mardi 16 décembre 2014

La Caldeira Krafla

Krafla est une zone volcanique située au nord-est de l'Islande.  C’est l’un des plus grands sites favoris des amateurs de volcans. Ils trouveront tout ce qui leur plaît à Krafla : des cratères, des cônes volcaniques, des piscines et de la chaleur géothermique.

Krafla est une caldera de 10 kilomètre de large  qui abrite des volcans – le dernier contient une petite piscine géothermique dont les eaux ont une couleur azurée et dans le premier on peut admirer le lac le plus profond d’Islande. Ils se trouvent tous deux au cœur des Highlands et leurs sommets sont accessibles uniquement pendant l'été.

La Caldeira Krafla - Islande

Mais la zone de Krafla s’étend depuis le lac Mývatn et il est possible de s’y rendre en quelques minutes en voiture en partant du village de Reykjahlíð. Dans cet endroit plutôt pratique, qui reste accessible à tout type de véhicule, vous pourrez admirer les marques causées par l’importante éruption qui a eu lieu pendant  les années 80. Si vous explorez cette zone au relief relativement plat,  vous pourrez respirer les vapeurs de souffre (qui ont une odeur d’œufs pas frais) et contempler de près des pics formés par la lave,  des bassins d'eau chaude, de la  boue bouillonnante, et une centrale géothermique en pleine expansion.

La grande centrale géothermique de Krafla fonctionne grâce aux volcans de la région et l’eau qui s’en écoule est utilisée dans les Mývatn Nature Baths. C’est également  sur ce site qu’a été foré le premier trou du fascinant  Iceland Deep Drilling Project.

La Caldeira Krafla - Islande

Le but de ce projet est d’exploiter la puissance des fluides “supercritiques” afin de produire de l’énergie, ce qui consiste à forer le sol jusqu’à atteindre la lave pour y chauffer de  grandes quantités d'eau très rapidement jusqu’ à plus de 400°C.  Normalement,  pour réaliser un tel projet, il faudrait forer le sol  jusqu’à 4 km sous la surface– mais à Krafla, il suffit de forer jusqu’à  2 500 mètres sous la surface  du sol pour atteindre  la lave. Ce n’est pas très profond !

La zone de Krafla doit être préservée, car les promeneurs et les vacanciers peuvent y causer de nombreux dégâts. C'est pour cela que les sentiers pédestres et les chemins ont été balisés avec soin. Vous y trouverez  aussi un parking facile d’accès  et des sanitaires. Toutes ces installations font de Krafla l’endroit idéal pour les amateurs de randonnée en famille et les personnes à mobilité réduite. Par beau temps, les chemins  peuvent être accessibles aux fauteuils roulants, mais s’ils sont mouillés ils risquent de devenir boueux.

La Caldeira Krafla - Islande

Visiter Krafla permet de mieux comprendre quelles sont les origines de l'Islande. A une époque, le pays tout entier ressemblait à cette zone –tous comme les autres pays durant la préhistoire. Il existe un contraste assez frappant entre cette région et les terres situées plus au sud, comme la péninsule de Reykjanes. On peut pourtant y  admirer le même type de paysage, bien qu’il soit plus ancien de quelques milliers d'années. Ces deux régions sont la fois étonnamment différentes et semblables.

La Caldeira Krafla - Islande

Une chose est sûre : nous sommes en vie grâce aux volcans et dans un avenir lointain, les sols de la région de Krafla deviendront particulièrement fertiles. Mais nous ne serons malheureusement plus là pour pouvoir le constater.

Michel, Islande24
© 2014 par Islande24, Decembre 2014

samedi 13 décembre 2014

Les Meilleurs Musées d’Islande

L'Islande est un pays chargé d’histoire, il n'est donc pas surprenant que l’île soit la destination favorite des amateurs d'histoire. Les Islandais aiment beaucoup garder une trace écrite de tous les évènements afin de découvrir leurs origines sur plusieurs siècles en arrière. Ils ont également du mal à se séparer de leurs objets, cela explique pourquoi la plupart des Islandais ont un garage bien rempli.

Musées d’Islande

Point positif: les musées sont impressionnants et on en trouve plusieurs dans le pays qui proposent des expositions en rapport avec certains événements historiques comme la littérature, la lutte pour l'indépendance et la vie quotidienne des Islandais. Vous pouvez vous procurer un guide audio décrivant la plupart de ces expositions, mais il vaut mieux venir les admirer en personne. Voilà pourquoi nous vous proposons la liste des meilleurs musées d’Islande pour que vous puissiez la partager avec tous les autres amateurs d’histoire.

Musée National d'Islande 
Suðurgata 41, 101 Reykjavik

Le musée National d'Islande propose des expositions décrivant l'histoire de l’Islande depuis l’époque de la colonisation jusqu’à l’époque actuelle. Vous y trouverez plus de deux mille objets façonnés durant différentes époques à travers l'histoire. Beaucoup de personnes passionnées d'histoire aiment admirer les  photographies datant du 20ème siècle.

Musées d’Islande

En plus de cela, vous pourrez contempler des objets artisanaux, de l’art et des collections qui ont été rassemblées au fil des ans. Un des objets les plus intéressants est la sculpture de  bronze qui représente peut-être Thor ou le Christ car elle semble dater de l’an 1000AD. D’autres amateurs d’histoire apprécient la porte d’église sculptée aux motifs à la fois beaux et complexes, qui semblent dater de l’an 1200 AD et la Bible Islandaise de 1584

Le Musée de Reykjavik City le Musée Arbaer et l’Exposition sur la Colonisation 
Kistuhyl 110, Reykjavik

Le musée de Reykjavik City est comparable au Musée National d'Islande, vous pouvez y admirer divers objets utilisés quotidiennement par les habitants de Reykjavik depuis la colonisation jusqu’à l’époque actuelle. Il est intéressant de préciser que cet édifice  était à l’origine une ferme qui ensuite devenue un musée en 1957. Pour admirer les merveilles de ce musée vous devez payer des frais d’entrée de 1.300 ISK, l’entrée est gratuite pour les enfants.

Musées d’Islande

Le musée est ouvert du 1er juin au 31 août de 10 heures à 17 heures. Si vous souhaitez le visiter en dehors des horaires d'ouverture, vous devez prendre un rendez-vous ou participer à l’une des visites organisées quotidiennement à 13 heures. Les amateurs d’histoire apprécient beaucoup l'exposition sur la colonisation car elle raconte l’histoire des premiers colons  et permet d’admirer leurs  nombreuses découvertes archéologiques à l’aide de la technologie multimédia. Les frais d’entrée de cette exposition s’élève à 1.300 ISK et l’entrée est gratuite pour les enfants. Horaires d’ouverture : de 10 heures à 17 heures.

Le Musée Glaumbaer 
Glaumbaer, 551 Sauðárlrókur

Au musée de Glaumbaer, vous pourrez admirer l’ancien village rural et l’église Islandaise traditionnelle, qui se situent à Skagafjordur. C'est un musée en plein air, vous pourrez y visiter 12 salles représentant l'histoire Islandaise de ces 100/200 dernières années. Les gens du pays savent que  les anciennes générations utilisaient la ferme pour leurs différentes  pratiques agricoles, ce qui montre à quel point leurs ancêtres étaient habiles et indépendants. Les guides et le vendeur de la billetterie portent des costumes d’époques ce qui donne l’impression de voyager dans le temps et d’explorer la ferme pendant le 18ème et  le 19ème siècle.

Musées d’Islande

Le Musée de l’Ere du Hareng 
Snorragata 15, 580 Siglufjörður

Dans le Musée de l’Ere du Hareng, également appelé “l’argent de la mer” par les gens du pays, vous pourrez admirer une représentation de la minuscule ville de Siglufjordur datant de la période ou elle occupait la première place au sein de l’industrie. Les passionnés d'histoire constateront que les trois expositions installées dans les trois bâtiments de ce musée offrent une représentation  très précise de l’époque glorieuse de la ville.

Musées d’Islande

Lorsque vous entrerez dans le hangar à bateaux vous découvrirez immédiatement l'atmosphère du port des années 50,  grâce aux chants et aux danses que vous pourrez écouter et admirer si le temps est  clément. En plus de cela, vous verrez  de vos propres yeux comment on prépare la farine alimentaire pour poisson et comment l’huile de poisson est produite. Pour finir, vous découvrirez les méthodes de salaison utilisées par  les “herring girls”, qui venaient travailler dans l’industrie de la pêche durant l’été pour gagner un peu d’argent. Le Musée de l’Ere du Hareng est l’un des musées incontournables de l’île. Les frais d’entrée vous donnent également accès au musée Ura et au Centre de Musique Folklorique.

Centre de la Colonisation d’Islande 
Brákarbraut 13-15-310 Borgarnes

Le Centre de la Colonisation se trouve dans le village de  Borgarnes, à une heure de Reykjavik. Dans cet endroit remarquable, vous pourrez admirer une exposition multimédia et explorer l’histoire des Vikings grâce aux récits historiques connus sous le nom de Sagas. La moitié du centre est consacrée au récit de  l'histoire d'Egill, uns des personnages les plus populaires de la saga d'Egill.

Musées d’Islande

Les visiteurs peuvent partir en voyage de découverte grâce aux story-boards, aux sons, aux spectacles, au théâtre, et aux sculptures. Vous pouvez également vous procurer les guides audio disponibles en  Islandais, Anglais, Espagnol, et  dans neuf autres langues.

Michel, Islande24
© 2014 par Islande24, Décembre 2014

jeudi 11 décembre 2014

Que faire à Reykjanes

La péninsule de Reykjanes est une merveille géothermale, ou les phares sont plus nombreux que les villages. Berceau de l’aéroport international de Keflavík, ainsi qu’à quelques minutes de route du Blue Lagoon, la péninsule de Reykjanes est une destination à part entière.

Que faire à Reykjanes

La péninsule de Reykjanes a plusieurs zones à potentiel et température géothermique tres élevés, dont trois qui servent a générer de l’electricité. A la station géothermique de Hellisheiði, les visiteurs peuvent en apprendre plus sur l’histoire géologique de la région grâce à une exposition sur l’énergie géothermique.

Que faire à Reykjanes

Nulle part d’autre sur la planète le carrefour des plaques tectoniques nord-américaines et européennes ne peuvent mieux se voir que sur la péninsule de Reykjanes. La région est une véritable mine d’or pour les attractions. Le paysage rude et dramatique est rempli de cratères volcaniques, de champs de lave, d’eau géothermale et de sources chaudes, en plus de compter aussi bon nombre de restaurants, musées, églises, phares et festivals.

Les attractions de Reykjanes

La région sud-ouest de la péninsule de Reykjanes est le berceau d’un futur parc géothermique ou la dorsale nord-atlantique s’élève de l’océan. Vous pouvez y trouver 100 cratères différents, des grottes et des champs de lave, une vie ornithologique variée, des rochers étonnants, une activité géothermique élevée, et des plages de sable noires. Nous avons sélectionné ci-dessous les sites à ne pas manquer dans la région.

- Reykjanesviti est un phare qui a été construit en 1908 et qui est le lieu central de la plupart de l’activité géothermique en Islande.

Que faire à Reykjanes

- Gunnuhver est la source chaude bouillonnante la plus large d’Islande avec un cratere de 20 mètres de circonférence. Deux rampes vont donnent accès à des vues imprenables sur Gunnuhver et les sites environnants de sources chaudes et de géo-systèmes.

- Karlinn (Le vieil homme) est une formation de roche de 50 mètres de haut; d’un homme qui a perdu sa femme; une autre formation de roche nommée Kerlingin (la vieille femme) était à ses côtés mais le vent et la météo ont eu raison d’elle et elle a disparu.

Que faire à Reykjanes

- Brennisteinfjöll (Les montagnes de sulphure) vous permettent d’explorer de nombreuses grottes, cratères et champs de lave qui ont été formés par des volcans en activité lors de la colonisation de l´Islande mais aussi au XIXème siècle.

Que faire à Reykjanes

- Brimketill (la bouilloire qui surfe) est une formation de lave intéressante qui s’est naturellement formé grace aux fluctuations des marées.

- Hafnaberg est un rocher bas et vertical, offrant une grande diversité de faune et de flore et qui rendra heureux tous les passionnés d´oiseaux.

- Eldey (L´île de feu) est un écueil haut de 77 mètres et de 0,03 km de surface; c’est l’un des nombreux écueils de cette zone. Eldey est aussi le berceau de la plus large colonies de fous de Bassan dans le monde.

Que faire à Reykjanes

A Reykjanes il y a beaucoup d’autres points de vues intéressants qui sont seulement entre 5 et 20 minutes de route de l’aéroport. Par exemple: en sortant tout juste de la route principale, vous pourrez admirer la jolie pyramide islandaise de Keilir (379 mètres), qui est un volcan éteint et qui s’est formé en-dessous des glaciers lors de l’âge de glace. C’est l’un des points de repères les plus distinctifs de Reykjanes et un point de vue pour les randonneurs.

Que faire à Reykjanes

Dans le village de Garður se trouve Garðskagi, le berceau d’un musée avec deux phares historiques datant respectivement de 1897 et 1944. Dans le petit village de peche de Sandgerði se trouve le centre de science et d’éducation de Suðurnes, qui offre un regard sur les différents organismes de la nature islandaise et ou l’on peut observer des créatures vivantes dans des aquariums.

A Grindavík, on trouve la maison de la culture et des ressources naturelles de Kvikan qui présente une exposition sur l’énergie terrestre. L’exposition offre une variété de films concernant les recherches préliminaires et le suivi des zones à forte activité géothermique.

Que faire à Reykjanes

Stéphanie, Islande24
© 2014 par Islande24, Décembre 2014

samedi 6 décembre 2014

Egilsstaðir : Islande de L'Est

L’Est de l'Islande est une zone assez peu peuplée, à l'exception de Hérað, qui constitue la troisième plus grande région des basses terres du pays. Elle fait partie de l’ancienne région basaltique orientale, loin de la zone d'élargissement  située le long de la dorsale médio-atlantique, ce qui en fait donc une des régions les plus anciennes et les plus géologiquement stables d'Islande.

Le paysage est essentiellement composé de montagnes et c’est également dans l’est que se situent la plus grande forêt et le plus long lac d'Islande, ainsi que d’ impressionnantes cascades, des promontoires et de nombreux sommets escarpés et élevés.

Egilsstaðir : Islande de L'Est

Egilsstaðir est le centre prospère de l'Islande Orientale, et sa population atteint environ 2.000 personnes, si on y incluse les habitants du village voisin de Fellabær. Son économie repose sur la prestation de services à la population de l'est, ainsi qu’aux voyageurs. Egilstaðir est l'endroit idéal pour les  voyageurs à la recherche d’un bureau de poste, d’une banque, d’une gare routière, d’un aéroport ,d’un supermarché ou tout simplement d’un endroit ou sortir pour aller dîner dans restaurant gastronomique.

Egilsstaðir : Islande de L'Est

SITES A VISITER PRES D’EGILSSTAÐIR

L'East Iceland Heritage Museum

L'histoire des fjords de l'est,  à partir de l’époque des colonies jusqu'à nos jours, est exposée à l'East Iceland Heritage Museum. Vous pourrez y admirer une ferme typique restaurée, qui a  été reconstruite et aménagée à l'intérieur du Musée, une épée du XVIe siècle, une exposition de reliques païennes et d’objets traditionnels, notamment une tombe et du mobilier d’église datant de 1744.

Egilsstaðir : Islande de L'Est

Le week-end les visiteurs peuvent assister à des démonstrations de filage et de tissage et aller faire un tour en calèche. Le Musée est fermé du 1er septembre 2014 jusqu'à  environ fin mai 2015, en raison de travaux dans la salle d'exposition.

www.minjasafn.is - Laufskógar 1 - Tel. 471-1412

Egilsstaðir : Islande de L'Est

Lagarfljót

La paisible rivière Lagarfljót longe Egilsstaðir. Elle est issue de la calotte glaciaire de Vatnajökull et s’écoule vers le nord jusqu'à l'océan Arctique. Une grande partie de la Lagarfljót constitue un lac long et étroit, le Lögurinn. Le lac s’étend sur une longueur de 24 km et sur une largeur de 2 km (dans sa partie la plus large) pour une profondeur de 112 m.

Egilsstaðir : Islande de L'Est

Comme la pluparts des autres lacs longs et étroits du monde, il est connu pour être le repaire d'un monstre, le Lagarfljótsormurinn (Le Monstre de la Lagarfljót). Au fil du temps, le monstre a fini par devenir l'emblème de la région et on raconte qu’il lui arrive même de se montrer de temps à autre. Vous pourrez partir en croisières sur la Lagarfljót, au départ d’Egilsstaðir.

La Cascade d’Hengifoss 

La troisième plus haute cascade d’Islande est celle d’Hengifoss («cascade suspendue »). Elle se situe à proximité du lac de la forêt d’Hallormsstaður. Elle atteint une hauteur de 120 m. Autour d’Hengifoss vous pourrez contempler de belles  strates colorées qui embellissent le trajet menant à  la cascade, le long d’une piste bien délimitée, prévue pour les moutons.

Egilsstaðir : Islande de L'Est

À mi-chemin de la cascade vous pourrez admirer une plus petite chute d’eau : la Litlanessfoss, qui est entourée d’impressionnantes colonnes de basalte.

Michel, Islande24