jeudi 28 décembre 2017

Quatre romans qui vous feront voyager en Islande

Sjálfstætt fólk
Gens Indépendants
Halldór Laxness, 1934

Quatre romans qui vous feront voyager en Islande

Gens Indépendants, le roman épique du très célèbre Halldór Laxness, a reçu le prix nobel de littérature en 1955. Ce roman, fortement inspiré par la région de Vopnafjördur, dans le nord-est de l'Islande, est un voyage au coeur de la vie rurale islandaise du début du XXème siécle. Le roman raconte les aventures de Bjartur, un fermier têtu aux idées arrêtées, qui vit de façon très chiche dans un endroit isolé de l’Islande, avec sa famille. Ancien servant, Bjartur se bat chaque jour -avec les autres mais aussi avec les siens, pour acquérir l’indépendance qu’il considère plus importante que toute autre chose en ce monde. Laxness explore cette notion d’indépendance, si chère à la nation islandaise aujourd’hui, et montre les répercussions qu’elle peut avoir sur un individu et sur ses proches. Critique du matérialisme et du capitalisme déjà rampant dans l’Islande du début du XXème siècle, le roman est sombre comme un soir d’hiver dans le nord de l’Islande, mais peuplée ça et là de rayons de soleil.

Furðustrandir
Etranges rivages
Arnaldur Indridason, 2010

Quatre romans qui vous feront voyager en Islande

Le détective Erlendur nous emmène dans l’est de l’Islande et nous fait voyager parmi les paysages de son enfance. Dans ce quatorzième roman qui narre ses aventures, Erlendur quitte son appartement de Reykjavík pour enquêter sur la disparition d’une jeune femme, et en profite pour y remuer les fantômes de son propre passé. En revenant dans les fjords de l’est  et dans la maison de Bakkasel, à Eskifjördur, dans lesquels il a vécu avec ses parents et son frère, il se replonge dans l’épisode de sa vie auquel il pense (et qui le hante) continuellement. Lorqu’ils avaient environ dix ans, Erlendur et son frère Bergur se sont perdus en montagne lors d’une tempête de neige, alors qu’ils aidaient leur père à ramener les brebis vers la ferme... Erlendur s’en est sorti sain et sauf, mais on n’a jamais sû ce qu’il était advenu de Bergur. Le détective se met sur les traces d’une jeune femme disparue, et fait un détour par son propre passé...

The promise of Iceland
La promesse de l’Islande
Kári Gíslason, 2011


Quatre romans qui vous feront voyager en Islande

Ce roman, pas (encore?) traduit en français, raconte l’histoire de Kári Gíslason, qui revient en Islande en 1990 pour rencontrer son père, dont il a entendu parler mais avec qui il n’a jamais été en contact. Né d’une liaison extra conjugale entre une mère britannique et un père islandais, Kári Gíslason décide, vingt-sept ans après sa naissance, de briser la promesse de ses parents de ne pas réveler l’identité de son père, homme respecté de la société islandaise, marié et père de cinq enfants, et de contacter ses demi-frères et soeurs qui ne sont pas au courant de son existence. Entremêlé d’anecdotes personnelles et familiales, ce roman biographique nous emmène à Bessastaðir et Þingvellir, et à travers le Reykjavík des années 1970. Tiraillé et trimballé entre la Grande-Bretagne, l’Australie et l’Islande, le roman nous amène à réfléchir sur la mémoire, la famille, le déracinement, l’identité et ce que l’on appelle le “chez nous”. Une bien jolie découverte.

Gísli á Uppsölum
Gísli d’Uppsala
Ingibjörg Reynisdóttir 2012


Quatre romans qui vous feront voyager en Islande

Gísli Oktavíus Gíslason, connu sous le nom de Gísli d’Uppsala, est né le 29 octobre 1907 dans une ferme de Sélardal, dans le fjord d’Arnarfjörður, dans les fjords de l’ouest islandais, où il a vécu jusqu’à sa mort, le 31 décembre 1986. Son père décéda en 1916, et Gísli resta à la ferme avec ses trois frères et sa mère, qui mourut en 1950. Petit garçon, Gísli n’aimait pas l’école, et il considéra vite le monde extérieur comme un endroit hostile et désagréable. Il perdit contact avec ses frères lorsque ces derniers partirent de la ferme, mais leurs enfants venaient parfois en visite, ainsi que d’autres membres de la famille. Gísli était lettré, aimait la lecture, la musique (il jouait de l’orgue) et la langue allemande qu’il avait apprise. Il écrivait de la poésie et était membre de la Société Littéraire d’Islande. Gísli vivait seul, avec ses animaux, sa musique, ses livres et sa poésie. Le journaliste Ómar Ragnarsson a réalisé un petit documentaire sur la vie de cet homme singulier, vivant dans la solitude et la simplicité, au fin fond d’un fjord islandais. Ingibjörg Reynisdóttir s’est inspiré de toutes ces sources pour écrire un livre charmant et qui sonne vrai. Le livre n’a pas été traduit en français, mais j’espère qu’un éditeur tombera sur cet article et donnera une nouvelle vie à cette histoire qui mérite d’être racontée.

Islande24
© Tous droits réservés

samedi 9 décembre 2017

Cinq zones géothermiques à visiter en Islande

Une grande partie de l’Islande profite de l’énergie géothermique, car près de 70% des besoins de l’île sont couverts par la géothermie. L’Islande possède plusieurs dès plus grandes centrales géothermiques au monde, notamment la centrale géothermique de Hellisheiði, la deuxième plus puissante au monde. Il existe des centaines de piscines et de sources d‘eau chaude qui existent grâce à la géothermie, et des dizaines de sites géothermiques en Islande. En voici quelques-uns que vous pouvez aller voir.

Gunnuhver (péninsule de Reykjanes)
La péninsule de Reykjanes est une merveille géothermale. Gunnuhver est la source chaude bouillonnante la plus large du pays avec un cratère de 20 mètres de circonférence. Deux rampes vont donnent accès à des vues imprenables sur Gunnuhver et les sites environnants avec leurs sources chaudes et leur systèmes géothermiques.

Cinq zones géothermiques à visiter en Islande

Geysir (Cercle d‘or)
Geysir, plus connu sous le nom de Grand Geysir, est un geyser situé au sud-ouest de l’Islande –c’est le site touristique géothermique le plus connu d’Islande! Geysir vient du verbe islandais gjósa signifiant “jaillir”, un verbe venant du vieux norrois. Il est situé dans la vallée d’Haukadalur, non loin de la cascade de Gullfoss, et fait partie des trois sites du cercle d‘or. Lorsque Geysir jaillit, la colonne d’eau bouillante peut atteindre jusqu’à 70 mètres de hauteur. Cependant, les éruptions ne sont pas fréquentes –il se passe parfois plusieurs années avant que Geysir ne jaillisse. Le site est plus connu pour son petit frère Strokkur, qui jaillit toutes les dix minutes environ.

Hverir/Námaskarð (Mývatn)
A Mývatn, et plus précisément a l’est de la montagne Námafjall, vous pouvez visiter la zone géothermique Hverir près de Námaskarð. Une zone a température très élevée où vous trouverez des fumeroles bouillants et des solfatares bouillonnants. Respectez les barrières et cantonnez-vous aux chemins balisés, car les températures de ces bains de boue sont parmi les plus élevées d’Islande.

Cinq zones géothermiques à visiter en Islande

Hveradalir (Kerlingafjöll)
Le massif de Kerlingafjöll est riche en contrastes, et l’activité géothermique dans la région en fait une zone fort intéressante où se mêle glaciers et vallées colorées. La série de montagnes se forme autour du sommet de Loðmundur, à l’ouest, Snækollur, le sommet le plus haut, au milieu, et Fannborg à l’est. La vallée de Hveradalir, située au cœur du massif, est connue pour ses nombreuses sources d‘eau chaude naturelles. Situé dans les hautes-terres, le massif de Kerlingafjöll n’est accessible que pendant les mois d’été (cependant, a l’écriture de ces lignes fin octobre 2017, la route pour y accéder est encore ouverte –assez inhabituel pour l‘Islande!)

Le chemin géothermique de Hveragerði
Hveragerði se trouve à peine à une heure de route de la capitale Reykjavik, est l’une des villes les plus réputées pour son activité géothermique. La vallée de Reykjadalur est très populaire parmi les visiteurs, locaux ou non, qui vont randonner et profiter de l‘eau chaude pour se baigner dans les nombreuses sources d’eau chaude de la région. Il y a aussi de nombreux fumeroles et solfatares dans la vallée.

Cinq zones géothermiques à visiter en Islande

Islande24
© Tous droits réservés

dimanche 3 décembre 2017

Janvier en Islande

Difficile de choisir le bon moment pour aller en Islande, car chaque mois et chaque saison possède son charme. Le mois de janvier révèle l’hiver dans toute sa splendeur, et marque le début de longs mois de froid, d’obscurité et de neige.

Janvier en Islande

Les températures du mois de janvier oscillent entre -1°C et 1°C; c’est le mois le plus froid de l’année, et les températures peuvent descendre à -10°C. Le soleil se lève vers 11 heures et se couche vers 15 heures, et un jour de grisaille vous pourrez avoir l’impression qu’il ne fait pas jour du tout! Le phénomène s’inverse en été, où les nuits lumineuses donnent l’impression qu’il n’y fait jamais nuit!

En hiver, les routes et les pistes qui mènent aux hautes-terres sont inaccessibles, ainsi que la plupart des routes secondaires -vérifiez toujours l’état des routes sur le site de l’administration routière islandaise. Si vous restez sur la route principale, le 4x4 n’est pas obligatoire mais fortement recommandé. Il n’est pas raisonnable de voyager en Islande en hiver avec une petite citadine -si vous décidez de ne pas louer un 4x4 assurez-vous de prendre une voiture de taille conséquente et pas une petite berline.

Janvier en Islande

Lorsque vous voyagez en janvier, n’espérez pas faire l’aller-retour à Jökulsárlón dans la journée ou le tour de l’île via la route numéro un en six jours. Les temps de trajets augmentent d’un tiers lorsque vous voyagez sur la neige, la glace et dans l’obscurité. Cependant, les paysages enneigés sont magnifiques et le mois de janvier l’un des plus enneigés de l’année! Avec prudence et organisation, il est tout à fait possible d’explorer le pays à cette saison. Si vous n’êtes pas à l’aise pour conduire sur la neige, vous pouvez profiter d’excursions à la journée qui vous emmèneront au nord de l’Islande, par exemple.

Le mois de janvier vous offrira la possibilité d’observer les aurores boréales, à condition que le ciel soit dégagé. Suivez nos conseils pour maximiser vos chances de les voir, ou rejoignez une excursion. Les activités hivernales ne manquent pas: scooter des neiges, balade en chien de traineaux, excursion pour admirer les aurores boréales, promenades en ville ou à la campagne et découverte de la vie culturelle sont des choix envisageables à cette période de l’année. Si vous aimez skier, c’est également une très bonne période pour venir en Islande! A Reykjavik, vous pouvez faire du patin à glace sur le lac gelé du centre-ville.

Janvier en Islande

On ne le répètera pas assez: allez à la piscine! C’est un merveilleux moyen de découvrir les joies du bain et de se familiariser avec le mode de vie à l’islandaise. Peut-on imaginer meilleure vie que de se prélasser dans un bain à 40°C, entourée de neige et d’obscurité? Si vous préférez une expérience un peu plus luxueuse, le lagon bleu ou les bains de Mývatn sont une bonne idée pour passer un bon moment en se baignant.

Les autorités islandaises semblent soucieuses de promouvoir l’Islande en basse saison et d’occuper voyageurs et locaux pendant cette période sombre. C’est ainsi que la capitale islandaise regorge toujours d’évènements et d’expositions. Le festival “Dark Music Days” est un festival de musique contemporain qui a été crée en 1980 et qui perdure aujourd’hui, lors des journées les plus sombres de l’année. Vous pourrez participer à la tradition islandaise qui consiste à se baigner dans l’Atlantique le premier jour de l’année. Rendez-vous le 1er janvier, en compagnie d’autres courageux, sur la plage de Nauthólsvík. Rassurez-vous, un hot-pot vous attend après la nage!

Janvier en Islande

Islande24
© Tous droits réservés

vendredi 1 décembre 2017

Que faire a Borgarnes

Situé à 75 kilomètres de Reykjavik, Borgarnes est une petite ville sympathique de 2000 habitants située entre la capitale et la péninsule de Snæfellsnes. L’économie de la ville repose sur l’industrie et le tourisme. Voici quelques idées d’activités pour y passer la journée.

Le musée de la colonisation de Borgarnes offre deux expositions permanentes: l’une sur la saga d’Egill et une sur la colonisation, basé sur deux livres, “Le livre des islandais” et “Le livre de la colonisation”. L’exposition nous en apprend plus sur la découverte de l’Islande, l’arrivée des Vikings norvégiens et la mise en place du premier parlement au monde, Alþingi.

Que faire a Borgarnes

Les visiteurs peuvent partir en voyage de découverte grâce aux story-boards, aux sons, aux spectacles, au théâtre, et aux sculptures. Vous pouvez également vous procurer les guides audio disponibles en français, islandais, anglais, espagnol, et dans neuf autres langues. Doté en plus d’un excellent café-restaurant, proposant des produits locaux et fait-maison, nous vous recommendons vivement une visite dans ce musée. Le musée est ouvert tous les jours et toute l’année de 10h à 20h.

La piscine de Borgarnes est également un endroit sympathique pour tous –jeunes ou vieux, seul ou en famille, que vous aimiez nager ou simplement vous prélasser dans de l’eau à 40 degrés. Il y a une piscine d’intérieur, une d’extérieur avec vue sur la mer, deux toboggans, quatre jacuzzis avec des températures de 37 à 43 degrés et un sauna. Prenez votre serviette et votre maillot de bain et c’est parti!

Que faire a Borgarnes

Le musée de Borgarnes est un endroit fascinant pour les curieux d‘Islande. Vous pourrez voyager dans l’Islande du début du XXème siècle et visiter une maison en tourbe, pour vous rendre compte de la vie quotidienne des familles islandaises de cette époque. L’exposition ‘Oh, to be a bird!’ (Oh, être un oiseau) est absolument magnifique! Le musée est ouvert de 13h à 17h pendant les quatre mois d’été et jusqu’à 16h le reste de l’année.



Pour une vue imprenable et un petit déjeuner copieux, la boulangerie Geirabakarí est idéale; vous pouvez aussi profiter des produits locaux et de saison de la coopérative Ljómalind, ouvert tous les jours de 10h à 18 h (12h à 17h en hiver). Pour les amoureux de la marche, grimper en haut de la montagne Hafnarfjall (2,5h pour atteindre le sommet) est une bonne option. Vous pouvez aussi faire de bonnes marches sur les chemins balisés du parc naturel d’Einkunnir, ou y faire un pique nique ou un barbecue.

Que faire a Borgarnes

Pour des activités à faire en famille, vous pouvez vous promener dans le parc de Skallagrímsgarður ou faire un tour à l’aire de jeux de Bjössaróló. Celle-ci a été crée en 1979 par le charpentier Björn Hjörtur Guðmundsson avec du matériel recyclé uniquement; environnementaliste avant l’heure, il voulait inculquer aux enfants que la nature exige de l’attention et du respect. Le centre de marionettes Brúðuheimar est aussi une bonne idée pour une activité avec vos enfants!

Islande24
© Tous droits réservés

dimanche 26 novembre 2017

Sept raisons de voyager en Islande en hiver

La neige
Les étendues de neige blanche que l’on peut voir à perte de vue en hiver sont l’une des raisons qui font de l’Islande un pays magique à cette saison. Pour avoir des chances de voir l’Islande sous son manteau blanc, un voyage entre décembre et mars est le plus propice -même si l’on sait que la météo islandaise est capricieuse et ne suit pas de règles précises. Cela dépend aussi de votre destination. Dans la capitale Reykjavík, la neige tombe en moyenne 80 jours de neige par an, alors que c’est 100 à Akureyri, dans le nord du pays.

Sept raisons de voyager en Islande en hiver

Les aurores boréales
Les aurores boréales sont un phénomène naturel qui remplissent le ciel nocturne de couleurs vives. L’Islande est un endroit idéal pour observer les aurores boréales, et vous pouvez généralement en voir de fin août à avril. Pour les voir, il suffit que le ciel soit dégagé et que l’activité solaire soit forte; vous pouvez vérifier ces deux choses ici et là. C’est un spectacle de toute beauté, et une raison bien suffisante pour vous aventurez en Islande en hiver!

Les piscines et sources d’eau chaude
Si vous lisez ce blog, vous savez que nous avons un faible pour les piscines et autres sources d’eau chaude. C’est un très grand attrait de l’Islande, que de pouvoir se prélasser dans un bain à 40°C alors que la neige tombe autour de vous. Vous pouvez vous référez à notre article sur cinq piscines incroyables d’Islande pour vous donner une idée de ce qui vous attend. Les lagons autour du pays sont aussi populaires auprès des voyageurs, comme le Blue Lagoon, les bains de Mývatn et le Secret Lagoon de Flúðir.

Sept raisons de voyager en Islande en hiver

Les activités d’hiver
Les promenades en raquette, le ski ou les visites de grottes de glace ne sont pas possibles en été; quand aux promenades en chiens de traineaux, aux balades en scooter des neiges ou sur un glacier, ce n’est tout simplement pas la même chose en hiver. A cette saison, vous pouvez découvrir la nature sous un angle très différent et en profiter; l’Islande est un véritable terrain de jeu pour les amoureux des sports d’hiver.

Moins coûteux
Avec l’augmentation du tourisme à toute saison, les prix ont également augmentés, mais vous avez tout de même plus de chance de profiter de prix plus bas en hiver, en particulier pour les hébergements. Reykjavík est populaire à toute saison, mais c’est moins le cas pour les autres régions d’Islande, et il est plus probable que les prix soient plus intéressants en dehors de la capitale.

Moins de monde
Pour les nostalgiques de l’Islande d’il y a quinze ans ou les amoureux de la solitude, voyager en hiver est également un moyen pour éviter les foules de l’été. Car malgré l’augmentation du tourisme et l’allongement de la saison touristique, il faut bien l’avouer, certains coins d’Islande restent extrêmement isolés car ils sont au-delà des chemins touristiques habituels.

Sept raisons de voyager en Islande en hiver

Pas si froid!
Enfin, il ne fait pas si froid en Islande! Malgré le vent glacé qui peut être présent ou les tempêtes occasionnelles, l’Islande reste un pays qui ne fait pas vraiment dans les extrêmes. Il n’y fait jamais très froid -ou jamais très chaud. Au coeur de l’hiver, en février, les températures oscillent entre -2°C et 2°C. S’il est nécessaire de bien être informé et préparé pour partir en hiver en Islande, nul besoin de sortir vos moon boots pour y aller.

jeudi 23 novembre 2017

Parkings payants en Islande

L’essor du tourisme a également vu l’essor des parkings payants. Voici une liste des endroits où ils vous faudra sortir votre porte-monnaie pour vous garer. Cela risque de changer avec le temps, n’hésitez pas à nous signaler tout changement!

Þingvellir
Depuis mai 2016, il vous faudra payer 500 ISK pour une place de parking pour une voiture jusqu’à 8 places aux alentours du parc national de Þingvellir. Vous pouvez payer aux machines prévues à cet effet avec une carte bleue, ou en liquide en vous rendant au centre d’information.

Parkings payants en Islande

Skaftafell
Depuis mai 2017, il faut payer 700 ISK pour se garer sur le parking du parc national de Skaftafell. Si vous restez au camping, le prix de la nuitée comprend le parking.

Reynisfjara
Depuis le premier juin 2016, il faut payer 500 ISK pour pouvoir se garer à Reynisfjara près de Vík.

Seljalandsfoss
Depuis juillet 2017, il faut payer 700 ISK pour se garer près de la cascade de Seljalandsfoss. Cette somme devrait aider la municipalité à maintenir le site et les environs, ainsi que les toilettes et les chemins balisés.

Reykjavik
Certains hôtels ou certaines guesthouses disposent de places de parkings pour leurs clients, mais se garer dans le centre de Reykjavik est généralement payant. Le système des mètres est utilisé dans la plupart des rues du centre, et coûte de 90 à 250 ISK l’heure selon les lieux. Après 18h en semaine, 16h le samedi et toute la journée le dimanche, le parking est gratuit. Certains mètres sont à pièces, mais la plupart accepte liquide et cartes. Vous trouverez aussi quelques parkings d’intérieur marqués d’un P, qui coûte de 50 à 80 ISK par heure; leurs horaires d’ouverture sont variées mais ils ouvrent généralement de 7h à minuit.

Parkings payants en Islande

Zone 1 rouge: 275 ISK par heure
Zone 2 bleue et 4 orange: 150 ISK par heure
Zone 3 verte: 125 ISK par heure les deux premières heures et 30 ISK ensuite.
Il existe aussi un parking souterrain à Harpa ou l’heure coûte 250 ISK, ou 1800 ISK pour 8 heures. Vous pouvez payer en liquide ou par carte.

Akureyri
Akureyri n’a pas de parking payant à proprement parler, mais un système d’horloge un peu déroutant; en centre-ville, il faut utiliser une petite horloge pour indiquer l’heure à laquelle vous arriver pour vous garer. Selon les zones, vous pouvez rester une ou deux heures. Si vous dépasser le temps de parking, vous serez pénalisé et devrez aller payer une amende dans une banque islandaise. Ces horloges sont mises gratuitement à votre disposition dans les stations services et les banques.

Keflavik
Pour vous garer sur le parking longue durée de l’aéroport international de Keflavik, cela vous coûtera 1250 par jour. Sur le parking courte durée, 500 ISK pour la premiere heure sur le parking ‚‘courte durée‘, et 750 ISK par heure suivante.

Parkings payants en Islande

Hraunfossar
Au printemps 2017, les propriétaires de Hraunfossar ont mis en place des frais de parking pour les visiteurs. Cependant, cela est illégal car c’est un site protégé. Il ne sera possible de demander une participation financière aux voyageurs que si les propriétaires et l’agence islandaise de l’environnement parvienne à un accord. Les frais n’existent plus pour l’instant mais les deux partis concernés sont toujours en discussion.

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 20 novembre 2017

Conseils pour voyager en Islande à Noël et au Nouvel an

En Islande, les festivités commencent la veille de Noël, le 24 décembre, et se déroulent jusqu’au 13ème jour après le jour de Noël (le 6 janvier). Noël et Nouvel An en Islande sont des moments magiques; quiconque en a déjà fait l’expérience ne pourra qu’acquiescer! Vous pouvez en apprendre plus sur les traditions de fin d’année en Islande ici. Cependant, pendant les fêtes, certains services peuvent tourner au ralenti, en particulier à Noël. Pour bien réussir votre séjour a cette époque de l’année, voici ce qu’il faut savoir!

Conseils pour voyager en Islande à Noël et au Nouvel an

Réservez le plus tôt possible votre vol et vos hébergements
Qu’ils s’agissent des vols, des hébergements ou de votre excursion au Blue Lagoon, réservez tout plusieurs mois à l‘avance si possible. Les hébergements de la capitale sont pris d‘assaut à cette période. En vous y prenant au dernier moment, vous ne trouverez rien –ou rien qui ne soit pas complètement hors de prix. Le Nouvel An est particulièrement populaire dans la ville de Reykjavik, et les hébergements affichent complets à cette période. En essayant de réserver fin octobre, il ne reste que 3% des hébergements disponibles sur airbnb pour passer le réveillon de la Saint Sylvestre dans la capitale islandaise. En faisant la même expérience pour le blue lagoon le jour de Noël, tout est complet, sauf si vous voulez y aller à 8h du matin.

Faites des provisions
Si tout reste ouvert très tard (23h) jusqu’au 23 décembre, et que quelques magasins ouvrent de 10 à 12h la veille de Noël pour les retardataires, la quasi majorité des services s’arrêtent le 24 décembre à midi. Plus de vol intérieur ou de bus jusqu’au 26 décembre. En dehors de la capitale, aucun magasin ne sera ouvert pendant deux jours, et il ne sera pas non plus possible de se procurer de l’alcool au magasin Vínbúðin.

Conseils pour voyager en Islande à Noël et au Nouvel an

Réservez le restaurant
La plupart des restaurants seront également fermés entre le 24 et le 26 décembre, à quelques exceptions près. La ville de Reykjavik publie chaque année les horaires d’ouverture des restaurants et autres commerces qui ouvrent pendant les fêtes de Noël. Dans les autres villes principales, un ou deux restaurants (généralement les restaurants d‘hôtels) resteront ouvert. Pensez à réserver d’avance pour éviter les mauvaises surprises! Même conseil pour le Nouvel An, même si à cette date tous les restaurants seront ouverts pour célébrer la nouvelle année qui arrive!

Réservez vos excursions
S’il y a une chose qui ne ralentit pas en Islande, ce sont bien les excursions! De ce côté là, vous pourrez profiter de visites guidées tous les jours pendant les fêtes. Mais comme le reste, elles peuvent être très populaires et il faut donc s’organiser et réservez a l’avance!  Les excursions les plus demandées en hiver sont le cercle d’or, la côte sud, les excursions pour aller chasser les aurores boréales, mais aussi les excursions en scooter des neiges, en chiens de traineaux, ou encore les randonnées sur glacier ou les visites de grottes de glace.
Conseils pour voyager en Islande à Noël et au Nouvel an
Islande24
© Tous droits réservés

vendredi 17 novembre 2017

Grottes de lave et grottes de glaces en Islande

Il y a plus de 2 000 grottes répertoriées dans le pays, et plusieurs autres sont découvertes chaque mois. C’est une activité de plus en plus populaire en Islande –si populaire que non seulement il est possible de visiter des dizaines de grottes naturelles (de lave ou de glace), mais il est aussi possible d‘accéder à un tunnel de glace crée artificiellement par l’homme sous le glacier Langjökull.

Raufarholshellir - Grottes de lave et grottes de glaces en Islande

Voici quelques grottes à explorer et quelques conseils pour profiter au mieux de votre expédition!

Grottes de lave
Leiðarendi Cave, littéralement ‘le bout du chemin’, se situe à 30 minutes de Reykjavik; c‘est très certainement la grotte la plus populaire d’Islande, et la plus accessible. C’est un tube de lave long de 900 mètres qui s’est formé il y a plus de 2000 ans. Aujourd‘hui, on peut visiter cette grotte de glace avec un guide. L’accès y est relativement facile. Plusieurs compagnies offrent de visiter Leiðarendi; certaines mettent l’accent sur le côté scientifique et ludique des grottes de laves, certaines sur l’aventure et l’activité physique. A vous de voir ce qui vous convient le mieux!

Lofthellir est une grotte de lave vieille de 3500 ans qui s’étend sur 370 mètres et dispose de formations glaciaires qui vous laisseront émerveillés. Vous pouvez choisir de commencer cette excursion à partir d'Akureyri ou du lac de Mývatn. Plus d‘information sur cette grotte ici.

Grottes de lave et grottes de glaces en Islande

Découverte en 1907, la grotte de Gjábakkahellir, ‘cave de la petite fille’, est un tube de lave de 364 mètres situé dans le parc national de Þingvellir. C’est une grotte à l’accès relativement facile pour y entrer, qui dispose des caractéristiques typiques d’une grotte de lave, avec des stalactites impressionnants. A l’intérieur de la grotte, il y a un grand nombre de roches sur le sol qui rende la mobilité difficile; il faudra marcher, ramper et grimper pour en faire le tour!

Il existe des dizaines de grottes de lave autour de l‘Islande que vous pouvez visiter avec un guide. Soyez préparer à vous retrouver dans l‘obscurité totale, si ce n’est les lampes frontales que votre guide vous fournira. La plupart sont très humides, et il est mieux de partir pour une excursion de ce type avec des vêtements et des chaussures imperméables.

Grottes de glace
Selon les conditions climatiques, les grottes de glace peuvent se visiter de mi-novembre a mi-mars. Souvent appelées les grottes de crystal, elles se situent près des glaciers Langjökull et Vatnajökull.

Grottes de lave et grottes de glaces en Islande

En dehors de ces dates, les caves sont dangereuses car elles peuvent s’effondrer, et il n’est pas possible de les visiter. Elles se situent près du glacier Vatnajökull, à 4 ou 5 heures de route de la capitale Reykjavik, ou celui de Langjökull. C’est une activité très populaire et si vous avez l’intention d’explorer une grotte de glace, réservez des que vous le pouvez. Les visites sont souvent complètes plusieurs mois à l’avance.

Il faut toujours être accompagné d‘un guide assermenté pour se rendre dans une grotte de glace. Les glaciers sont des endroits dangereux, parsemé de crevasses, et seul un guide expérimenté saura vous guider en toute sécurité.

Islande24
© Tous droits réservés

mardi 14 novembre 2017

Que faire à Isafjörður

Isafjörður est la ville la plus peuplée des fjords de l’ouest et compte environ 2600 habitants. Depuis le XVIème siecle, la ville s’est developpé’ grâce à l’industrie de la pêche, et depuis les années 2000 les services et le tourisme s’y sont également beaucoup deployés. La ville dispose d’un aéroport, d’un hôpital et d’une université, et vous y trouverez tous les services nécessaires comme la poste, divers magasins, plusieurs hôtels et restaurants, une piscine et un office de tourisme.

Que faire à Isafjörður

Bien que plus isolée que sa confrère de l’est Egilsstaðir, Isafjörður bénéficie d‘une vie sociale et culturelle plus riche et dynamique que cette dernière. La présence d‘une université rajeunit la population et encourage le développement d’activités, tandis que sa proximité avec la réserve naturelle d’Hornstrandir y attire les voyageurs en été.

Isafjörður abrite la maison la plus ancienne d‘Islande, qui date de 1734, et la région aux alentours est d’ailleurs le lieu d’Islande qui a conservé le plus de vieilles maisons dans le pays –maisons souvent construites par les marchants du XVIIIème siecle. En ville, vous pourrez par exemple admirer Tjöruhús (1742), Krambúð (1761) et Turnhús (1744).

Que faire à Isafjörður

Cette dernière a été transformé en musée du patrimoine, aussi appelé musée maritime. Dans ce musée, vous pourrez admirer des photographies et des objets de la vie quotidienne islandaise des siècles passés, ainsi que bon nombre d’information sur la mer et la pêche dans la région. Il y a également une collection impressionnante d’accordéons!

Le musée de la vie de tous les jours (Skóbúðin –The museum of everyday life) se situe dans un ancien magasin de chaussures, d’où son nom, Skóbúðin‚ ‘le magasin de chaussures’. C‘est un musée charmant et unique qui décrit la vie de tous les jours des islandais dans la région, à travers des objets, des images et des histoires personnelles de gens de la ville. Ludique et très réussi!

L’ancien hôpital est devenu un centre culturel et se compose également de la bibliothèque municipale, d’un musée d’art, de photographie et d’archives de la ville. Le centre culturel ‘Edinborg’, qui abrite l’office de tourisme, est également un centre culturel qui organise des évènements réguliers comme des concerts, des expositions ou des performances de théâtre et de danse.

Que faire à Isafjörður

Très proche du vieil hôpital, vous trouverez un petit parc, Jónsgarður, connu pour son arche faite en os de baleine. La vieille ville d’Isafjörður est également un régal pour les yeux, avec ses maisons traditionnelles et sa promenade le long de la mer.

Isafjörður est l’une des seules villes du pays à ne disposer uniquement que d’une piscine d’intérieur. Nous vous recommendons alors de faire le chemin jusque Bolungarvík pour admirer les beautés du fjord depuis l’extérieur!

Aldrei fór ég suður a été crée en 2004 à l’initiative de Mugison, musicien islandais. Originaire d’Isafjörður dans les fjords de l’ouest, il a fait de la ville le berceau du festival, qui a lieu tous les ans en avril et accueille le meilleur de la musique islandaise. Petite particularité: tous les concerts sont gratuits!

Isafjörður accueille également le festival des coureurs (Runners Festival), le championnat européen du foot dans la boue, le festival de theatre ‘Act alone’ et le festival de musique classique ‘Við Djúpið’.

Que faire à Isafjörður

Islande24
© Tous droits réservés

samedi 11 novembre 2017

Sept cadeaux de Noël typiquement islandais

Un livre
Lors des fêtes de fin d’année en Islande, chaque adulte reçoit un livre qu’il lira au moment des fêtes. Dès octobre, les librairies se préparent à l’inondation des livres pour Noël (Jólabókaflóð) et chaque famille islandaise reçoit un catalogue de tous les livres qui ont été publiés au cours de l’année, pour que chacun puisse faire son choix. La littérature islandaise est riche et vous pouvez trouver des livres de toutes sortes pour tous les goûts.

Sept cadeaux de Noël typiquement islandais


Un vêtement
Dans les légendes islandaises, le chat de Noël (Jólakötturinn) emmène dans les montagnes les enfants qui n’ont pas reçu un vêtement neuf à Noël pour les dévorer. En principe, cela ne s’applique pas aux adultes, mais offrir un vêtement est tout de même courant. Pour un vêtement traditionnel, un lopapeysa ou un accessoire tricoté (bonnet ou gant, par exemple) sont de bonnes idées.

Un jeu de société
Lors des rassemblements en famille, les islandais aiment s’attabler pour jouer à toutes sortes de jeux de société. Jeux pour découvrir la vie islandaise, la flore ou l’histoire du pays sont populaires, mais les jeux classiques connus dans le monde entier sont également appréciés des islandais.

Sept cadeaux de Noël typiquement islandais

Un assortiment de chocolats
Les boîtes assorties de Nóa ou Linda qui recouvrent les rayons des supermarchés islandais au moment des fêtes sont un cadeau très populaire sur l’île. Les islandais sont friands de gourmandises et vous êtes sûrs de ravir votre famille ou vos amis en leur offrant ce délice islandais.

Un panier gourmand
Un panier gourmand composé de différents fromages islandais, ou d’un gigot d’agneau accompagné de quelques friandises est également un cadeau très populaire en Islande. Le reste de l’année, les familles se cantonnent à une ou deux sortes de fromage. Pour les fêtes, c’est l’occasion de goûter toutes sortes de fromages, parfois accompagnés de petits biscuits salés.

Sept cadeaux de Noël typiquement islandais

Une bougie
Vous l’avez remarqué si vous avez visité l’Islande en hiver, et en particulier pendant les fêtes; chaque maison en Islande est doté d’une multitude de guirlandes lumineuses et de lumières, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les bougies se consomment dans chaque maison lorsque les fêtes approchent. C’est un cadeau populaire et beaucoup de bougies sont faites localement, avec des références au folklore islandais.

Une couverture en laine islandaise
Rien ne symbolise mieux le comfort d’un intérieur islandais qu’une couverture en laine d’Islande, si possible accompagnée d’un livre et d’une boisson chaude. Il y a plusieurs marques islandaises qui se spécialisent dans la fabrication de couverture en laine. Il ne vous reste plus qu’à faire votre choix! Pour d’autres idées de cadeaux, consultez un autre de nos articles ici.

Sept cadeaux de Noël typiquement islandais

Islande24
© Tous droits réservés

mercredi 8 novembre 2017

Campervan en hiver

De plus en plus de voyageurs se demandent s’il est possible de voyager en Islande en hiver avec un campervan. C’est possible, à condition de profiter des services d’un loueur qui offre des pneus d’hiver et du chauffage. Pour le reste, il vous suffit d’être informé et bien préparé!

Campervan en hiver

Une nouvelle loi de 2016 oblige les personnes qui voyagent en campervan de rester dans les campings autorisés ou de demander l’autorisation pour passer la nuit si vous êtes à la campagne. En zone urbaine, il est acceptable de passer la nuit dans votre camper, en faisant bien entendu attention de ne pas être dans une propriété privée et en étant respectueux des lieux. De plus en plus de campings sont ouverts jusque fin octobre, et certains toute l‘année.

Sachez que les conditions de conduite en hiver en Islande peuvent être exigentes et dangereuses. Informez-vous sur les conseils à suivre pour que la conduite en hiver se passe le mieux possible. Si une tempête s’annonce, ne prenez pas de risques sur la route et prenez refuge en ville en attendant que le mauvais temps passe. Si le vent est trop violent, il n’est pas prudent de conduire, et il faut souvent vérifiez l’état des routes.

Campervan en hiver

Cependant, le risque principal lorsque l’on reste dans un camping car en hiver, c’est d’avoir froid! Il est important que l’humidité soit au niveau le plus bas possible dans le véhicule. Ne laissez pas le véhicule s’enneiger, évitez d’avoir des vêtements mouillés à l’intérieur du véhicule. Aérez votre sac de couchage chaque jour et ouvrez le campervan chaque matin pour que la condensation, qui a pu s’y accumuler pendant la nuit, ait une chance de sécher.

Munissez-vous d’un bon sac de couchage et de vêtements à couches respirants. Certains campervans fournissent les sacs de couchage et possèdent meme un petit chauffage électrique si les nuits sont trop fraiches.

Pour le côté pratique, si vous ne trouvez pas de camping ouvert dans la région où vous êtes, vous pouvez utilisez les stations-services pour les toilettes, l’eau potable et les poubelles, services mis à la disposition des voyageurs. Pour vous doucher, vous pouvez profiter des douches des piscines municipales autour du pays. Faites un petit tour dans les hot pots pendant que vous y êtes!

Campervan en hiver

Les plus:

La location est en moyenne 40% moins cher qu’en été.
La liberté et la flexibilité d’aller ou bon vous semble et d’adapter votre itinéraire avec les conditions climatique et routière.
La possibilité de voir les aurores boréales à tout moment depuis le véhicule.
La possibilité de profiter 24/24 des paysages islandais en hiver!

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 30 octobre 2017

Activités et conseils pour voyager en Islande avec de jeunes enfants

L’Islande est un pays très enfant-friendly, et vos têtes blondes seront sans doute bien accueillies partout en Islande. Que ce soit dans les cafés, dans les musées ou chez le coiffeur, il y a souvent et partout un coin-jeux pour les enfants. Voici quelques idées et conseils pour occuper vos enfants lors de vos vacances en Islande.

Activités et conseils pour voyager en Islande avec de jeunes enfants

Les piscines sont de véritables institutions en Islande, et c’est un immanquable lors de votre voyage. Il y a des centaines de piscines de toutes sortes et de toutes tailles, toutes en extérieures, dans de l’eau qui oscille entre 28 et 42 degrés selon les bassins. C’est une activité qui ravira les plus jeunes et les plus âgés -il n’est pas rare, en été, de voir des bébés de quelques mois barboter dans l’eau. Des baignoires, des lieux de change et des chaises hautes sont prévus pour vous faciliter la vie dans les douches et dans les vestiaires.

Nous vous conseillons de privilégier les piscines municipales au blue lagoon et autres bains naturels comme Jarðböðin við Mývatn ou Laugarvatn Fontana -pas d’activités ni de jeux dans ces derniers, qui conviendront mieux à des ados ou des jeunes adultes.

Les activités “payantes” comme la visite de musées convient en général aux enfants, et il y a souvent des activités interactives lors des visites qui pourront les occuper facilement. L’observation des baleines est une activité sympathique pour les enfants plus âgés; les excursions sont plutôt longues et paraitrons interminables pour les plus jeunes. Si vous n’êtes pas sûrs que vos enfants soient assez grands ou patients, vous pouvez tenter une excursion express d’une heure et demie, mais cela ne sera possible que depuis la capitale, Reykjavik.

Activités et conseils pour voyager en Islande avec de jeunes enfants

Les activités “natures” doivent être adaptées à l’âge et aux intérêts de vos enfants. En Islande, vos enfants risquent peu d’être enlevé -les bébés dorment à l’extérieur des cafés dans leurs landaux. Le danger en Islande vient de la nature, et il faut être prudent lors de vos pérégrinations.

Certains lieux demandent beaucoup de marche ou ne sont pas très sûrs pour de jeunes enfants. Geysir est un site passionnant pour les enfants, mais il faut bien faire attention à ce qu’ils ne passent pas les barrières ou s’amusent à tremper leurs mains dans les eaux bouillantes du site -pareil pour Námaskarð dans les environs de Mývatn.

Les cascades sont souvent faciles d’accès, mais parfois aussi dangereuses; Gullfoss, Goðafoss, Dettifoss et biens d’autres sont glissantes et peu sûres. Il en est de même pour les promontoires comme Dyrhólaey ou Látrabjarg -petits et grands doivent se méfier et ne pas s´approcher trop près du bord, et pour les volcans que l’ont peut “visiter”. Kerið est assez peu dangereux, mais faire le tour de Krafla dans le nord de l’Islande n’est pas adapté pour de jeunes enfants.

Activités et conseils pour voyager en Islande avec de jeunes enfants

Certaines plages sont calmes et paisibles, et certains enfants islandais en profitent même pour s’y baigner, l’été; cependant, d’autres sont connues pour être extrêmement venteuses et dangereuses, en particulier Reynisfjara dans le sud de l’île. Ne laissez jamais vos enfants s’approchez de trop près de l’eau.

Quand aux meilleurs endroits où dormir avec votre famille où s’il est plus sage de rester à l’hôtel ou de louer un campervan, nous y reviendrons une autre fois!

Islande24
© Tous droits réservés

vendredi 20 octobre 2017

Vivre en Islande: les plus

Vous êtes nombreux à vouloir venir vivre en Islande. Pour cela, nous avons déjà écrit une séries d’articles sur les démarches administratives à suivre, le travail et les conditions de travail dans le pays, ainsi que les offres d’emploi et le bénévolat. Cette fois-ci, nous allons faire une compilation de tout ce qui est plaisant et attrayant lorsque l’on vit en Islande. Et bien sûr, il y a un article contrepartie avec tout ce qui ne l’est pas!

Vivre en Islande: les plus

La nature
Les paysages à couper le souffle et l’immensité de la nature en Islande sont deux éléments qui rendent l’Islande attractive et unique. Montagnes, vallées, rivières, glaciers, cascades font partie du paysage quotidien. Les saisons sont très belles et la neige rend les villes et villages charmants. L’Islande est un magnifique terrain de jeu pour les passionnés de la nature, les randonneurs avides et les amoureux de solitude.

Le rythme et le manque de stress
En Islande, le niveau de stress est bien moindre que dans les autres pays européens -voir inexistant. On court rarement pour attraper un bus et personne ne klaxonne si la circulation est un peu lente. Ce manque de stress se ressent dans tous les secteurs, et les islandais et leur système sont très souvent flexibles et compréhensifs.

Vivre en Islande: les plus

Les enfants et la vie de famille
Les enfants font partie intégrante de la vie islandaise, et pratiquement tous les magasins et restaurants ont des accessoires adaptés et/ou un coin jeu pour les plus jeunes. Les employeurs sont très flexibles avec les parents, et il est facile d’obtenir des heures ou des jours de libre si l’emploi du temps de vos enfants le nécessite. Les enfants sont les bienvenus partout, y compris sur votre lieu de travail. Les adultes sont très patients avec les enfants et les écoles et ses employés sont respectueux des choix des enfants.

La philosophie islandaise
Cette catégorie peut à la fois être un atout et un inconvénient. Les islandais croient dur comme fer que tout finira bien par s’arranger (le fameux “Þetta réddast”), et c’est une vraie philosophie de vie. Ils ne s’inquiètent pas continuellement, en particulier sur des choses sur lesquelles ils n’ont peu ou pas de contrôle, et essaie au mieux de jongler avec les circonstances de manière positive.

Vivre en Islande: les plus

La qualité de vie
Peu de pollution, peu de monde sur les routes, des villes et villages où l’on respire et des horaires et un système social qui permet de passer du temps avec sa famille; voici en résumé la vie que l’on peut mener en Islande. Bien sûr, c’est un peu différent à Reykjavik, car dans toutes les villes une qualité de vie est moins évidente à obtenir qu’ailleurs; il faut trouver le bon équilibre. Cependant, tout semble plus facile que dans les autres pays européens, et l’équilibre que tout le monde recherche plus facile à conquérir.

Islande24
© Tous droits réservés

mardi 17 octobre 2017

Vivre en Islande: les moins

Vous êtes nombreux à vouloir venir vivre en Islande. Pour cela, nous avons déjà écrit une séries d’articles sur les démarches administratives à suivre, le travail et les conditions de travail dans le pays, ainsi que les offres d’emploi et le bénévolat. Cette fois-ci, nous allons faire une compilation de tout ce qui est désagréable lorsque l’on vit en Islande. Et bien sûr, il y aura un article contrepartie avec tout ce qui l’est!

Vivre en Islande: les moins

L’éloignement géographique
L’Islande est assez loin de tout autre pays. Pour la quitter, deux heures d’avion minimum ou deux ou trois jours de bateau sont nécessaires. L’Islande est une île perdue au milieu de l’Atlantique, et cela se ressent. Il n’est pas possible de passer la frontière dans le pays voisin, ou de prendre un train pour s’échapper un weekend… C’est un sentiment qui peut être agréable mais parfois gênant.

L’isolement
Celui-ci va de pair avec l’éloignement géographique, et comme celui-ci, il est également à double tranchant. Se sentir loin du monde donne une sensation de liberté extraordinaire, mais peut aussi provoquer la sensation d’être bloqué. Sans famille et amis sur place, on peut se sentir isolé en Islande.

Vivre en Islande: les moins

Le coût de la vie
C’est certainement l’un des plus gros désavantage de la vie islandaise, en particulier à l’écriture de ces lignes, en 2017, alors que la couronne est au plus haut! L’Islande est aujourd’hui le second pays le plus cher au monde. Le marché immobilier est saturé et plutôt catastrophique, et les prix sont astronomiques -que l’on parle de l’immobilier ou du reste. Jetez un oeil sur notre article sur le coût de la vie en Islande pour vous faire une idée.

Les fruits et légumes…
... et le choix en supermarché en général, qui est assez pauvre. Si vous avez l’habitude de faire votre marché et de ne savoir que choisir entre les dizaines de fruits et légumes sur l’étalage, ne vous inquiétez pas: cela n’arrivera pas en Islande! De plus, il n’est pas facile de se procurer des articles commandés sur internet; les douanes islandaises ont une politique stricte, et pour chaque article acheté en ligne à l’étranger, vous devrez payer une taxe.

Vivre en Islande: les moins

La langue
La langue islandaise n’est pas facile à apprendre, et la facilité avec laquelle on peut parler anglais en Islande ne facilite pas l’apprentissage de cette langue -aussi magnifique soit-elle! Bien sûr, il est tout à fait possible d’apprendre l’islandais, mais il est aussi possible de vivre en Islande sans la parler. Cependant, cela nous coupe un peu à ce qui se passe autour de nous et aux individus qui nous entourent, et cela rend l’amitié plus difficile à établir.

L’hiver…
... et tout ce que ça implique. Route bloquées, avions annulés, manque de lumière et d’énergie, tempêtes… Evidemment, l’hiver est aussi une saison où l’on profite de sa famille, où l’on reste à la maison, où l’on skie, où l’on profite de la neige… mais il y a aussi tous les inconvénients que l’on associe à l’hiver. L’immense travail de déblayer la neige et le froid et la nuit qui n’en finissent pas…

Vivre en Islande: les moins

Nous espérons que cet article ne vous a pas désintéressé de ce pays magique. Ne vous inquiétez pas, il y a tout de même d’excellentes choses en Islande! Il vous suffit de lire notre blog pour vous en rendre compte.

Islande24
© Tous droits réservés

mercredi 11 octobre 2017

Jökulsarlón

Jökulsarlón est un lac glaciaire situé sur la côte sud de l’Islande, situé entre les villes de Kirkjubæjarklaustur et Höfn. Situé à l’extremité du parc national du Vatnajökull, Jökulsarlón est apparu lorsque la langue du glacier Breiðamerkurjökull s’est éloigné de l’océan Atlantique. Aujourd’hui situé à 1,5 kilomètres de cet océan, sa surface est de 18km2 et c’est le lac le plus profond d’Islande. Cependant, ce lac glaciaire est constamment en train de changer à cause de la fonte des glaciers, et il est quatre fois plus grand que dans les années 1970.

Jökulsarlón

On aperçoit facilement Jökulsarlón depuis la route numéro un, et c’est un lieu qui est devenu célèbre dans les films Hollywoodiens; Batman Begins, Lara Croft: Tomb Raider et deux films de James Bond ont tournés certaines scènes près du lac glaciaire. Deux autres lacs glaciaires se trouvent près de Jökulsarlón: Fjallsárlón et la Breiðárlón. Le groupe Kaleo a filmé l’un de ses clips à Fjallsárlón. Tous les ans en août, un spectacle de feux d’artifices rempli le lac et ces icebergs de couleurs vives, et c’est un spectacle populaire pour les voyageurs comme pour les locaux.

Le film Dangereusement vôtre (A View to a Kill) est à l’origine des tours en bateau que l’on peut effectuer sur le lac glaciaire. En 1987, l’entreprise en charge a transporté 5000 visiteurs sur ses bateaux; ces dernières années, c’est plus de 60 000 visiteurs qui ont profité de cette excursion. Il est possible de rejoindre une excursion de mai à octobre. Depuis peu, un café se trouve aux abords du lac, et est ouvert toute l’année.

Jökulsarlón

Comment y aller?
Jökulsarlón se trouve à presque 400 kilomètres à l’est de Reykjavik en passant par la route numéro un, soit près de cinq heures de route -sans arrêt. Cependant, vous devriez aussi en profiter pour voir les merveilleuses cascades de Seljalandsfoss et Skogáfoss, la plage de Reynisfjara et Vík et le parc national de Skaftafell. Cela fait une journée très chargée, pourtant de nombreux visiteurs le font et de nombreuses agences de tourisme y organisent des excursions sur une journée. Nous vous conseillons de le faire en deux jours!

Où manger?
Le café de Jökulsarlón est ouvert toute l’année et se trouve sur les rives du lac glaciaire. A 12 kilomètres à l’est du site, vous pouvez aussi trouver le restaurant de l’hôtel Hali, ou celui du Fosshotel Glacier lagoon à trente minutes de route vers l’ouest.

Jökulsarlón

Où dormir?
L’hôtel Hali se situe à 12 kilomètres à l’est de Jökulsarlón et propose des chambres pour 1 à 3 personnes, ainsi que des appartements à louer pour 4 ou 5 personnes.A 28 kilomètres à l’est, vous trouverez l’auberge de jeunesse de Vagnsstaðir qui propose chambre en dortoir, des chambres familiales et des chambres double.Hof-1 et Fosshotel Glacier Lagoon sont deux hôtels qui se trouvent à environ trente minutes de route à l’ouest de Jökulsarlón. Le second possède un bar et un restaurant.Les hébergements sont peu nombreux autour de Jökulsarlón sont peu nombreux et vite pris d’assaut; réservez à l’avance votre séjour. Pour plus d’options pour vous restaurer et dormir, les deux villes les plus proches sont Kirkjubæjarklaustur et Höfn, respectivement à 120 et 70 kilomètres de Jökulsarlón.

Islande24
© Tous droits réservés