organisé ou par vous-mêmes ?

Il est toujours plus intéressant de voyager par ses propres moyens. Cependant pour Landmannalaugar, il est préférable de réserver un tour organisé si :

a) Vous souhaitez y voyager en hiver, car les routes ne sont pas praticables même avec un 4x4.
b) Vous n'avez pas de 4x4 (il est interdit de rouler jusqu'à Landmannalaugar sans 4x4).
c) Vous n'avez jamais conduit sur une route non goudronnée et/ou passé des rivières à gué.
d) Vous voyagez avec un camping-car ou une caravane.

Ici vous pourrez trouver des liens renvoyant vers des agences spécialisées dans les tours organisés à Landmannalaugar.


Le camping de Landmannalaugar, point de départ 

La plupart des véhicules se garent avant le camping du site qui est précédé d’un gué qui peut être relativement profond et que la plupart des touristes préfèrent éviter d’emprunter (et ils ont raison), en le contournant à pied via une passerelle. Une centaine de mètres seulement plus tard, le camping est le point de départ de nombreuses randos pour admirer les montagnes qui dominent le site.

Plusieurs ruisseaux d’eau froide et d’eau chaude se mélangent tout près du champ de lave de Laugahraun pour former une rivière d’eau chaude, la fameuse rivière d’eau chaude naturelle du camping qui est devenue un des lieux les plus connus d’Islande pour se prélasser après une bonne randonnée dans une eau à 38°.

Landmannalaugar

Le Campement

Le site de Landmannalaugar est un « champ de cailloux » autour d’une cabane de guides de montagnes (c’est eux qui gèrent le lieu), un refuge et d’un bâtiment abritant les douches et les lavabos. D’ailleurs, les douches sont payantes (500 ISK les 5 min !). Pour le ravitaillement, il y a seulement un car aménagé en boutique et les prix sont plutôt élevés. Mieux vaut avoir fait le plein avant.

Landmannalaugar

Blahnukur

La première rando que vous aurez sans doute envie de faire, c’est cette montagne de cendres grises et noires, avec une partie de la base bleue/verte devant vous : le Bláhnúkur (environ 1000 m). Somptueux ! On a l’impression de marcher dans du sable (comme à la Dune du Pyla) mais en plus « mou ».

L’ascension révèle des paysages époustouflants ! La vue panoramique au sommet est un vrai régal. Redescendez par la face au sud où on se croirait sur la lune ! Sur la montagne (rouge vif) en face, Brennisteisalda, on peut voir l’ancienne coulée de lave qui recouvre toute une plaine jusqu’au campement.

Landmannalaugar

Sudurnamur

Le départ du sentier se trouve à l’entrée du campement. On monte au Suðurnàmur (916 m) par un sentier verdoyant (ça change !) avant d’arriver sur un plateau ocre rouge et jaune. C’est toujours aussi beau et dès qu’on prend un peu de hauteur, le point de vue permet un panorama large et profond (on voit bien la plaine et les montagnes avant l’entrée à Landmannalaugar).

Le vent est vraiment très très fort au sommet ! De là, on domine la vallée avec ses cours d’eau et la coulée de lave Laugarhraun. Le sentier se poursuit sur le plateau et permet ensuite d’autres randonnées plus lointaines ou de redescendre sur Vondugil.

Landmannalaugar

Vondugil

Il s’agit de la plaine derrière la coulée de lave. Elle récupère tous les cours d’eau des combes alentours et est couverte de linaigrettes (ou joncs à coton) avec quelques moutons. Il faudra donc traverser les multiples gués de la plaine. Si vous avez la chance d’avoir une éclaircie à ce moment-là, les montagnes en fond offriront des couleurs éclatantes avec le vert du premier plan. Ensuite, vous pouvez parcourir un sentier au milieu du champ de lave pour rejoindre le campement.


Guide de Voyage Landmannalaugar

Le trek Landmannalaugar Thorsmörk

Il existe un trek entre Landmannalaugar et Þórsmörk, probablement le plus célèbre d’Islande, appelé aussi Laugavegur ou Laugavegurinn, « Route des sources chaudes ».

Le trek, long de 55 km, est également le parcours de l’Ultramarathon annuel favori des Islandais qui a généralement lieu en Juillet.

 Le trek Landmannalaugar - Thorsmörk

Le sens du trek 

La plupart des randonneurs choisissent de commencer par Landmannalaugar pour finir par Thorsmörk, car il s’agit du sens le plus « facile », le dénivelé étant alors plus favorable. Cependant, beaucoup de ceux qui ont tenté de commencer par Thorsmörk apprécient particulièrement de finir à Landmannalaugar avec le bonheur de se prélasser dans les sources chaudes du camping de Landmannalaugar après 4 jours de long trek.

De plus, en partant de Thorsmörk pour finir à Landmannalaugar, la beauté des paysages, la diversité et les contrastes finissent en apothéose en arrivant à Landmannalaugar et notamment les couleurs de Brennisteinsalda ou Bláhnúkur…

Les étapes du trek

Généralement, le trek s’effectue en 4 étapes d’une distance de 12-15km chacune :

Le trek Landmannalaugar - Thorsmörk

Landmannalaugar-Hrafntinnusker 
Distance 12 km, temps 4 - 5 h. Dénivelé 470 m. 

La randonnée attaque par la montée sur le superbe champ de lave de Laugahraun tout près du camping de Landmannalaugar et de ses sources d’eau chaude. Il faut ensuite longer Brennisteinsalda avec ses flancs roses et ses contrastes incroyables. On arrive alors dans la zone géothermique de Storihver et ses sources d’eau chaude, ici les fumerolles sont partout.

Quelques kilomètres plus tard, il faudra traverser un champ d’obsidienne pour enfin arriver à Hrafntinnusker. La visibilité est souvent mauvaise ici (brouillard…), c’est pourquoi des piquets ont été plantés sur la fin du parcours pour se repérer plus facilement. Au total sur cette étape : 12 km et pas moins de 470 m de dénivelé positif, on est alors à 1100 m d’altitude environ. Il faut compter environ 4 à 5 h pour boucler l’étape.  

Le trek Landmannalaugar - Thorsmörk

Hrafntinnusker - Álftavatn 
Distance 12 km, temps 4 - 5 h. Dénivelé 490 m. 

Pour beaucoup de randonneurs, il s’agit de la plus belle étape du trek. Après avoir traversé un long plateau sableux et neigeux, il faut passer plusieurs ponts de neige. Les roches sont très contrastées et les couleurs varient du noir au rouge…

Après avoir longé un cours d’eau sur quelques kilomètres, on arrive à un point de vue exceptionnel sur la région : un panorama inoubliable sur la vallée verdoyante du lac Álftavatn entouré de glaciers. En descendant vers le lac, il faudra traverser un gué de 3 ou 4 mètres de large. Là encore l’étape représente 12 km pour 4 à 5 h de marche.  

Le trek Landmannalaugar - Thorsmörk

Álftavatn - Emstrur (Botnar) 
Distance 15 km, temps 6 - 7 h. Dénivelé 40 m. 

Avant d’arriver à la ferme de Hvangil, il faudra traverser deux nouveaux gués. On atteint alors le champ de lave de Hvannagilshraun qui précède un nouveau gué qui nous sépare alors d’une plaine sableuse.

On approche alors de la rivière Innri-Emstruá et sa cascade impressionnante avant de rejoindre la plaine de Mælifellsandur. Quelques kilomètres plus loin, on rejoint Emstrur après les 15 km de cette étape qui se fait généralement en 6-7 h.  

Guide de Voyage Landmannalaugar

Emstrur (Botnar) - Þórsmörk 
Distance 15 km, temps 6 - 7 h. Dénivelé 300 m. 

Après avoir traversé le pont qui surplombe la rivière Fremri-Emstruá, il faut longer le Markarfljót. On traverse alors une zone verdoyante qui nous mène à un nouveau gué, assez large cette fois. Chose surprenante pour l’Islande, il faudra alors traverser une petite forêt (où le bouleau est notamment présent) avant d’arriver dans la vallée glaciaire de Þórsmörk. (15 km, 6-7 h)  

Guide de Voyage Landmannalaugar

Prolonger le trek d’un ou deux jours jusqu’à Skogafoss 

Il est possible de prolonger le trek d’un ou deux jours en ralliant Skogafoss à partir du refuge de Basar (Thórsmörk). Même si le trajet a été perturbé par l’éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010, cette portion de trek se pratique toujours très bien.

Guide de Voyage Landmannalaugar

Þórsmörk - Fimmvorduhàls

Le col de Fimmvorduhàls se situe à 1100m d’altitude, et il faut marcher un bon kilomètre à cette altitude. Ici, on passe entre les glaciers Eyjafjallajökull et Mýrdalsjökull et nous sommes dans le « Godaland », le pays des dieux, ou tout est immense et impressionnant. C’est d’ailleurs dans cette zone qu’eu lieu la célèbre éruption de 2010.

Il faudra encore compter 6-7 h pour parcourir les 12-14 km de cette étape avec un dénivelé positif de 900m pour monter jusqu’au col de Fimmvorduhàls.

Guide de Voyage Landmannalaugar

Fimmvorduhàls - Skogafoss

Les 13 derniers kilomètres du trek sont les plus simples vu le dénivelé négatif de 900m pour arriver jusqu’à Skogar. Il faudra tout de même compter 6-7 h de marche. On arrive alors au dessus de la célèbre cascade Skogafoss.

Alphonse, Islande24
© 2016 par Islande24

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire