jeudi 24 novembre 2016

Cinq activités d’hiver en Islande

En Islande, l’hiver dure de septembre à avril, même si les mois de septembre/octobre sont considérés comme l’automne et avril comme le printemps. En automne et au printemps, en général, les routes sont dégagées et accessibles, et il ne neige généralement pas, sauf en montagne (mais soyez prêts à tout -c’est l’Islande après tout). Les températures sont en général comprises entre 2 et 10 degrés à ces périodes de l’année.

En hiver, de novembre à mars, la neige et la glace sont partout sur l’île, les tempêtes plus ou moins fréquentes, et les belles journées également. Les conditions sur les routes peuvent être difficiles, l’intérieur de l’île et certaines routes secondaires sont inaccessibles, et il faut vous armez de prudence et de patience! A cette époque de l’année, les températures vont de -10 à quelques degrés, mais si le vent s’en mêle, il vous semblera faire bien plus froid! En cas de problèmes et de difficulté lors de votre voyage, n’oubliez pas le numéro d’urgence, 112.

La baignade

Cinq activités d’hiver en Islande

La piscine n’est pas forcément la première activité à laquelle on peut penser en hiver, mais en Islande, elle prend tout son sens. L’Islande est remplie de magnifiques spas et de sources d’eau chaude. Cependant, les piscines municipales sont également une expérience unique. En Islande, la quasi-totalité des piscines se trouvent à l’extérieur, le froid de l’air et le chaud de l’eau provoquant un  contraste magnifique et surprenant. Rien de mieux que de se prélasser dans une eau à 40 degrés lorsqu’il neige dehors... Les piscines sont ouvertes toute l’année, et ouvre très tôt en semaine (6h30) pour que les locaux aient le temps d’aller y faire un saut avant le travail. Vous n’aimez pas nager? Pas d’inquiétude, les piscines d’Islande sont surtout faites pour la détente et la socialisation!

Les aurores boréales

Cinq activités d’hiver en Islande

Soit, ce n’est pas une activité à proprement parler, mais essayez d’observer les aurores boréales un soir d’hiver est un must! Pour voir les aurores boréales, il faut qu’il fasse nuit noire, que le ciel soit dégagé et que l’activité solaire soit plus ou moins intense. Pour savoir si le ciel est degagé (et où), la météo islandaise indique les zones nuageuses sur son site internet. Pour savoir si l’activité solaire est suffisante pour voir les aurores boréales, le même site fait des prévisions pour la semaine à venir, mais nous vous conseillons de ne pas vous fiez à celles-ci au delà de quelques heures. Vous pouvez prendre votre propre véhicule pour partir à la chasse aux aurores, ou louez les services d’une agence avec un guide spécialiste des aurores boréales.

Skier

Cinq activités d’hiver en Islande

Cette activité ne vous viendrait peut-être pas à l’idée, mais l’Islande possède des dizaines de pistes de ski aux quatres coins du pays... Les pistes les plus connues pour le ski alpin sont celles de Bláfjöll près de Reykjavík et de Hlíðarfjall à Akureyri, dans le nord de l’Islande, mais vous pouvez skier à Isafjörður, dans l´ouest, dans la plupart des villes du nord et de l’est.

Profitez de la ville...

Cinq activités d’hiver en Islande

En hiver, de nombreux évènements ont lieu dans la capitale islandaise, pour oublier les longues journées d’hiver et l’obscurité... Profitez des festivals de la capitale islandaise Iceland Airwaves, Dark Music Days, Reykjavík Winter Lights Festival, Food and fun, Design March, et j’en passe! Visitez les musées, passez beaucoup de temps au café, et vous deviendrez vite un véritable Reykjavíkingur! Egilsstaðir, dans l’est, a également son festival pour célébrer l’hiver, Days of Darkness, et Akureyri propose un tas d’évènements liés au ski et au surf tout au long de l’hiver.

...ou de la campagne!

Sortez des sentiers battus, et partez dans les hautes-terres d’Islande avec un guide! L’hiver est une saison mystérieuse et magique, pourquoi ne pas en faire l’expérience dans un lieu loin du monde? Les destinations sauvages et incroyables en hiver sont nombreuses (devrais-je dire partout)? 

Cinq activités d’hiver en Islande

Landmannalaugar, par exemple, est une perle des hautes-terres d’Islande, située dans la réserve naturelle de Fjallabak. Situé à l’extremité du champ de lave de Laugahraun, formé lors d’une éruption volcanique en 1477, cet endroit est connu pour la beauté de son paysage et ses sources géothermales. En été, c’est un endroit populaire pour le tourisme mais en hiver, bien peu de monde s’y aventure (et pour cause -seuls les agences agrées ont le droit et les moyens techniques de s’y aventurer).

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 21 novembre 2016

A 66 degrés nord, Húsavík

Húsavík, petite ville de 2500 habitants située dans le nord de l’Islande, fut le premier endroit d’Islande colonisé par les scandinaves d’après le Livre de la Colonisation (Landnámabók). Cette petite commune vit aujourd’hui principalement du tourisme, mais a aussi des activités liées à la pêche et à l’industrie.

A 66 degrés nord, Húsavík

L’église d’Húsavík est une petite perle architecturale de 1907. En hiver, vous pouvez y aller skier ou observer les aurores boréales. A toute saison, vous pouvez visiter les musées de la ville, le plus populaire étant le musée de la baleine. Il y existe un musée de l’exploration. Le musée phallologique est également né à Húsavík, puis, fort de sa popularité, a été transféré dans la capitale islandaise en 2013. 

A 66 degrés nord, Húsavík

Le centre artistique Fjúk propose souvent des activités et il est possible d’y faire un séjour si être artiste en résidence vous intéresse. Hôtels, guesthouses, magasins, cafés et restaurants sont dispersés autour du petit centre ville. Ce n’est ni grand, ni la ville d’Islande la plus divertissante, mais c’est un endroit plutôt charmant qui gagne à être connu.

La ville organise chaque année un festival appelé Mærudagar, le dernier weekend de juillet; la ville se divise alors en trois quartiers et chacun d´entre eux a sa propre couleur. Les habitants prennent grand plaisir à décorer leur quartier avec des drapeaux, des banderoles et des ballons de couleur rose, verte et orange. 

A 66 degrés nord, Húsavík

C’est un festival qui réunit les habitants d’Húsavík ou ceux qui y ont des attaches. On peut profiter d’une programmation musicale variée, et d’autres attractions que l’on trouve près du port. En 2016, le festival aura 22 ans, et la ville sera sans doute en effervescence pendant quelques jours, comme chaque année.

A 66 degrés nord, Húsavík

Húsavík est surtout connue pour être la capitale européenne de l’observation des baleines (Visit Askja). Il est possible de voir ces énormes mammifères en mer de mai à octobre, environ. Si vous prenez l’un des bateaux partant d’Húsavík pour aller les observer, vous aurez grand plaisir à naviguer dans la magnifique baie de Skjálfandi -attendez-vous à en prendre plein les yeux! Vous pourrez notamment observer Lundey, l’île des macareux, où des milliers d’oiseaux trouvent refuge chaque été.

A 66 degrés nord, Húsavík

Si vous arrivez de l’est et de Mývatn, vous rejoindrez Húsavík par la route 85, dont une grande partie n’est pas goudronnée. Si vous arrivez de l’ouest et d’Akureyri, vous traverserez la vallée de Kaldakinn pour rejoindre la route 85. 

Juste avant d’arriver dans la ville, vous trouverez un bain d’eau chaude installé par les habitants, à l’origine pour soulager d’une infection de la peau. Autour d’Húsavík, il existe de nombreux endroits incroyables à visiter: Mývatn, Ásbyrgi, Dettifoss pour n’en citer que quelques-uns.

Islande 24
© Tous droits réservés

vendredi 18 novembre 2016

Six cascades du sud de l’Islande

 Gullfoss

Gullfoss, la cascade dorée, est certainement la cascade la plus populaire d’Islande. Située dans le fameux Cercle d’Or, avec le site de Geysir et le parc national de Þingvellir, c’est un site incontournable du sud islandais. La cascade est de 32 mètres de haut, mais le canyon aux alentours peut atteindre les 70 mètres de haut. La cascade se situe sur la rivière blanche, Hvítá, qui est alimenté par le second plus grand glacier d’Islande, le Langjökull. 

Six cascades du sud de l'Islande

En plus d’être un site naturel magnifique, Gullfoss a également une histoire tourmentée. Au début du XXème siècle, des investisseurs anglais ont voulu acheter Gulfoss, qui appartenait alors au fermier Tómas Tómasson, pour l’utiliser dans la production d’electricité. Le fermier a refusé de le leur vendre mais le leur a loué; sa fille, Sigriður, a alors tout fait pour faire annuler ce contrat, et a même menacé de se jeter dans la cascade si les investisseurs commençaient à construire des infrastructures proches de Gullfoss. Après des années de batailles légales, le contrat fut annulé de lui-même car les “locataires” ne payaient plus leur “loyer”. Sigriður est considérée comme la première environnementaliste d’Islande. Son fils a été propriétaire de la cascade un moment, puis l’a vendu au gouvernement islandais. En 1979, la cascade est devenue une réserve naturelle.

Seljalandfoss

Seljalandsfoss est une cascade très populaire en Islande, située sur la route numéro un entre la ville de Selfoss et la cascade de Skógafoss. Cette cascade, née de la rivière Seljalandsá, forme une chute de 60 mètres. La cascade est connue car elle est unique en son genre dans le pays -on peut en effet passer derrière la cascade. 

Six cascades du sud de l'Islande

Un peu plus à l’ouest, vous pourrez également admirer la cascades de Gljúfrabúi, aussi connue sous le nom Glúfrafoss. Vous pouvez y accéder depuis la ferme d’Hamragarðar, accessible depuis la route.

Skógafoss

Skógafoss, également très connue et très visitée, se trouve un peu plus loin le long de la route numéro un. C’est l’une des plus grandes cascades du pays avec une chute de 60 mètres et une largeur de 25 mètres. 

Six cascades du sud de l'Islande

Selon une croyance locale, le premier Viking qui s’installa dans la région, Þrasi Þórólfsson, cacha un trésor dans une cave derrière la cascade. La légende raconte que les propriétaires terriens aux alentours ont trouvé le trésor quelques années plus tard, mais alors qu’ils s’emparaient d’un anneau en or, le trésor disparut à nouveau.

Svartifoss

Cette cascade, connue pour ses longues colonnes de basalte, se situe dans le parc national duVatnajökull. Pour se rendre à la “cascade noire”, il faut marcher un peu, mais le chemin est facile, avec des bancs tout le long pour se reposer, et bien balisé. 

Six cascades du sud de l'Islande

Il faut marcher environ 45 minutes jusqu’à la cascade, puis un peu moins pour le retour, car c’est en descente. En hiver, comptez plus de temps, et soyez prudents car le chemin est très glissant; des crampons sont très fortement recommandés.

Háifoss

La cascade de Háifoss, la deuxième plus grande d’Islande, se trouve non loin du volcan Hekla, dans le sud de l’Islande, sur la route 32. La rivère Fossá y fait une chute de 122 mètres. 

Six cascades du sud de l'Islande

Vous pouvez faire une randonnée en partant de la ferme historique Þjóðveldisbærinn Stöng et vous trouverez la cascade en longeant la rivière, après environ trois heures de marche.

Petit conseil aux voyageurs amoureux de cascades islandaises

Cet été se remarque par un tourisme encore grandissant en Islande et par la recrue d’incidents touchant les voyageurs imprudents. La nature islandaise est une merveille, mais elle est aussi puissante et parfois fragile. Il y a encore très peu d’infrastructures autour des sites dont nous avons fait la liste. Peu de chemins, peu de barrières, et face à des cascades de plusieurs dizaines de mètres de haut, cela signifie : prudence ! Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de barrière qu’il n’est pas dangereux de se mettre au plus proche des chutes d’eau. A Gullfoss, certains voyageurs ne tiennent pas compte des chaines et des barrières qui empêchent l’accès aux endroits les plus dangereux près de la cascade. Prenez en plein les yeux… mais pas de trop près!

Islande24
Tous droits réservés

lundi 14 novembre 2016

Quatre musées de Reykjavik à ne pas manquer

Ljósmyndlistasafnið Reykjavíkur

Le musée de la photographie de Reykjavík se trouve au dernier étage du bâtiment Grófarhús dans la rue Tryggvagata, qui abrite également la bibliothèque municipale du centre ville. L’entrée est gratuite, tous les jours de 12h à 19h (18h le vendredi) et le week-end de 13 à 17 heures.

Quatre musées de Reykjavik à ne pas manquer

Fondé en 1981, le musée se vante d’avoir une collection se composant de plus de six millions de photographies, et mêle photographie islandaise et photographie internationale, amateure et professionnelle. On y trouve des portraits, des photos de presse, de la photographie commerciale, et le musée garde aussi les albums photos de famille et les collections privées. La collection du musée se compose de photographies datant de 1860 à aujourd’hui. Chaque année, le musée organise environ douze expositions sur des thèmes différents.

Árbærsafn

Árbærsafn est un musée historique de plein air situé à Reykjavík, dans la capitale islandaise. Constitué de plus de vingt bâtiments qui forment une place centrale, un village et une ferme, le musée a pour but de montrer le mode de vie islandais à différentes époques. Il a été érigé sur le site de l’ancienne ferme Árbær en 1957.

Du 1er juin au 31 août, le musée est ouvert tous les jours, de 10 heures à 17 heures. Le reste de l’année, il n’est possible de le visiter qu’en assistant aux visites guidées de 13 heures qui ont lieu tous les jours; il est également possible de visiter le musée à d’autres horaires à condition d’avoir pris rendez-vous. L’entrée est de 1500 couronnes (11 euros) par personne et gratuite pour les jeunes de moins de 18 ans. De nombreux évènements ponctuels ont lieu au cours de l’année, comme par exemple les journées de l’artisanat, l’exposition annuelle de vieux véhicules ou encore l’exposition de Noël.


Quatre musées de Reykjavik à ne pas manquer

L’été, ne soyez pas surpris d’apercevoir moutons et chèvres flâner dans les jardins du musée. Vous trouverez également une boutique souvenir, un charmant café (la maison de Dillon) et une bibliothèque sur les lieux.

Listasafnið Reykjavíkur

La ville de Reykjavík dirige le musée d’art de la ville, qui se situe dans trois bâtiments différents éparpillés dans la capitale: Hafnarhús dans le centre ville, Kjarvalsstaðir près du parc de Klambratún et Ásmundarsafn, un peu plus excentré. Régulièrement, le musée expose les travaux des trois artistes les plus connus d’Islande: Erró et Kjarval, peintres, et Ásmundur Sveinsson, sculpteur. 

Quatre musées de Reykjavik à ne pas manquer

Il y a également des expositions régulières, qui durent en général trois ou quatre mois, d’artistes islandais ou internationaux. En tout, le musée dispose d’une collection de 17000 oeuvres, et propose également des conférences ou des évènements de façon régulière. Le musée est ouvert toute l’année de 10h à 17h, et l’entrée coûte 1500 couronnes.

Nýlistasafnið

Le musée des arts vivants, plus connu sous le nom de Nýlo, est une association gérée par des artistes. Fondé en 1978 sous l’impulsion de deux artistes locaux, Níels Hafstein et Magnús Pálsson, le musée a été crée pour donner un espace où les artistes pourraient discuter des politiques culturelles islandaises. 

Quatre musées de Reykjavik à ne pas manquer

Depuis plus de 35 ans, Nýló offre un programme artistique et culturel varié et souvent hors-normes, qui comprend des performances, des séances vidéo, des concerts, des soirées poésies et du théâtre. Nýlo ouvre du mardi au dimanche de 12h (13h les weekends) à 17h et l’entrée est gratuite.

Islande24 
© Tous droits réservés

vendredi 11 novembre 2016

Où faire vos courses en Islande

Lorsque l’on prépare un voyage en Islande, il est utile de savoir où l’on peut faire ses courses. Toutes les villes et villages d’Islande disposent au moins d’un supermarché, et vous trouverez également dans les plus grandes villes poissonneries, épiceries et boulangeries.

Où faire vos courses en Islande

Faire vos propres courses en supermarché reste de loin le moins cher. Bónus est la chaîne de supermarchés la plus bon marché d’Islande, et vous trouverez ce magasin facilement dans les plus grandes villes grâce à son logo rose montrant un cochon rond qui sourit. Si vous êtes dans la capitale islandaise, Reykjavík, vous trouverez un grand Bónus dans le quartier de Grandi, après le port. Vous aurez peut-être la chance et la joie d’avoir pour caissière la merveilleuse Fransisca Mwansa, une immigrée de Zambie connue comme “la caissière la plus heureuse d’Islande”. Elle transforme l’expérience fade de faire vos courses en conte de Noel (et si vous pensez que j’exagère, vous n’avez clairement pas eu le plaisir de la rencontrer)! 

Le supermarché Bónus est emblématique et a fait l’objet d’un livre de poèmes d’Andri Snær Magnuson; construit comme la Divine Comédie de Dante, les poèmes vous emmènent à travers les rayons du supermarché en commençant par le Paradis (rayon fruits), puis l’Enfer (rayon viandes) et enfin jusqu’au Purgatoire (rayons des produits d’entretien).

Le choix de fruits et légumes à Bónus est assez limité, si vous souhaitez un choix plus large, essayez les supermarchés Krónan ou Nettó. Les magasins Samkaup Úrval, Samkaup Strax, 10-11 et Hagkaup sont plus chers que les précédents, mais on y trouve souvent un choix plus grand et plus international. Hagkaup, sorte de Monoprix local, propose produits de beauté et maquillages, vêtements et objets de décoration en plus des produits plus traditionnels; c’est l’endroit où aller si vous voulez acheter une bûchette de chèvre française, un pot de graisse de canard ou du lait bio. 


Où faire vos courses en Islande

Dans tous les supermarchés, les sacs se trouvent près de la caisse, ou derrière, et le/la caissier/ère vous demandera très certainement combien de sacs en plastique il vous faudra pour vos achats. S’il ou elle ne le fait pas, n’hésitez pas à demander ou prenez les sacs vous même et dites ou montrez combien vous en utilisez. Vous pouvez également acheter des sacs réutilisables, plus solides et plus durables.

Dans les plus grandes villes, vous aurez aussi un certain choix de petits magasins de quartier, comme le Melabúðin dans le quartier Vesturbær à Reykjavík, des magasins qui vendent des produits locaux et biologiques, comme Lifandi markaður ou Heilsuhúsið, et des magasins spécialisés comme le magasin de fromage de la rue Skölavorðurstígur, Óstabúðin, qui fait aussi restaurant.

Toutes les stations-essences qui disposent d’un espace intérieur (et donc pas seulement les pompes automatisées) proposent une sélection de produits de tous les jours et les sjóppa (kiosques où l’on vend hot-dogs et sucreries) vous dépanneront si vous avez envie d’une sucrerie.

Où faire vos courses en Islande

Il est interdit d’exposer les cigarettes dans les magasins en Islande, il vous faut donc demander au caissier ou à la caissière. L’alcool s’achète dans des magasins spéciaux, Vínbúð, dirigés par l’état, qui contrôle la vente d’alcool.

Les supermarchés sont en général ouvert de 10 ou 11 heures à 18 heures, et ouvrent à midi le dimanche. Dans les plus grandes villes, certains 10-11, Hagkaup ou Samkaup sont ouverts 24 heures sur 24.

Islande24
© Tous droits réservés

dimanche 6 novembre 2016

L'hiver en Islande

Quand?

L’hiver est la saison durant laquelle j’ai découvert l’Islande, et je pensais qu’il n’y avait rien de plus beau que l’Islande sous la neige... Après cinq hivers sur l’île, j’ai aussi appris à apprécier les charmes de l’été, mais l’hiver reste une saison spéciale. Et puisqu’en Islande on vit surtout en hiver, autant s’y faire! L’hiver en Islande commence fin octobre et dure jusqu’avril; la neige n’arrive en ville généralement qu’aux alentours de décembre, mais bien plus tôt dans l’intérieur du pays et en montagne. Enfin, sachez que ce ne sont là que des généralités -l’Islande est imprévisible et il n’est pas impossible qu’il neige en juin ou qu’il fasse 10 degré en octobre. Pendant les mois d’hiver, il fait beaucoup nuit, et l’obscurité dure de 16 heures à 11 heures environ lors du mois le plus court. 

L'hiver en Islande


Comment?

La météo peut être imprévisible et capricieuse, même s’il ne fait pas aussi froid que vous pouvez l’imaginer. Il fait bien plus froid à New-York ou au Canada, et les températures tournent autour de zéro degré tout l’hiver. Le ressenti peut vous donnez l’impression qu’il fait bien plus froid, surtout si le vent est présent (il l’est souvent!). Emmenez dans votre valise de quoi y parer. Soyez prêts à changer vos projets et votre itinéraire s’il le faut, car les tempêtes et les routes fermées peuvent vous y obligez. Vérifiez l’état des routes sur le site de l’administration routière. 

Quoi?

Une des grandes merveilles de l’hiver, ce sont bien sûr les aurores boréales, que l’on peut observer de septembre à avril. Pour voir les aurores boréales, il faut qu’il fasse nuit noire, que le ciel soit dégagé et que l’activité solaire soit plus ou moins intense. Vous pouvez tenter de les observer par vous-même ou profitez des services d’un guide lors d’une excursion.

L'hiver en Islande

Les activités en hiver sont nombreuses: ski et snowboarding, chiens de traineaux, scooter des neiges, randonnée sur glacier, vous trouverez toujours de quoi faire lors de votre voyage. N’oubliez pas votre maillot de bain, car piscines et sources d’eau chaude sont un délice, particulièrement en hiver. A Reykjavík, vous pouvez aussi partir en mer observer les baleines toute l’année.

Les hautes-terres d’Islande ne sont pas accessibles en hiver. Cependant, certains guides assermentés peuvent vous y emmener. Landmannalaugar est l'une des plus belles destinations en Islande. Quoi de plus magique que de vous y rendre seul, en famille ou entre amis au milieu d’un paradis enneigé? Visitez Landmannalaugar en hiver avec un guide.

Festivals et celébrations sont nombreux en hiver, le plus connu étant certainement Iceland Airwaves, et le plus bienvenu Reykjavík Winter Lights Festival, en plein milieu du mois de février, lorsque lumière et énergie sont au plus bas! Profitez de l’effervescence des préparations de la fête de Noël et de la folie des célébrations du Nouvel An en Islande.

L'hiver en Islande

Soyez prudents lors de vos visites -la glace et la neige sont partout et peuvent obstruer la vue ou rendre les surfaces glissantes et dangereuses. Familiarisez-vous avec les numéros d’urgence et les sites à connaitre. Consultez les sites et les réseaux sociaux souvent pour vous tenir informez des éventuels alertes météo, avalanches ou autre:

http://safetravel.is crée par l’association islandaise des sauveteurs
http://en.vedur.is 
http://www.road.is 

@safeiniceland

Islande24
© 2016 Tous droits réservés

mardi 1 novembre 2016

Iceland Airwaves 2016

La première édition du festival s’est tenue pour une soirée dans un hangar à avions de l’aéroport domestique de Reykjavík en 1999. Sept groupes ont joué ce soir là, dont le groupe très connu en Islande GusGus. Sponsorisé en très grande partie par la ville de Reykjavík et Icelandair, la dix-septième édition du festival Airwaves se déroulera dans les salles de la majestueuse Harpa, dans le centre ville, du 2 au 6 novembre 2016.

Iceland Airwaves 2016

Comme chaque année, il y aura aussi de nombreux concerts dans différents cafés de Reykjavík. Pendant quatre jours, la ville sera en pleine effervescence et la musique y sera omniprésente! Cette année, plus de 220 groupes sont attendus au festival Airwaves, dont 70 arrivant de l’étranger. Certains noms font tourner la tête; parmi eux, PJ Harvey, Julia Holter ainsi que múm et Kronos Quartet qui joueront ensemble à Harpa le 4 novembre! PJ Harvey clôturera le festival le 6 novembre avec un concert à Valsheimilið.

Iceland Airwaves 2016

Il y aura aussi les groupes islandais Vök, les rappeurs de Úlfur Úlfur, Mammút, Hermingervill, Agent Fresco, Yamaho, Samaris, Kiriyama Family, Jónas Sig og ritvélar framtiðarinnar, Prins Póló, Pétur Ben et bien d’autres! Les plus attendus du côté islandais sont sans doute Of Monsters And Men, qui ont fait leur premier Airwaves en jouant dans plusieurs concerts “off venues” en 2011... Les rappeuses de Reykjavíkurdætur promettent également un spectacle endiablé!


Iceland Airwaves 2016

Plus de 9000 spectateurs sont attendus pour cette édition 2016, et les organisateurs du festival ouvre un petit centre d’information pour l’occasion, situé dans le hall de Harpa. Les tickets sont en vente pour un peu plus de 150 euros sur le site et notez que certains concerts fonctionnent sur la base du “premier arrivé, premier servi” -soyez donc sûr d’être bien en avance pour récupérer les tickets pour le concert de PJ Harvey et de Björk!

Stéphanie, Islande24
© 2016 par Islande24