vendredi 14 juillet 2017

Fáskrúðsfjörður et l’héritage français

Parfois connu sous le nom de Búðir, Fáskrúðsfjörður est une petite ville de 700 habitants dans l’est islandais, dont l’histoire est profondémment liée à celle de la France.

L’emblème de la ville, Rex, est un bateau que l’on peut admirer à l’ouest du village, près du terrain de sport. Vous verrez le bateau facilement lorsque vous arrivez dans la ville. Ce magnifique bateau a été construit par Einar Sigurðsson, et un monument lui est dédié sur la colline qui surplombe le bateau. Kolfreyjustaður est le lieu-dit d’une petite église qui a été construite en 1878. On raconte que la géante Kolfreyja habitait dans les environs, et effrayait dès qu’elle en trouvait l’occasion les prêtres de la paroisse.

Fáskrúðsfjörður et l’héritage français

A l’est de la ville, plusieurs cascades se cachent le long de la route; la plus populaire est certainement Gilsárfoss, car on peut se promener derrière la cascade. La promenade le long de la rivière Gilsá prend environ un quart d´heure. Au sud du fjord de Fáskrúðsfjörður se trouve le hameau d’Hafnarnes, un petit hameau de pêcheurs qui s’y étaient installés au début du XXème siècle. Dans les années soixante, beaucoup de marins-pêcheurs ont quittés les lieux, et le hameau s’est retrouvé abandonné dans les années soixante-dix.

Le projet français est une initiative pour restaurer l’héritage français de Fáskrúðsfjörður. Les marins français représentaient en effet une partie de la société de Fáskrúðsfjörður au XXème siècle. Le projet fut de restaurer, entre autres, cinq des bâtiments principaux construit à l’époque par les français: l’hôpital, la maison du médecin, l’infirmerie, la morgue et la petite chapelle. Tous les bâtiments, à l’exception de la maison du docteur, ont été déplacés ou reconstruit.

Fáskrúðsfjörður et l’héritage français

L’hôpital français de Fáskrúðsfjörður, construit en 1903, est l’un des bâtiments principaux de l’héritage français dans la région. Enlevé de son emplacement en ville en 1939, il avait été déplacé à Hafnarnes. De 1939 à 1964, il a servi d’école, puis est resté à l’abandon. En 2010 l’hôpital a été remis à son lieu d’origine, et a été restauré grâce à Minjavernd, l’institution de l’héritage islandais. La restauration s’est achevé en 2014 et le bâtiment est aujourd’hui un musée et un hôtel. La morgue a été complètement reconstruite et est la réplique de la morgue de l’époque, sauf que l’on s’en sert aujourd’hui comme bureau.

A l’est du village, on trouve un cimetière dans lequel reposent les 49 marins français et belges qui ont perdus la vie en Islande ou sur ses côtes. Le cimetière est facilement accessible par un petit chemin. Tous les ans lors des journées françaises, on rend hommage à ces marins disparus; ce festival, crée en 1996, propose bon nombre d’activités, à la fois françaises et islandaises, dans toute la ville. Dans le village, les noms de rues et les signes divers sont dans les deux langues, en islandais et en français. Fáskrúðsfjörður est jumelé à la ville de Gravelines, dans le nord de la France.

Fáskrúðsfjörður et l’héritage français

Islande24
© Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire