mercredi 16 décembre 2015

Potaskefill (16 décembre)

C’est Pottaskefill, le lécheur de casseroles. La plupart d'entre nous, avouons-le, ne sont pas friands de restes. Ce lutin de Noël vit pour eux! Il attend patiemment que les gens aient finis de faire la cuisine, puis il se faufile et démolit les restes laissés dans les casseroles avec une rapidité foudroyante.

Son travail est facile à faire avec une famille Viking normale, mais les Vikings sur Berk sont forts, et les chances de retrouver des restes dans leurs assiettes ne sont pas grandes...

Potaskefill (16 décembre)

Au fil des ans, Pottaskefill a amassé une expérience afin d’être sûr de pouvoir avoir des restes. Les Vikings avaient un amour notoire pour les assaisonnements, aimaient découvrir de nouvelles saveurs lors de leurs voyages commerciaux et leur pillage- oups, je veux dire, l'acquisition de nouveaux biens sans les payer... Un famille riche pouvait avoir des épices comme le cumin, le poivre, le safran, le gingembre, la cardamome, le clou de girofle, la noix de muscade, la cannelle, l’anis et les feuilles de laurier. Pour tout vous dire, la Scandinavie est l'une des rares régions à part l'Asie du Sud, où la cardamome est utilisée comme une épice de base.

Quoi qu'il en soit, comme un commerçant Viking, Pottaskefill a amassé son formidable armada d'assaisonnements lors de ses visites dans les maisons... Il les a enfilées sur une cartouchière qu’il porte comme un gilet lors de ses visites; il les utilise d’ailleurs généreusement et de façon inappropriée (beaucoup de sel dans les desserts, miel et cannelle dans la soupe de viande, etc.). Et beaucoup, beaucoup, beaucoup de piments.

Couronner le tout avec quelques bûches supplémentaires pour assurer que le feu va brûler la nourriture, et Pottaskefill a des restes garantis! Heureusement qu’il a développé un estomac en fonte au fil des années. Certains des autres lutins et Grýla ont remarqué qu'il ne peut plus manger de la nourriture si elle a bon goût.

Islandais

Sá fimmti, Pottaskefill,
var skrítið kuldastrá.
- Þegar börnin fengu skófir
hann barð dyrnar á.

Þau ruku' upp, til að
gá aðhvort gestur væri á ferð.
Þá flýtti 'ann sér að pottinum
og fékk sér góðan verð.

Français

Le cinquième, Lécheur de casseroles,
était un gars bizarre mais calme.
Alors que les enfants recevaient les restes,
il frappait à la porte.

Ils se dépêchaient d'aller voir
s'ils avaient la visite de quelqu'un.
Alors il se ruait sur le plat
et se régalait d'un copieux repas.

Stéphanie, Islande24
© 2015 par Islande24

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire