lundi 7 mai 2018

Une semaine dans le nord et l’est de l’Islande

Jour 1 - Si vous arrivez de France ou de Belgique, il y a des chances pour que vous arriviez dans l’après midi. A votre arrivée, prenez un vol intérieur pour rejoindre Akureyri. Visitez le petit centre-ville, Listagilið, le quartier des arts d’Akureyri, l’église d’Akureyri, puis faites un tour au jardin botanique, listagarðurinn, ou vous pourrez admirer des centaines de plantes et fleurs. Un petit plongeon à la pisine municipale (un délice!) s’impose.

Une semaine dans le nord et l’est de l’Islande

Jour 2 - Le lendemain, prenez la route vers l’est et rejoignez Mývatn. A mi-chemin, arrêtez-vous pour admirer la magnifique cascade de Goðafoss puis continuez jusqu’à Skútustaðir, qui sera votre premier arrêt autour du lac et où vous pourrez admirer les pseudo-cratères. Encore quelques kilomètres pour arriver au paradis vert Höfði, et, en face, vous pourrez admirer et marcher au travers de la péninsule de Kalfaströnd, qui est également un endroit idéal pour observer les oiseaux.

Dimmuborgir est l’arrêt suivant, et sans doute l’un des sites les plus impressionants des environs; les formations volcaniques s’y sont transformés en sculptures et vous pouvez vous promener à travers ce champ de lave vieux de plus de 2300 ans. Quelques kilomètres au nord vous feront découvrir le cratère de Hverfjall ou Hverfell, où un chemin vous mènera en haut du cratère; la vue y est imprenable. Vous pouvez alors profiter d’une baignade dans le lagon de Jarðböðin. Mangez et passez la nuit dans la région.

Une semaine dans le nord et l’est de l’Islande

Jour 3 - Partez dans les hautes-terres avec une visite guidée d’Askja. Askja est une destination populaire pour les voyageurs; c’est un ensemble de caldeiras dont la plus récente éruption date de 1961. Askja est surtout connue pour l’une de ses caldeiras, Öskuvatn, et pour son cratère Víti dans lequel il est possible de se baigner dans une eau qui va de 20 à 60°C selon les endroits. La route qui mène à Askja se situe dans les hautes-terres et n’est ouverte qu’en été; la route n’est accessible qu’en 4x4 et le voyage peut sembler long et tortueux. Si vous décidez de vous y rendre sans passer par une entreprise de tourisme, assuré vous d’être suffisamment informé et équipé. Passez la nuit autour de Mývatn.

Jour 4 - Rendez-vous au site bouillonant de Hverir-Námafjall puis autour du cratère de Krafla. De là, faites un détour et dirigez-vous vers l’est jusqu’à l’intersection qui vous mènera jusqu’à Dettifoss, la cascade la plus puissante d’Europe. Retournez sur vos pas et continuez sur la route 1 pour rejoindre Egilsstaðir. De Mývatn à Egilsstaðir, le trajet est long et plutôt désert. Visitez le petit centre-ville, voyez si le centre culturel Sláturhúsið prévoit une exposition ou un évènement ce jour là et faites un petit plongeon à la piscine municipale -cela vous mettera immédiatement dans l’ambiance islandaise pour le reste du séjour! Dormez dans un hôtel ou chez l’habitant dans la capitale de l’est.

Une semaine dans le nord et l’est de l’Islande

Jour 5 - Le lendemain, prenez la route pour rejoindre Djúpivogur, et faites un court détour pour admirer la cascade d’Hengifoss puis les ruines monastiques de Skriðuklaustur. Continuez jusque Stöðvarfjörður, un petit village au pied de la montagne Hellufjall, qui fait 850 mètres de haut. Si vous aimez les belles promenades, les environs de la vallée de Jafnadalur sont splendides. Fáskrúðsfjörður est une petite ville de 700 habitants dans l’est islandais, dont l’histoire est profondémment liée à celle de la France.

Les marins français représentaient en effet une partie de la société de Fáskrúðsfjörður au XXème siècle. Vous pouvez aujourd’hui voir et visiter cet héritage. A l’est de la ville, plusieurs cascades se cachent le long de la route; la plus populaire est certainement Gilsárfoss, car on peut se promener derrière la cascade. La promenade le long de la rivière Gilsá prend environ un quart d´heure.

Une semaine dans le nord et l’est de l’Islande

Jour 6 - Dirigez-vous vers Reyðarfjörður, un village connu pour le ski et les sports d’hiver. Un chemin partant du centre de la ville et suivant la rivière vous mènera au musée de la guerre; celui-ci retrace principalement l’occupation de l’est de l’Islande pendant la seconde guerre mondiale. Si vous continuez votre route après le musée, vous arriverez à la belle petite cascade de Búðarárfoss, puis la jolie vallée de Svínadalur. Le village d’Eskifjörður est connu pour abriter la collection de cailloux et de roches la plus large d’Islande; une collection rare, qui compte plus de mille rochers et cailloux, que vous pouvez visiter chez Sören and Sigurborg.

Autre visite intéressante de la région, l’ancienne mine de spath Helgustaðanáma, l’une des plus connus dans le monde à l’époque et aujourd’hui site protégé. Neskaupstaður, dans le fjord de Norðfjörður, est la plus grande municipalité de Fjarðabyggð, avec environ 1500 habitants. La ville s’est construite autour de l’ancienne ferme “Nes” qu’occupait d’Erik le rouge. Continuez jusque Seyðisfjörður. Connue pour ses charmantes petites maisons en bois, Seyðisfjörður est surtout populaire pour son activité artistique bouillonante. Le centre d’arts visuels Skaftfell propose toute l’année des expositions et des évènements.

Une semaine dans le nord et l’est de l’Islande

Jour 7 - Rejoignez Egilsstaðir et prenez un vol jusqu’à la capitale. Profitez de cette dernière journée pour visiter Reykjavík avant de vous envoler vers chez vous.

Islande24
© Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire