mardi 26 mai 2015

Pêcher en Islande

L’Islande, terre de feu et de glace, contient plusieurs des meilleures rivières pour la pêche (au saumon entre autres) du monde. 2008 a été une des meilleures années pour la pêche au saumon.

Pêcher en Islande

Avec son eau presque transparente, des rivières bien aménagées entourées de superbes paysages, ce n’est pas une surprise que pour des générations, les pêcheurs sont venus (et souvent tombés amoureux du pays) en Islande. Pêcher le saumon, la truite de mer, la truite ou l’omble de l’Arctique sous le soleil de minuit est une expérience inoubliable.

Pêcher en Islande

Les paysages islandais se composent de champs de lave arides et de plateaux glaciaires, mais aussi de collines verdoyantes. Cela offre donc bon nombre d’activités à pratiquer en dehors de la pêche pour la famille ou les amis, pendant que les pêcheurs sont à l’œuvre.

Pêcher en Islande

L’Islande se trouve à seulement 3h30 de vol depuis Paris ou la province, et est desservie par plusieurs compagnies aériennes.

A propos des rivières islandaises

HISTOIRE

La pêche au saumon en Islande date du Moyen-Âge. A cette époque, on utilisait surtout des chaluts, mais il est possible qu’on ait aussi pêché à la ligne.

Vers la fin des années 1800, des nobles anglais commencèrent à venir en Islande pour pêcher le saumon, principalement dans le sud et l’ouest de l’île. Quelques-uns achetèrent même des droits pour avoir l’exclusivité de la pêche.

Pêcher en Islande

Après la Première Guerre mondiale, la fréquentation des pêcheurs a diminué, jusqu’en 1960 où l’Islande reprit sa place de paradis pour les pêcheurs, cette fois-ci venant d’Amérique mais aussi plus récemment de toute l’Europe.

EAUX TRANSPARENTES

Pêcher en Islande, c’est pêcher dans des rivières cristallines. Il est même possible d’observer les saumons au naturel dans les petites rivières.

Pêcher en Islande

Cela permet non seulement au pêcheurs de savoir où et comment le saumon vit, mais aussi de permettre à un partenaire sur la rive d’indiquer au pêcheur à la mouche l’endroit où diriger son leurre. Il est ainsi populaire d’utiliser la technique dite du « riffling » lors du fouetté, pour ainsi voir le saumon s’élancer pour attraper la mouche.

RIVIERES

Alors que la plupart des rivières islandaises abritent des saumons, certaines (comme à Ranga) sont sujettes à des programmes d’ajout de saumoneaux. Ces programmes ont rendu incontournables certaines rivières. Ainsi, en 2008, plus de 21 000 saumons ont été dénombrés dans les rivières de Ranga.

Pêcher en Islande

RESERVATIONS

Les permis de pêche sont vendus en Islande en tant que journées complètes ou demies-journées.

Pêcher en Islande

Avec un permis journalier, il est permis de pêcher dès le matin du premier jour acheté jusqu’au soir du dernier jour acheté. Avec un permis demi-journée, il est possible de pêcher à partir de l’après-midi du premier jour d’achat jusqu’à midi au jour suivant le dernier jour d’achat.

Informations

FishPal permet de sélectionner des endroits de pêche et met ainsi la pêche en Islande à la disposition de tous.
Pêcher en Islande

Vous pouvez trouver des informations sur chaque rivière (en anglais), voir l’état de la rivière et de sa population, et réserver des permis en ligne ou par téléphone.

Pauline, Islande24
© 2015 par Islande24

mardi 12 mai 2015

L’implantation des Vikings en Islande

Le mot Viking est un terme généralement utilisé pour parler des peuples des pays du nord, comme le Danemark, La Suède, la Norvège et l’Islande, qui ont mené une large campagne d’expansion durant le Moyen-Âge (années 800 – 1100).

Vikings en Islande

Plus connu sous le nom de l’Âge des Vikings, cette période de l’Histoire a souvent été associée aux explorations géographiques des Vikings, mais aussi aux pillages, à la piraterie ou encore aux raids incendiaires provoqués en Europe par les Vikings.

Cependant, il est maintenant reconnu que ces actes de violences sont de grossières simplifications. L’Âge des Vikings a aussi apporté beaucoup en termes d’art scandinave, de savoir-faire artisanal, de technologie ainsi que d’exploration maritime et de développement du commerce.

L’expansion Viking dans le monde

L’origine du mot « Viking » est encore débattue aujourd’hui. Il pourrait dériver du mot norrois « vik » (baie, anse) ou du Vieil anglais « wic » (un accord commercial). Tous les scandinaves n’étaient pas des Vikings ou des guerriers, comme tous les Vikings n’étaient pas des pirates.

Vikings en Islande

Les raisons qui ont poussé à l’expansion Viking sont complexes. Le manque de terrain en Scandinavie, l’amélioration de la production de fer ou le besoin de nouvelles opportunités commerciales sont sans doute les principales causes de cette expansion.

Le premier raid Viking à être signalé est une attaque par la mer de l’île de Lindisfarne au large des côtes anglaises, par des Vikings norvégiens en 793. Cependant, il a été démontré qu’auparavant, les Vikings se sont aussi déplacés massivement vers l’Ouest en traversant la Mer du Nord, ainsi que vers l’Est via la mer Baltique.

Vikings en Islande

Des bateaux commerciaux suédois sont allés jusqu’à l’intérieur de la Russie, créant ainsi de nouvelles routes commerciales via la Volga-Dnepr, fondant les villes de Kiev et Novgorod, et ouvrant la voie vers Constantinople, les marchés exotiques arabes et l’Extrême-Orient. A Constantinople, des Vikings formèrent une garde d’élite pour les empereurs byzantins : la fameuse garde varangienne. Des guerriers danois se sont battus dans des villes de l’Empire Carolingien, comme à Hambourg, Dorestad, Rouen, Paris, Nantes et Bordeaux, jusqu’à ce qu’en 911 une armée entière débarque dans le Nord de la France et s’y installe (c’est l’origine du nom Normandie – la terre des hommes du Nord).

Durant l’Age des Vikings, ces hommes courageux ont traversé la moitié du globe dans leurs bateaux, s’ouvrant ainsi de nouveaux horizons. Cependant, malgré leur succès à atteindre même les plus lointains territoires, les Vikings n’ont jamais pu stabiliser leur prise de pouvoir. Sans réserves de richesses ni expérience politique, ils n’ont pas su construire de cohésion en Europe ni dominer certains peuples plus stables ou riches qu’eux.

Les Vikings en Islande

Les premiers colons norvégiens arrivèrent en Islande entre 874 et 930, à la recherche de nouvelles terres agricoles. A cette époque, le temps était plus clément en Islande, et les colons, pensant qu’ils avaient trouvé le paradis, commencèrent à diviser les terres entre eux.

Vikings en Islande

Gardar Svavarsson fut le premier Viking à apercevoir l’Islande, alors qu’il avait changé de trajectoire en naviguant de la Norvège aux Îles Féroé à cause du mauvais temps. Cette découverte provoqua les premières tentatives de colonisation de l’île. Ingólfur Arnarson, un chef norvégien, est considéré comme le premier colon de l’Islande. Il s’est installé avec sa famille en 874 à Reykjavik, qui est maintenant la capitale du pays.

Vikings en Islande

Après Ingólfur, un autre groupe de norvégiens embarqua vers l’Islande en 874, emmenant famille, esclaves, biens et bétail pour échapper à la domination du premier roi norvégien Harald I, parcourant ainsi plus de 1 000 km dans leurs drakkars. Selon les sagas islandaises, ces colons étaient pour la plupart de descendance norvégienne, avec quelques origines irlandaises et écossaises venant des serviteurs irlandais et des esclaves de chefs norvégiens et écossais.

Vikings en Islande

La colonisation de l’Islande (en islandais « landnámsöld ») a duré de 874 à 930, année où l’Althing, la plus vieille institution parlementaire du monde, a été fondée. Les larges portions de territoire divisées entre les premiers colons ont ensuite été sous-divisées pendant les soixante années suivantes (« landnám » ou la période de colonisation).

Les colons les plus charismatiques et ayant passé des alliances fructueuses furent désignés comme chefs et représentèrent des groupes de fermiers à l’Althing. La plupart des connaissances sur cette période de l’histoire provient des sagas islandaises, un ensemble de documents qui décrit non seulement la colonisation de l’islande, mais aussi l’exploration du Groenland et d’une partie de l’Amérique du Nord appelée Terre-Neuve.

Vikings en Islande

Les sagas nous décrivent également en détail la vie quotidienne des colons et de leurs descendants. Plus particulièrement, les sagas dite « des Groenlandais », écrite en 1200, et la saga dite d’« Éric le Rouge », écrite en 1260,  décrivent la colonisation du Groenland et de l’Amérique.

Vikings en Islande

L’Islande est un exemple clé de colons immigrant sur une terre inhabitée et créant une nouvelle société. Les écrits sont importants, mais malheureusement ne nous disent pas assez sur la distribution des terres, l’élevage et le commerce pour pouvoir comprendre parfaitement tous les rouages d’une telle colonisation.

Le centre de la colonisation Viking en Islande - "Landnámssetur"

Pour les amoureux de l’histoire islandaise, et spécialement les amateurs de l’histoire de la colonisation Viking sur l’île, vous pouvez visiter le centre "Landnámssetur Íslands" Il se trouve à une heure seulement de Reykjavik, sur la route n°1 à Borgarnes, et contient deux expositions :

- Une exposition sur la colonisation Viking.
- Une exposition sur le poète et Viking islandais Egill Skallagrimsson.

Vikings en Islande

Cette visite apporte toutes les informations nécessaires pour posséder de solides connaissances sur l’Islande avant de poursuivre votre voyage. Il est possible de faire la visite à l’aide d’audio-guides disponibles en 12 langues.

Chaque exposition se visite en 30 minutes, et vous apportera les réponses aux questions que vous pourriez vous poser durant votre voyage.

Vikings en Islande

Un restaurant unique aux murs de pierre vous accueillera pour déjeuner ou dîner.

Informations :

Brákarbraut 13-15310 Borgarnes
Tel: +354 437 1600 and +354 895 5460
Ouvert toute l’année de 10h à 21h, fermé le 24,25,26 et 31 décembre et le 1er janvier.

Pauline
Islande24, 2015
© 2015 Tous droits réservés