jeudi 26 janvier 2017

Conseils pour votre voyage d’hiver en Islande

Planifiez

Préparez votre voyage consciencieusement. Renseignez-vous sur l’Islande, les conditions météo, les activités à ne pas manquer en hiver et apprenez-en le plus possible sur votre destination. Un voyage bien préparé vous évitera les mauvaises surprises à l’arrivée. Si vous partez pendant les fêtes, sachez que l’Islande tourne au ralenti pendant les fêtes du Nouvel An mais surtout pendant les fêtes de Noël.

Conseils pour votre voyage d’hiver en Islande

Flexibilité

Malgré tous les soins que vous avez mis pour préparer votre voyage et peaufiner votre itinéraire, sachez que l’Islande, particulièrement l’hiver, est imprévisible! La météo peut être très clémente comme elle peut être absolument impossible, et il faut que vous soyez prêts. Une tempête de neige peut vous empêcher de continuer sur votre route pendant quelques heures ou même une journée.

Il est bon de prévoir une journée de battement au cas où vous prendriez un peu de retard -une route bloquée par la neige ou une tempête n’est pas chose impossible en hiver. Dans l’idéal, votre itinéraire doit être flexible et vous permettre de changer de projet si les conditions l’exigent.


Sécurité

Vérifiez toujours l’état des routes sur le site internet de l’administration routière islandaise. L’état des routes peut changer très rapidement, et une route ouverte peut devenir fermée en quelques heures. Si vous roulez tranquillement sur une route et qu’il commence à y avoir de plus en plus de neige, et que vous avez peur de restez bloqué... faites demi-tour, et vérifiez l’état des routes si vous le pouvez. Il y a des chances pour que la route que vous venez d’emprunter soit fermée, et si certains tronçons sont dotés d’un panneau “ófært” (impassable), la plupart des routes ne mentionnent rien, et compte sur les gens pour se renseigner eux-mêmes.

Familiarisez-vous avec les numéros d’urgence et les sites à connaitre. Consultez les sites et les réseaux sociaux souvent pour vous tenir informez des éventuels alertes météo, avalanches ou autre:
112
Site crée par l’association islandaise des sauveteurs
Météo
Site de l'administration routière et état des routes
@safeiniceland

Conseils pour votre voyage d’hiver en Islande

Habillez-vous!

Cela semble sans doute évident, mais assurez-vous d’être équipé de façon adéquate lorsque vous voyagez en hiver. Des vêtements chauds et imperméables mais respirants sont essentiels. Bonnets et gants sont absolument indispensables, ainsi que de bonnes chaussures.

Profitez!

Après avoir tenu compte de tous nos conseils, profitez de votre séjour! L’hiver est une saison qui regorge de merveilles. Se prélasser dans une source chaude, rejoindre une excursion pour admirer les aurores boréales, skier dans l’une des nombreuses stations de ski islandaises, les activités ne manquent pas.

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 23 janvier 2017

Un tour en bateau à Flatey

Parfaitement situé entre la délicieuse péninsule de Snæfellsnes et les sauvages fjords de l’ouest, Flatey se trouve dans la baie de Breiðafjörður, qui est un paradis pour les amoureux de la nature et des oiseaux. La vie sauvage sur l’île est abondante, avec des dizaines d’espèces d’oiseaux, dont des macareux, et aussi de nombreux moutons.

Un tour en bateau à Flatey

En partant de Stykkishólmur pour vous rendre dans les fjords de l’ouest à Brjánslækur, vous avez la possibilité de vous arrêter sur la charmante petite île de Flatey. En hiver, la population est de 5 habitants, mais elle se multiplie en été avec la population de vacanciers, locaux ou non.

La plupart des maisons sur Flatey datent du début du XXème siècle, et ne sont habitées qu’en été. Au XIIème siècle, Flatey devint un centre monastique important mais il fut plus tard transféré à Helgafell sur la péninsule de Snæfellsnes. Au XIXème siècle, Flatey était un centre culturel et social important, mais les changements sociaux et le manque de travail a poussé la majorité des habitants à quitter l’île à la fin du siècle.

Un tour en bateau à Flatey

Le livre de Flatey, Flateyjarbók, est l’une des sagas islandaises les plus importantes, et a été préservé depuis le Moyen-Age. Vous pouvez voir une reproduction du Livre de Flatey à la bibliothèque de l’île, la plus vieille d’Islande, construite en 1864.

Sur Flatey, il n’y a qu’une route, qui mène du port au “vieux village”, où vous pourrez admirer les maisons de l’île –la plupart datant du début du XXème siècle et magnifiquement restaurées et entretenues par leurs propriétaires. Flatey est une petite île ou peu de voyageurs s’arrêtent pour y passer la nuit, mais le tourisme commence lui aussi, comme partout en Islande, a s’y faire une place importante.

Un nouvel hôtel doté d’un restaurant a récemment ouvert ses portes, et vous y trouverez aussi deux guesthouses et un camping. Flatey est une toute petite île et il n’y a pas des centaines de choses à y voir, mais quelques sites historiques, la vieille bibliothèque et l’église de Flatey peuvent se visiter; cette dernière a été concue par l’architecte Guðjón Samuelsson et Baltasar Samper (père du cinéaste Baltasar Kórmakur) se trouvent dans l’église. Flatey est surtout un endroit où l’on vient pour s’échapper un peu du monde, profiter des jours sans fin en été, et de la nature environnante.

Un tour en bateau à Flatey

Où dormir (et manger)
Hôtel Flatey
Guesthouse Læknihús
Guesthouse et camping Krákuvör

Comment y aller
Toute l’année, le ferry Baldur opère depuis Stykkishólmur, sur la péninsule de Snæfellsnes, ou depuis Brjánslækur dans les fjords de l’ouest. En été, il opère deux fois par jour. Si vous souhaitez aller en voiture dans les fjords de l’ouest et vous arrêtez à Flatey, c’est possible. Le personnel du ferry s’occupera d'acheminer votre voiture vers Brjánslækur.

Islande 24
© Tous droits réservés

vendredi 20 janvier 2017

Keflavík

Keflavík est une petite ville de l’ouest de l’Islande, connue pour abriter l’aéroport international du pays. Avec la ville voisine de Njarðvík et le village d’Hafnir, elles forment la municipalité de Reykjanesbær qui compte un peu plus de 15 000 habitants –c’est la troisième concentration urbaine d’Islande.

Keflavík

Au XVIème siècle, Keflavík s’est developpé grâce à l’industrie de la pêche, puis s’est reconvertie dans les opérations aériennes apres l’apparition de l’aéroport international, construit par les américains en 1940. Pendant la seconde guerre mondiale, la base aérienne militaire de Keflavík permettait aux Etats-Unis de contrôler les routes aériennes nord-atlantique et à transporter personnel, équipement et biens de consommation.

Les forces américaines quittèrent le sol islandais en 1947 mais revinrent en 1951, pour devenir une base de l’OTAN. La base a fermée en 2006 et est aujourd’hui utilisé par les gardes-côtes islandais. Les nombreux bâtiments de l’armée ont été transformé en logement ou en atelier, et de plus en plus d’hôtels font leur apparition dans la région. Il y a un grand choix d’hôtels et de guesthouses pour passer la nuit avant votre vol.

Keflavík

On appelle souvent Keflavík le Liverpool du nord, car dans les années 1960 et 1970, la ville était le berceau de bons nombres de musiciens à succès en Islande. Le musée du rock & roll a ouvert ses portes en 2014, et retrace sur ses murs l’histoire de la musique islandaise. Des costumes à paillettes de Páll Óskar aux objets fétiches des Sugarcubes, le musée est rempli de colifichets et d’information sur les artistes islandais, y compris les plus récents.

Le musée met à votre disposition une tablette grâce à laquelle vous pourrez pleinement profiter d’une visite guidée interactive, tout en ayant la possibilité d’écouter vos artistes islandais préférés –et d’en découvrir! Ouvert tous les jours de 11 heures a 18 heures, l’entrée coûte 1500 couronnes (12 euros) et est gratuite pour les moins de 16 ans.

Le monde Viking de “Vikingaheimar” vous introduit au coeur de l’âge des Vikings. Ce musée, qui a ouvert ses portes en 2009, propose cinq expositions sur différents thèmes liés aux vikings et à l’histoire de l’Islande. La plus grande attraction du musée est la réplique d’un bateau viking du IXème siècle, qui a été fabriqué par le constructeur de bateau Gunnar Marel Eggertson. Ce dernier s’est également rendu à New-York sur ce bateau en l’an 2000 pour célébrer les 1000 ans du voyage de Leifur Eiríksson, qui l’a mené d’Europe en Amérique. A l’extérieur du musée, quelques animaux et petites maisons de tourbe rapellent l’Islande d’autrefois.

Keflavík

Du 1er février au 31 octobre, Vikingaheimar est ouvert tous les jours de 7 heures à 18 heures, et de 10 heures à 17 heures du 1er novembre au 31 janvier. Notez aussi que le musée ferme pour les vacances de Noël entre le 12 décembre et le 7 janvier. L’entrée coûte 1500 couronnes (12 euros), 1300 couronnes (10 euros) pour les étudiants et est gratuite pour les moins de 14 ans.

Keflavik dispose également d’une bibliothèque bien pourvue de livres en islandais et en anglais. La ville est dotée de nombreux restaurants, magasins et aussi hôtels et guesthouses. Elle est proche du célèbre Blue Lagoon et de la péninsule de Reykjanes, que vous pouvez visiter avant de rejoindre l’aéroport pour votre départ.

Islande24
©Tous droits réservés

mardi 17 janvier 2017

Films en Islande

L’Islande est de plus en plus populaire, et pas uniquement d’un point de vue touristique; depuis une décennie, elle attire un nombre grandissant de cinéastes de tous les pays qui viennent y tourner des films.

Cascades majestueuses, glaciers imposants, champs de lave d’un autre monde, montagnes de sulphure, lacs et lagons d’eau bleutée, l’Islande est un paradis pour les réalisateurs de films. Ils viennent chercher en Islande une nature spectaculaire, mais pas seulement: le gouvernement islandais offre la possibilité à tout cinéaste de demander un remboursement de 25% de la somme dépensée sur place pour faire un film.

Films en Islande

Avant les années 2000, deux ou trois films connus internationalement ont été tournés en Islande, mais c’est avec Batman Begins et la scène d’entrainement sur le glacier Svínafellsjökull en 2005 que le pays a commencé à attirer l’attention des réalisateurs –et dans une moindre mesure des spectateurs.

Ensuite, les tournages se sont enchainés et certaines scènes des films James Bond (1985 et 2002), Interstellar, Star Trek Into Darkness, Star Wars: The Force Awakens et The Secret Life of Walter Mitty, ont été tournés en Islande. Il y en a bien d'autres… Vous reconnaitrez facilement la chute d’eau de Dettifoss dans la scène d’ouverture de Prometheus de Ridley Scott (2012), et certains paysages de Noah de Darren Aronofsky (2014) vous sembleront familiers –Russell Crowe, l’acteur principal du film, est un habitué de l’Islande. Une scène du film américain Hostel: Part II, a été tourné au blue lagoon.

Films en Islande

En mars 2016, l’équipe du film Fast & Furious 8 (cela fait rêver, n’est-ce pas?!) a fait des remous en Islande après qu’une voiture ne s’échoue dans le lac Mývatn et qu’un cheval ne trouve la mort pendant le tournage. Pour les besoins du film et du personnel de production, l ‘équipe du film a érigé 3 préfabriqués gigantesques.

L’Islande a également gagné en popularité lorsqu’elle est apparue dans les séries télévisées Sense8, Fortitude et Game Of Thrones. Les alentours de Mývatn et plus particulièrement la cave et source d’eau chaude Grjótagjá sont devenus célèbres avec la série, et les visiteurs du monde entier se rendent désormais en Islande pour profiter du “Game of Thrones tour”.


Films en Islande

La carte ci-dessus a été réalisé par Film in Iceland; elle montre tous les principaux films étrangers dont une ou plusieurs scènes ont été tournés en Islande, et vous indique dans quelle région. De quoi planifier un petit tour en Islande…

Islande24
© Tous droits réservés

mardi 10 janvier 2017

Excursions en chiens de traineau en Islande

Conçu pour voyager sur la neige et la glace, les traineaux tirés par des chiens sont un moyen de locomotion courant en hiver au Groenland et dans certaines régions du Canada. En Islande, le chien de traineau est une activité de loisir, et si venez en Islande en hiver vous aurez peut-être l’occasion de voir des rassemblements de passionnés qui se font trainer par leur chien en traineau (ou tirer par ces mêmes créatures en ski de fond!)

Excursions en chiens de traineau en Islande

Il y a peu de possibilités d’excursions en chiens de traineau en Islande, avec seulement deux compagnies, une dans le sud et une dans le nord; si cela vous intéresse, faites vos réservations bien a l’avance car c’est une activité est populaire!

Dogsledding Iceland est la premiere entreprise qui a commencé les excursions en chien de traineau en 1998. Aujourd’hui, c’est le couple franco-islandais Siggi et Klara qui vous emmènent au travers de la nature islandaise tirés par leurs huskies. La moitié de leur chiens sont des chiens du Groenland, et l’autre moitié sont des huskies de Sibérie –deux races canines très bien préparés à affronter les grands froids et l’hiver.

Excursions en chiens de traineau en Islande

Avec Dogsledding Iceland, vous pouvez profiter d’une excursion sur neige en hiver et d’une excursion sur terre “nue” le reste de l’année. De juillet à décembre, la compagnie opère sur la côte sud, à 1h30 de route de Reykjavík. De janvier à mai (ou avant si la neige n’est pas assez abondante), elle opère à partir de Skalafell, à 45 minutes de Reykjavík sur la route du cercle d’or. Notez qu’un 4x4 est obligatoire pour rejoindre la seconde destination, Skálafell. Leur site recommande également de ne pas utiliser de GPS pour se rendre sur place –leurs instructions et leur carte sont plus fiables.

Depuis 2012, dans le nord de l’Islande, vous pouvez également faire l’expérience du dogsledding avec Inspiration Iceland, une agence de voyages dirigée par un couple de Suisses. Ils vous proposent des excursions qui vont de quelques heures à quelques jours, et de visiter la nature autour d’Akureyri et de Mývatn. L’une des particularités de l’expérience est que vous pouvez prendre les rennes et dirigez le traineau vous même! Vous pouvez aussi, tiré par deux chiens, parcourir les paysages islandais en ski de fond.

Excursions en chiens de traineau en Islande

C’est une activité qui ravira les enfants de plus de 4 ans; en plus du tour en traineau, vous pourrez câliner les chiens qui sont très sympathiques.

Pour partir en chien de traineau, n’oubliez pas d’être bien préparé, particulièrement en hiver. Habillez-vous très chaudement, car vous serez immobiles lors de l´excursion. Bonnets, gants et lunettes de soleil/ski sont indispensables. Vous devez être en relative bonne forme physique pour participer à une excursion en chien de traineau. Enfin, n’oubliez pas que l’Islande est imprévisible, la météo capricieuse et le vent cinglant… soyez prêts!

Excursions en chiens de traineau en Islande

Islande24
© Tous droits réservés

dimanche 8 janvier 2017

Skier en Islande

Les islandais aiment skier, et cela se voit: l’île compte 75 kilomètres de pistes de ski alpin réparties sur dix stations. 42 remontées mécaniques emmènent les skieurs sur les montagnes jusqu’à 1000 mètres d’altitude.
 
Skier en Islande

Près de la capitale islandaise, Reykjavík, la station de ski de Bláfjöll (les montagnes bleues) est la plus grande du pays, et est très populaire chez les voyageurs. La station comprend onze remontées mécaniques, et les plus grandes pistes sont très bien éclairées la nuit. Vous pouvez louer vos skis sur place ou vous inscrire pour une lecon a l’école de ski. Les jours et les horaires d’ouverture se trouvent sur leur site, et un bus relie le centre ville à la station lorsque celle-ci est ouverte.

Les autres stations qui se situent dans le sud de l’Islande sont celles de Skálafell (à 45 minutes de Reykjavík), qui dispose de trois remontées mécaniques, et celle sur le glacier Snæfellsjökull qui dispose d’une remontée de 450 mètres –pour avoir accès au glacier, il est indispensable de passer par l’agence Snowcat qui gère et opère cette station.

Skier en Islande

Dans le nord, les stations de ski sont les plus nombreuses: Hliðarfjall à Akureyri (4 remontées mécaniques), Böggvisstaðafjall à Dalvík (2 remontées), Tindaöxl à Ólafsfjörður (1 remontée), Siglufjörður (2 remontées), Tindastóll près de Sauðarkrókur (1 remontée de 1200 metres) et Húsavik (1 remontée en téléski) –Húsavík est particulièrement bien équipée pour skier la nuit, et aussi pour le ski de fond. Vous avez aussi la possibilité de faire du “heli-ski” avec la compagnie Arctic Heli Skiing, qui vous emmène en haut des montagnes de Tröllaskagi en hélicoptère, et vous laisse rejoindre le bas de la montagne à skis.

Les sept stations du nord de l’Islande sont bien équipées et correctement illuminées pour pouvoir skier par (presque) tous les temps. Vous pouvez vous procurer le pass de ski 5x5 qui vous donne acces à 5 stations du nord de l’Islande pendant 5 jours (valide pour Akureyri, Dalvík, Ólafsfjörður, Siglufjörður et Sauðarkrókur). Le pass pour un adulte coûte 120 euros, et 45 euros pour un jeune de moins de 18 ans. Il n’est pas nécessaire de se le procurer en avance, vous pouvez l’acheter en arrivant.

Skier en Islande

Dans l’est de l’Islande, Stafdalur, entre Egilsstaðir et Seyðisfjörður, vous accueuille avec une remontée d’un kilomètre et la possibilité de skier la nuit. Vous pouvez aussi vous rendre à Oddskarð dans la région de Fjarðarbyggð; avec 3 remontées mécaniques qui peuvent transporter jusque 2000 personnes par heure, des pistes de ski de fond, une caféteria et une guesthouse pour 40 personnes, c’est la station la plus grande de l’est islandais. Oddskarð se situe entre Reyðarfjörður et Neskaupstaður.

Quand?

Dans le nord de l’Islande, la neige est généralement présente de novembre à mai, et de janvier à avril dans le sud de l’Islande. Cependant, les conditions d’enneigement varient d’année en année et de région en région, il est donc bon de s’informer peu avant votre départ.

Islande24
© Tous droits réservés

vendredi 6 janvier 2017

Sur les routes d’hiver en Islande

Comme le dit un slogan de la compagnie aérienne islandaise, "les conditions en Islande peuvent etre différentes de ce à quoi vous êtes habitués"; conduire est une expérience bien différente en Islande par rapport à conduire en Belgique, en France ou au Canada.

Sur les routes d'hiver en Islande

En Islande, pas d’autoroutes, mais plusieurs types de routes classifiées selon leurs conditions et leur "facilité"; les routes à un numéro, ou devrais-je dire plutot "la" car il n’en existe qu’une. C’est la route numéro un, communément appellée "hringurinn", qui fait le tour de l’île; cette route est entièremment goudronnée. Il est très courant, pour les locaux comme pour les voyageurs, de la parcourir en été avec sa voiture ou son camping-car et de profiter des campings en chemin. La limitation de vitesse sur cette route est de 90km/h, comme sur les autres routes principales.

Les routes à deux chiffres, comme la route 85 qui relie Húsavík à Mývatn, sont des routes secondaires, souvent partiellement goudronnées. Les routes à trois chiffres sont des routes secondaires non-goudronnées, souvent donnant accès à un hameau ou un ensemble de fermes.

Sur les routes d’hiver en Islande

Les routes F sont les routes des hautes-terres d’Islande, qui sont des pistes accessibles uniquement en été, et où il est nécessaire et obligatoire de rouler en 4x4. En hiver, ces routes sont impraticables et donc fermées. Le site de l’administration routière islandaise vous tiendra informé de l’état des routes.

Le temps en Islande, tout particulièrement en hiver, est tout a fait imprévisible, et les conditions de route hivernales également! Vérifiez l’état des routes régulierement. L’administration routière maintient les routes en état correct et déblaie la neige, mais commence par les routes les plus importantes et les plus empruntées.

Les pneus cloutés sont indispensables; certaines entreprises de location de voiture utilisent également des pneus "all-year" que l’on peut utiliser toute l’année, qui sont suffisants pour parcourir la route numéro un et certaines autres routes secondaires à condition que l’enneigement ne soit pas trop important.

Sur les routes d’hiver en Islande

Cependant, le vent et le manque de visibilité sont autant à prendre en compte que la neige lorsque vous conduisez en hiver. Si la visibilité est trop mauvaise, le mieux est de s’arrêter pour quelques heures (ou pour la nuit), et attendre que la météo tourne!

En hiver, l’intérieur et les hautes-terres d’Islande ne sont pas accessibles; certains sites les plus impressionants d’Islande, comme Landmannalaugar, Kerlingafjöll ou le Laki, ne peuvent se visiter qu’en été.

Islande24
© Tous droits réservés

mardi 3 janvier 2017

Autour de Mývatn à bicyclette

Dans le nord de l’Islande, faire le tour du lac de Mývatn à vélo est une activité sympathique dont vous vous souviendrez! Voici notre guide pour découvrir les environs.

Commencez à Reykjahlíð: vous pouvez louer des vélos au camping Hlíð ferðaþjónusta ou à Hike and Bike près de l’hôtel Reynihlíð. Dirigez-vous ensuite vers Húsavík, mais tournez à gauche avant de vous engagez sur la route 85. Vous vous trouvez maintenant au nord-ouest du lac, sur la route circulaire qui en fait le tour.

Autour de Mývatn à bicyclette

Le premier arrêt peut se faire au musée des oiseaux de Sigurgeir (Fuglasafn Sigurgeirs),un passioné d’ornithologie. Le musée se trouve près du lieu-dit Ytri-Neslönd, qui est connu pour le grand nombre et la grande variété d’espèces d’oiseaux que l’on peut y voir en été. Le musée, ouvert en 2008, est également en train de s’agrandir et un nouveau bâtiment est consacré à la pêche.

Si vous aimez marcher et grimper, arrêtez-vous à la montagne Vindbelgjarfjall, dont le sommet atteint 529 mètres. Il vous faudra près d’une heure pour parvenir au sommet, et la balade prendra en tout deux ou trois heures selon votre rythme.

Autour de Mývatn à bicyclette

Ensuite, jusqu’à la traversée de la rivière Laxá, vous rencontrerez surtout des fermes et des lieux d’observation pour les oiseaux. Puis, vous pourrez admirer les pseudo-cratères de Skútustaðagígar. Ces cratères ressemblent en tous points à de “vrais” cratères volcaniques, mais ils n’en sont pas -ils se forment par la chaleur souterraine provoquée par l’éruption de volcans dans la région.

Encore quelques kilomètres pour arriver au paradis vert Höfði - l’un des rares endroits des environs où vous pourrez vous promener à travers mousse, arbres et jardins. En face, vous pourrez admirer et marcher au travers de la péninsule de Kalfaströnd, qui est également un endroit idéal pour observer les oiseaux.

Autour de Mývatn à bicyclette

Dimmuborgir est sans doute l’un des sites les plus impressionants des environs; c’est un site où les formations volcaniques se sont transformés en colonnes, en statues et en sculptures. Vous pouvez donc vous promener à travers un champ de lave vieux de plus de 2300 ans. De nombreux chemins sont balisés, longs ou petits, pour profiter pleinement du spectacle.

Hverfjall, ou Hverfell selon certains, est un volcan qui est apparu il y a 2500 ans, après une éruption de Krafla, un peu plus à l’est. Un chemin mène en haut du cratère, et la vue en haut y est imprenable.

Autour de Mývatn à bicyclette

Vogafjós est une ferme-auberge-restaurant, et l’arrêt café/gâteau y est quasi indispensable. Vous pouvez aussi y déguster des spécialités locales en y déjeunant ou en dînant, tout en admirant les vaches si c’est l’heure de la traie. Vous pouvez aussi aller caresser les veaux qui sont propres et câlins!

Finissez par un bain d’eau chaude dans la cave naturelle de Grjótagjá, ou faites un détour par Jarðböðin, le “blue lagoon” du nord. Croyez-le ou non, vous avez parcouru les 36 kilomètres qui constituent le tour du lac. Bien joué!

Autour de Mývatn à bicyclette

Stéphanie, Islande24
© 2016 par Islande24

Activités gratuites à Reykjavík

Certes, vous êtes en voyage et voulez vous faire plaisir, et il est bon de participer à faire fructifier l’économie locale, mais il arrive que le portefeuille n’arrive plus à suivre... Voici une petite liste de choses à faire dans la capitale islandaise, sans dépenser un sou!

Activités gratuites à Reykjavík

Ljósmyndasafn Reykjavíkur, ou le musée de la photographie, se trouve au 6ème étage du bâtiment qui abrite la bibliothèque du centre de Reykjavík. Plus de cinq millions de photographies, prises entre 1870 et 2002, y sont conservées et exposées petit à petit. On peut aussi avoir la chance d’y voir des photographies plus récentes du meilleur des photographes islandais, comme l’exposition de Ragnar Axelsson en 2014. D’autres musées ouvrent leurs portes gratuitement aux visiteurs toute l’année, comme le musée Einar Jónsson (le premier sculpteur d’Islande) près d’Hallgrímskirkja, le musée de la numismatie ou le musée de la pharmacie à Seltjarnarnes.

Activités gratuites à Reykjavík

Le week-end, le marché aux puces de Kolaportið ouvre ses portes et il est amusant d’y jeter un oeil, sans acheter quoi que ce soit. On peut y goûter les célèbres délicatesses islandaises, comme le requin faisandé ou le poisson séché, et se balader dans les allées remplies de vêtements, livres et objets d’artisanat.

Activités gratuites à Reykjavík

Depuis 1968, la maison nordique, ou norræna húsið, de l’architecte finnois Alvar Aalto, vous propose chaque mois une sélection d’évènements culturels et expositions: musique, conférences, photographies, cinéma, théâtre ou bien d’autres choses encore sont au programme, pour les petits et les grands.

La plage géothermale de Nauthólsvík n’est à pas manquer lors de votre visite dans la capitale islandaise. Hiver comme été, après un petit plongeon dans la mer, vous pouvez aller vous prélasser dans un grand bain d’eau chaude et admirer la vue...

Activités gratuites à Reykjavík

L’été, le jardin botanique (Grasagarður Reykjavíkur) de Reykjavík vous fera découvrir 5000 espèces de plantes dans un environnement charmant. En hiver, le parc se transforme en vallée des merveilles de Noël avec décorations et évènements à la clé.

Vous pouvez aussi profiter des nombreuses visites à pied qui sont offertes chaque jour par différents guides dans le centre de la ville, mais aussi faire un tour à Perlan, la mairie de Reykjavík, la salle de concerts Harpa, l’université d’Islande et sa bibliothèque et j’en passe... Tout au long de l’année, il y a aussi des festivals et des évènements gratuits dans l’ensemble de la ville; pour le festival des lumières d’hiver en février ou la nuit de la culture en août, l’entrée à tous les musées est gratuite et de nombreux autres manifestations gratuites sont proposées.

Activités gratuites à Reykjavík

Stéphanie, Islande24
© 2016 par Islande24