samedi 3 janvier 2015

Guide de voyage Þórsmörk (Thorsmork)

Þórsmörk est un joyau parmi les plus belles régions du pays, entouré par de majestueuses montagnes escarpées, des glaciers et des fleuves glaciaires et orné de petits bois de bouleaux et de ruisseaux murmurants, qui ressemblent de loin à des fils d’argent.

Un voyage à Þórsmörk est une aventure merveilleuse, car cette destination est l'uns des paradis naturels les plus agréables et les plus accueillants d'Islande ; mais le trajet reste une véritable aventure car pour y arriver, vous devrez partir pour une randonnée palpitante.

Guide de voyage Þórsmörk (Thorsmork)

Le nom Þórsmörk signifie Les Forêts de Thor (Le dieu Scandinave du Tonnerre) – ce nom convient parfaitement à l’endroit. Si vous souhaitez savoir pourquoi, il vous suffit de venir en Islande pour le visiter pendant les vacances (même si en Islande, le mot ‘forêt‘ n’est pas toujours employé correctement)...

Il ne vaut mieux pas essayer de se rendre à Þórsmörk par vos propres moyens ; surtout si vous disposez d’une petite voiture de location à traction avant. L’entreprise de locations de voitures ne pourra pas être tenue responsable en cas de voiture engloutie dans les flots de la rivière des dieux !

Guide de voyage Þórsmörk (Thorsmork)

Les adeptes du tout-terrain qui disposent de l'équipement approprié peuvent s’y rendre sans trop de difficultés – et des guides spécialement équipés s’y rendent presque tous les jours en véhicules tout-terrains pour y emmener des groupes de visiteurs. Ce voyage sera périlleux car vous devrez traverser des champs de roches et des rivières déchaînées.

Þórsmörk est l'un des nombreux petits microclimats existants en l'Islande. Dans cet endroit, les montagnes et les glaciers environnants constituent une impressionnante barrière contre les vents de la  côte sud Islandaise, ce qui signifie que cette zone est souvent plus tempérée que les zones environnantes –  vous serez heureux d'apprendre qu’elle est surtout plus tempérée que les glaciers d’Eyjafjalljökull et de Mýrdalsjökull.

Guide de voyage Þórsmörk (Thorsmork)

Une fois sur place, le visiteur peut contempler un paysage pittoresque de végétation dense et  de petits arbres et écouter le bouillonnement des vapeurs et le gazouillis des oiseaux. C’est l’endroit idéal pour passer une journée très agréable, emportez un pique-nique et partez explorer les environs.

Volcano Huts met à votre disposition un petit restaurant, un bar, un camping et diverses autres options d'hébergement-locaux si vous souhaitez passer la nuit dans la région et Þórsmörk se situe également au cœur d’une zone qui réjouit les amateurs de randonnée. Vous pourrez  donc récupérer votre équipement et partir à Þórsmörk en prenant l’autocar qui y conduit les touristes et rester sur place. Vous pourrez ensuite passer la nuit dans les cabanes et marcher vers l’est le lendemain matin pour rejoindre la célèbre piste de Fimmvörðuháls, qui vous emmènera jusqu’à Skógar sur la côte sud. Les possibilités sont infinies.

La distance qui vous sépare de la capitale est d’environ 150 km. Pendant l'été, la Compagnie de Bus Kynnisferdir vous propose des navettes régulières vers les points de départ ou d’arrivée du "sentier de randonnée de Laugavegur " à Skogar, Thorsmork et Landmannalaugar.

Guide de voyage Þórsmörk (Thorsmork)

LE SENTIER DE RANDONNEE DE SKÓGAR–ÞÓRSMÖRK 

Le sentier de randonnée de 25km de Skógar, s’étend du col Fimmvörðuháls, entre les calottes glaciaires d’Eyjafjallajökull et de Mýrdalsjökull, jusque de l'autre côté de Þórsmörk, offre des vues spectaculaires et traverse des zones qui ont été recouvertes par la lave lors de l'éruption de 2010 à Eyjafjallajökull. Bien que cette randonnée puisse être effectuée en huit à dix heures, certaines personnes préfèrent prolonger leur séjour et y rester pendant deux jours, en passant une nuit sur place dans l’un des deux refuges situés sur le trajet, qu’il est obligatoire de réserver pour l’occasion (t 562 1000, www.utivist.is; fermé  de Sept à juin).

Guide de voyage Þórsmörk (Thorsmork)

En général, Le sentier est praticable sans équipements particuliers de la mi juin au mois de septembre, même si certains endroits ne sont pas recommandés aux personnes qui souffrent de vertige. En dehors de ces périodes, vous aurez probablement besoin d’un piolet, pour tailler des marches dans la glace en descendant vers Þórsmörk, et éventuellement de crampons. Quelle que soit la période de l'année, soyez prêt à affronter les pluies, la neige, la mauvaise visibilité et le froid ; la piste est facile à suivre par temps clair, mais il vaut mieux rester prudent et  emporter une boussole et une carte de Mál og menning’s Landmannalaugar-Þórsmörk-Fjallabak.

Guide de voyage Þórsmörk (Thorsmork)

Le sentier commence par un escalier menant jusqu'à Skógarfoss, puis il longe la rivière en montée sur la lande boueuse et argileuse tapissée de plaques de mousse épaisses. Ce long chemin est parsemé de nombreuses petites cascades, chacune d'elle est unique : certaines s’immiscent au travers de gorges particulièrement sinueuses, d'autres s’écoulent sur une strate rocheuse unique et étroite,  creusent des tunnels à travers les roches qui barrent leur chemin, ou ruissellent en douceur sur de larges fonds rocheux.

À 8km environ de là,  vous pouvez traverser un pont pour quitter la zone végétale et atteindre une plaine sombre et rocheuse bordée par les lignes douces de la silhouette de l’Eyjafjallajökull et du Mýrdalsjökull. A partir de là, il faudra encore marcher pendant une heure, en suivant les jalons sur le gravier et les champs de neige, pour atteindre le premier Balduinsskali au toit rouge: un petit abri plutôt sommaire (WC fosse ; 3000kr). Si vous avez besoin d'un lit, continuez à marcher pendant quarante minutes et vous rejoindrez le second refuge beaucoup plus confortable: le Fimmvörðuskáli (5000kr), qui se situe en fait à l'Ouest à l’extérieur de la piste principale.

Guide de voyage Þórsmörk (Thorsmork)

A partir là, vous vous trouverez à mi-chemin sur le trajet et se la traversée du Fimmvörðuháls (1043m),  qui est un col du plat situé entre les deux glaciers ; Il y a un lac de montagne dont l’eau à une jolie couleur bleue pâle, puis une montée  en pente douce vers le chemin qui traverse et contourne les champs de lave apparus en 2010. Vous arriverez en haut d'une pente et à cet endroit vous pourrez profiter d’une vue fantastique sur Þórsmörk, et sur les bordures  glacées du Mýrdalsjökull à l’est. La pente est recouverte par la neige pendant l'été et  pour descendre  le plus rapidement possible, vous pouvez la dévaler en glissant sur le dos et en freinant à l’aide de vos pieds.

Guide de voyage Þórsmörk (Thorsmork)

Cela vous mènera à Heljarkambur, à un passage étroit d’une longueur de 50m situé entre une paroi rocheuse et un champ de neige abrupt dont le dénivelé atteint 75m. Le plateau plat et boueux de gravier de Morinsheiði se situe à l’extrémité de ce passage : la ou la lave qui bouillonne au niveau d’ Heljarkambur fait fondre le bord du glacier qui se transforme alors en une puissante cascade. Traversez le plateau et vous pourrez descendre directement vers Þórsmörk et la cabane de Básar (même si la crête “Cat’s Spine”, courte mais acérée, peut tout de même être un passage périlleux, malgré l’usage d’une chaîne).

En tout cas si vous avez choisi de découvrir Þórsmörk, profitez bien de votre séjour. Au plaisir de vous y croiser !

Pauline, Islande24
© 2015 par Islande24, Janvier 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire