samedi 18 février 2017

Salaires et conditions de travail en Islande

Le système des salaires en Islande est assez compliqué; le salaire minimum général n’existe pas, et varie en fonction du poste occupé, de l’âge de l’employé et de son expérience. Cependant, un salaire ne devrait pas être en-dessous de 260 000 ISK brut par mois, si vous travaillez à temps plein. Le salaire brut moyen en Islande est de 415 000 ISK, mais à moins d’avoir un poste très qualifié ou beaucoup d’expérience, vous serez sûrement au salaire le plus bas.

Salaires et conditions de travail en Islande

Les islandais cumulent souvent plusieurs emplois et ils sont travailleurs. Un emploi à temps plein représente environ 40 heures de travail par semaine; au delà de 171.15 heures par mois, votre employeur doit vous payer en heures supplémentaires. Le système horaire a également un impact sur les salaires; vous n’êtes pas payé pareil selon l’heure de la journée -ou de la nuit.

De 7 heures à 18 heures, le salaire est un salaire de jour; de 18 heures à minuit, un salaire de soirée, et de minuit à 7 heures, un salaire de nuit. Si vous travaillez un samedi, un dimanche ou lors d’un jour férié, le taux augmente également; ces jours-là, votre employeur a pour obligation de vous payer 4 heures de travail minimum, même si vous n’en travaillez réellement que deux.

Votre employeur ne peut pas vous faire travailler plus de 13 heures par jour, et se doit de vous donner 5 minutes de pause par heure si vous travaillez plus de 5 heures. Les règles varient selon les lieux, renseignez-vous auprès de votre syndicat.



Salaires et conditions de travail en Islande

Les vacances annuelles sont de 24 jours, pendant lesquels on vous verse un bonus de vacances; 10.17% de votre salaire annuel vous sont versés -généralement le 1er juin, mais certains employeurs vous versent cet argent sur votre salaire tous les mois. Le 1er décembre, vous avez également droit à un bonus de Noël qui est de 82000 ISK (en 2016) si vous avez travaillez à plein temps pour le même employeur au cours des douze derniers mois.

Le rôle des syndicats
Le stéttarfélag, ou union des travailleurs, est une organisation qui protège les droits des travailleurs et vous donne accès à divers avantages (location de maisons de vacances, réduction du prix des cours d’islandais, réduction dans les salles de sport, par exemple). Ces “syndicats” n’ont pas le rôle politique et militant qu’ils ont en France, et nous vous conseillons vivement d’y souscrire. La quasi totalité des gens qui vivent et travaillent en Islande sont membres d’un syndicat.

Si vous avez travaillé en Islande suffisamment longtemps, votre syndicat paie aussi vos congés maladie ou congés grossesse si vous êtes allés au delà des jours autorisés par votre employeur.

Salaires et conditions de travail en Islande

Les impôts
Les plus petits salaires paient 37.3% d’impôts, directement pris à la source, puis 39.8% pour les salaires au-dessus de 527 000 ISK et 46.24% au delà de 836 000 ISK. Le gouvernement islandais rembourse à chaque travailleur 52000 ISK (en 2016) par mois, qui sont ajoutés à son salaire.

Les islandais ne sont pas très friands des contrats, et de nombreuses personnes en Islande travaillent sans avoir signé de contrat -cela n’exempt pas votre employeur d’être obligé de suivre les règles du syndicat, mais nous vous conseillons tout de même de demander un contrat pour que vos conditions de travail soient plus claires.

De nombreux jeunes, étrangers ou non, ne sont pas payés correctement car ils ignorent les règles. Pour travailler en Islande, elles sont nombreuses et varient selon différents facteurs, et cela peut être déstabilisant. Rendez-vous à votre syndicat et renseignez-vous sur vos droits -ils peuvent aussi voir si votre salaire est celui qu’il devrait être!

Islande24
© Tous droits réservés

mercredi 15 février 2017

Louer un appartement en Islande

Depuis la crise financière de 2008, et la popularité de l’Islande qui transforme le centre de ses villes en hôtel ou appartement airbnb, il est difficile -et coûteux de louer un appartement dans le pays, en particulier dans la capitale Reykjavík.

Louer un appartement en Islande

La plupart des islandais sont propriétaires; seulement 20% des logements en Islande sont loués. Le bouche à oreille est très certainement le meilleur moyen de trouver un logement -comme pour beaucoup de choses en Islande. Soyez sûr de faire circuler l’information à vos contacts en Islande, vous aurez plus de chance de trouver un appartement.

Pour vous donner une idée des prix en 2016, une chambre dans un appartement du centre-ville de Reykjavík vous coûtera entre 60 000 et 90 000 ISK (entre 500 et 700 euros), un grand appartement avec une chambre 180 000 ISK (1500 euros) et au moins 260 000 ISK (2100 euros) pour un appartement avec deux chambres. Si vous vous éloignez du centre-ville, les prix sont à peine moins chers, mais les appartements un peu plus grands.

Louer un appartement en Islande

A Akureyri, la seconde ville d’Islande, un studio vous coûtera environ 80 000 ISK (650 euros), et un appartement avec deux chambres au moins 140 000 ISK (1100 euros). Les prix sont élevés en Islande; si vous avez signé un contrat d’au moins six mois, vous aurez sûrement le droit à l’aide au logement; rendez-vous à votre mairie tous les ans pour renouveler la demande d’aide.

Il y a deux sites internet principaux grâce auquel vous pouvez trouver les petites annonces pour vous loger, mais ils sont en islandais: leiga.is et leigulistinn.is. Ce dernier demande une petite contribution pour avoir accès aux coordonnées des propriétaires. Vous pouvez aussi trouver quelques annonces sur les sites internet mbl.is, visir.is et bland.is, sous la catégorie “Húsnaedi í bodi”.

Louer un appartement en Islande

Si vous cherchez un logement dans une petite ville, certains sites internets des municipalités islandaises ont une section réservée aux logements vacants. Les réseaux sociaux sont également un très bon moyen pour chercher un appartement ou une maison à louer: Til Leigu Úti Á Landi (location dans toute l’Islande), Íbúðir á ÖLLU Norðurlandi (à louer dans le nord de l’Islande), Leiga (louer), For Rent in Iceland (Til leigu á Íslandi), Leiguíbúðir á Norðurlandi,  (à louer dans le nord de l’Islande) sont des groupes Facebook où vous pouvez rechercher un logement.

Vous pouvez aussi éplucher les petites annonces des journaux locaux, accrocher votre demande d’appartement sur un tableau dans le hall d’une université ou autre bâtiment publique, par exemple. Assurez-vous d’avoir un logement pour les premières semaines/mois lorsque vous arrivez en Islande, puis faites vos recherches sur place. Parlez de votre recherche d’appartement à tous ceux que vous rencontrez… et soyez patients!

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 13 février 2017

Travailler en Islande

Comparé a de nombreux pays européens, l’Islande affiche un taux de chômage peu élevé avec moins de 3% à la fin de l’année 2016. Depuis la fin du XXème siècle, l’économie florissante sur l’île, et en particulier le secteur de la construction, permet à tous les islandais d’avoir un emploi et à bon nombre de travailleurs étrangers de profiter des opportunités qu'offrent le marché du travail islandais. Le tourisme qui explose depuis quelques années permet également à beaucoup de faire l’expérience du travail en Islande, que ce soit de façon temporaire ou permanente.

Travailler en Islande

La structure du travail en Islande

Les islandais cumulent souvent plusieurs emplois et ils sont travailleurs. Un emploi à temps plein représente environ 40 heures de travail par semaine; au delà de 173 heures par mois, votre employeur doit vous payer en heures supplémentaires.

Les horaires de bureau classique sont de 8 heures du matin à 16 heures –qui sont également les horaires d’ouverture de la plupart des administrations, des banques et des écoles maternelles islandaises. Cependant, pour quelqu’un qui ne maitrise pas la langue islandaise, difficile de trouver un emploi dans une institution ou dans un bureau, à moins que vous ne possédiez une qualification très particulière.

Travailler en Islande

Les emplois dans le tourisme et l’hôtellerie sont les plus faciles à trouver, surtout en été lorsque la saison touristique bat son plein: musée, guide, employé d’office du tourisme, chargé de réservations, réceptionniste, femme/garçon de chambre, barman/barmaid, veilleur de nuit, etc. Beaucoup d’entreprises touristiques fonctionnent sur le système 2-2-3, c’est-à-dire une semaine avec deux jours de travail, deux jours de congé, trois jours de travail, et la semaine suivante deux jours de congé, deux jours de travail et à nouveau trois jours de congé. Le système est employé avec des journées “classiques” de huit heures de travail mais aussi souvent avec des journées de 12 heures de travail.

Trouver un travail en Islande

Les démarches pour trouver un emploi en Islande sont généralement bien moins formelles qu’en France, par exemple. Se présenter spontanément avec un CV dans une entreprise est souvent le meilleur moyen pour trouver un emploi. Faire vos démarches de recherche d’emploi depuis l’étranger s’avérera sûrement peu fructueux, car les islandais répondent rarement aux courriers ou aux courriels qu’on leur envoie. Une visite (ou plusieurs) en personne est un moyen bien plus efficace pour trouver un emploi.

Travailler en Islande

Si vous avez déjà travaillé en Islande ou si vous connaissez des gens sur place, n’hésitez pas à donner leur nom en tant que référent; dans ce pays à la population peu nombreuse, on aime savoir à qui l’on a à faire, et votre employeur potentiel se trouvera rassuré s’il sait qu’un de ses confrères vous recommande.

Pour trouver un emploi en Islande, certains sites peuvent vous être utile. Le site d’EURES recense les emplois disponibles dans l’ensemble du pays et met les annonces en anglais en premier, ce qui signifie que ce sont des emplois ouverts aux étrangers. Lorsque la liste passe en islandais, il s’agit des annonces de l’ANPE islandaise, VMST. Ce site est peu fourni en dehors de la capitale islandaise, car les employeurs islandais ont recours à d’autres stratégies pour recruter, mais vous pouvez vous présenter a l’un de leurs bureaux et leur communiquer votre CV; ils sont en contact avec des employeurs potentiels à qui ils pourraient le transmettre.

Travailler en Islande

Visir et Morgunblaðið qui comportent tous les deux une section petites annonces. Le premier est le site du quotidien Frettablaðið, qui consacre chaque samedi des dizaines de pages à l’emploi.

Reykjavik.is et akureyri.is vous donneront accès aux annonces des municipalités islandaises; aide-cuisinier dans une école, assistant dans une maison de retraite ou opérateur de téléski en hiver sont des exemples d’emploi qui y sont listés.

Si vous avez un diplôme particulier ou si vous cherchez un emploi très demandé en Islande, vous n’aurez pas forcément besoin de parler islandais pour être embauché; les médecins spécialistes sont en forte demande, en particulier en dehors de la capitale. Si vous avez un doctorat, il se peut qu’un poste de recherche ou de professeur soit disponible; contactez les universités pour vous renseignez (ou mieux: rendez-vous sur place: l’Université d´Islande, l’Université de Reykjavik, Université de Bifröst, Université de Hólar, Université des fjords de l’ouest, Université d’Akureyri).

Travailler en Islande

Pour les emplois dans le tourisme, vous n’avez pas nécessairement besoin d’avoir de l’expérience ou un diplôme dans ce domaine. C’est surtout pour votre motivation et vos compétences que l’on vous engagera -notamment vos compétences linguistiques seront les bienvenues. Anglais, français, allemand et espagnol sont des atouts pour travailler en Islande. Guesthouses et fermes embauchent facilement l’été, et il est aussi possible de travailler à la cueillette ou à la production de fruits et légumes dans l’une des nombreuses serres du pays.

Votre motivation et votre volonté sont vos plus gros atouts –votre CV et votre expérience sont souvent relégués à la seconde place. Chercher un emploi “en faisant du “porte à porte” vous donnera les plus grandes chances de succès.

Islande24
© Tous droits réservés

vendredi 10 février 2017

Faire du bénévolat en Islande

Si vous êtes à la recherche d’une aventure et d’une expérience professionnelle à l’étranger, faire du bénévolat peut être une bonne idée. Cependant, renseignez-vous bien sur vos hôtes et sur ce qu’ils attendent de vous; de plus en plus d’entreprises islandaises, en particulier dans le domaine du tourisme, font appels au service de bénévoles.

Faire du bénévolat en Islande

Dans certaines situations, le rôle des bénévoles ressemblent un peu trop à celui des employés, et il y a parfois des abus. Renseignez-vous bien sur vos journées de travail et vos horaires; la législation ne permet pas à des bénévoles de travailler des journées de travail complètes, même en échange du gîte et du couvert.

Réfléchissez-y donc à deux fois si l’envie vous prend d’aller faire du bénévolat en Islande. A moins de ne vouloir vous améliorer dans un domaine professionnel particulier qui justifie votre poste de bénévole dans un café ou une entreprise de tourisme, il existe des opportunités de bénévolat qui vous rapprocheront d’une vraie expérience islandaise.

Faire du bénévolat en Islande

En échange d’une petite contribution financière, l’agence Ninukot s’occupe de vous trouver une famille dans laquelle vous serez jeune fille ou jeune homme au pair, ou de vous trouver un poste pour travailler dans une ferme. L’avantage de passer par cet agence, c’est qu’elle dispose de règles précises concernant le nombre d’heures de travail, le salaire et autres conditions de travail.

Le wwoofing n’est pas très populaire en Islande; il n’y a que six annonces en Islande sur leur site, mais vous pouvez par exemple publier une annonce sur le journal Bændablaðið (le journal des fermiers), ou chercher les annonces sur les réseaux sociaux des groupes qui proposent une expérience dans une famille islandaise ou dans une ferme.

Faire du bénévolat en Islande

Le centre du renard polaire, qui se trouve à Súðavík dans les fjords de l’ouest, engage chaque année des bénévoles pour découvrir le monde des renards polaires islandais -un bon moyen d’en apprendre plus sur ces créatures à la fourrure blanche en hiver et brunne en été. Vous pouvez aussi partir dans le Hornstrandir pour observer ces animaux poilus.

SEEDS est une organisation non-gouvernementale qui propose différentes opportunités de bénévolat en Islande; nettoyer les plages des fjords de l’ouest, réparer les panneaux des chemins de randonnée, participer à l’effort de reboisement, rénover un monument, etc., sont des exemples d’activités offertes par SEEDS. Avec eux, vous pouvez être bénévole pendant 3 semaines ou pendant un an; les projets sont très variés et ont lieu dans toute l’Islande.

Faire du bénévolat en Islande

D’autres opportunités s’offrent à vous dans divers domaines: travailler dans le parc national de Skaftafell, aider à la construction d’une étable, aider à la ferme à la période de l’agnelage en mai…

Islande24
© Tous droits réservés

mercredi 8 février 2017

Voyager en bus en Islande

En Islande, alors qu’il est très courant de louer un véhicule pour son voyage, il est moins courant de se déplacer en bus -la plupart des voyageurs recherchent une indépendance totale et la possibilité d’aller où bon leur semble aux heures qui leur conviennent.

Voyager en bus en Islande

Cependant, prendre le bus est une véritable expérience: c’est là que l’on rencontre d’autres voyageurs ainsi que des islandais, et une bonne façon de découvrir le pays. On peut aussi profiter de la beauté du paysage sans se soucier de la conduite, en particulier pour les novices qui n’ont pas envie de traverser les gués islandais!

En hiver, les bus islandais ne desservent qu’un nombre restraint de destinations; le choix est bien plus grand en été et toutes les routes sont en opération de mi juin à début septembre. Avant ou après ces dates, certains segments ne fonctionnent pas.

Voyager en bus en Islande

Le plus simple pour voyager en bus en Islande est de se procurer un “passeport” bus qui vous permet de voyager à votre guise sur un réseau d’itinéraires. Deux entreprises proposent ces passeports: Sterna Travel et Reykjavik Excursions.

Notez que Sterna vous demande de réserver votre place au moins 24 heures avant le départ. Vous pouvez le faire facilement sur leur site internet. Avec les passeports, vous devez choisir et parcourir l’Islande dans un sens particulier -pas de possibilité d’aller-retour avec ce système, ou alors, à vos frais.

Le passeport “full circle” vous emmène autour de la route numéro un avec Sterna pour 37900 ISK, et fonctionne du 28 juin au 31 août. C’est le seul passeport disponible qui fait le tour de cette route mythique. Le passeport “Ultimate” de la même compagnie vous propose de faire le tour de la route numéro un, plus la péninsule de Tröllaskagi, Landmannalaugar et Þórsmörk pour 65000 couronnes. Pour le même prix, leurs concurrents proposent un passeport “combo” qui regroupe toutes les destinations qu’ils offrent.

Voyager en bus en Islande

Le passeport “East Circle” vous emmène autour de la route numéro un et la route 35 avec Sterna pour 45900 ISK, et fonctionne du 28 juin au 31 août. Le même est disponible chez Reykjavik Excursions pour 47000 ISK; le passeport est valide deux mois entre le 7 juin au 13 septembre. Tous les segments proposés sur le parcours Full Circle ont au moins un départ par jour, et plus dans les endroits les plus populaires.

Le “Highland Hikers” de Sterna et le “Hiking Passport” de Reykjavik Excursions vous emmène aux endroits les plus populaires pour randonner dans le sud de l’Islande; vous pouvez choisir entre le trek de Laugavegur (Landmannalaugar/Þórsmörk) ou celui de Fimmvörðuháls (Skógar/Þórsmörk). Ce passeport coûte 14000 ISK chez Reykjavik Excursions et 12500 ISK chez Sterna.

Voyager en bus en Islande

Reykjavik Excursions propose deux autres passeports différents pour faire la côte sud, et deux passeports pour vous rendre dans les hautes-terres. Regardez leur site pour voir lequel vous conviendrait le mieux pour votre voyage!

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 6 février 2017

Vols intérieurs en Islande

Avec la popularité grandissante de l’Islande, la liste des destinations accessibles par avion dans le pays s’est agrandie; c’est douze destinations qui sont disponibles en avion dans ce pays pays! En tout, il y a 32 aéroports en Islande; certains servent de point de départ pour les avions de tourisme qui survolent les merveilles du pays. D’autres sont des vols commerciaux et réguliers, et il s’agit de ceux-là dont nous vous parlons ici.

Vols intérieurs en Islande

Depuis Reykjavík, la compagnie aérienne islandaise, Flugfélag Islands, vous propose de rejoindre les trois autres villes principales du pays c’est-à-dire Akureyri, Egilsstaðir et Isafjörður. Depuis Akureyri, Flugfélag Islands a un contrat avec Norlandair qui vous permet de rejoindre l’île de Grímsey, ou les villages plus isolés de Vopnafjörður ou encore Þórshöfn. Les vols de la compagnie vers l’ensemble des destinations proposent des vols tous les jours.

Depuis 2017, vous pouvez rejoindre Akureyri directement depuis l’aéroport international de Keflavík; plus d’excuse donc, pour faire impasse sur le nord de l’Islande!

Vols intérieurs en Islande

La compagnie Eagle Air vous propose cinq destinations pour aller découvrir l’Islande sauvage et moins connue. Tous leurs vols sont au départ de Reykjavík. Il y a deux allers-retours par jour vers les îles Westmann, six jours sur sept; cinq vols hebdomadaires vers Höfn, six pour Húsavík ainsi que Bíldudalur dans les fjords de l’ouest, et deux fois par semaine en hiver pour Gjögur, et une fois en été.

Reykjavík est la capitale islandaise, et il vous sera difficile de la rater, à moins que vous ne partiez directement vers une autre destination! Vous pouvez voir ce qu’il y a à y faire ici. Akureyri, la capitale du nord, est située dans un des plus grands fjords islandais, Eyjafjörður. Encerclée par les montagnes, elle recèle de trésors à découvrir…

Egilsstaðir, la capitale des fjords de l’est, est la destination parfaite si vous souhaitez explorer la région. Vous pouvez louer une voiture à l’arrivée ou profiter des transports en commun l’été pour visiter les charmantes villes voisines de Seyðisfjörður et Faðruksfjörður, par exemple. Isafjörður est la capitale des fjords de l’ouest et un bon point de départ pour explorer le nord des fjords de l’ouest, ou partir randonner sur la péninsule sauvage d’Hornstrandir.

Vols intérieurs en Islande

Grímsey est une petite île islandaise d’environ 5 km2 qui se situe à 41 kilomètres du nord de l’Islande, traversée par le cercle polaire. Les îles Westmann, au sud de l’Islande, a une riche histoire volcanique et c’est un endroit ravissant à visiter pour une journée ou deux.

Vopnafjörður et Þórshöfn sont deux petites villes où vous pouvez vous rendre si vous souhaitez une expérience de calme et d’authenticité. Höfn est une petite ville du sud de l’Islande qui se situe non loin du lac glaciaire de Jökulsárlón.

Húsavík est une petite ville du nord de l’Islande connue par les amateurs de baleine; si vous voulez avoir une chance de les observer, une visite à cet endroit s’impose!

Vols intérieurs en Islande

Bíldudalur et Gjögur sont deux localités qui sont situés dans les fjords de l’ouest. Cette dernière est un lieu qui n’est accessible en hiver que par les airs -les routes autour sont bloquées et les avions apportent (et emportent) passagers, courrier et vivres.

Islande24
© Tous droits réservés

vendredi 3 février 2017

Visites insolites en Islande

Álfaskólinn - L’école des elfes

Si vous êtes curieux et que vous avez envie de découvrir le folklore islandais, et que vous aimez les contes et légendes qui parlent du peuple caché, l’école des elfes est faites pour vous! Après un après midi à apprendre toutes sortes de choses sur les elfes et autres créatures de l’autre monde, vous pourrez recevoir un diplôme qui atteste vos connaissances elfiques.
Visites insolites en Islande
Skrímslasetrið - Musée des monstres de la mer

A Bildudalur, une petite communauté perdue des fjords de l’ouest, le musée des monstres de la mer vous en apprendra plus sur les créatures mythiques d’Islande. C’est souvent que l’on entend parler de créatures fabuleuses qui passeraient leur temps dans les eaux islandaises, et vous pourrez les découvrir dans ce musée.

Le village viking

Près de Höfn, dans le sud est de l’Islande, un village viking a été établi pour tourner un film en 2010, et bien que le tournage n’ai jamais eu lieu, le village est resté… En échange d’une petite contribution au propriétaire terrien, vous pourrez vous promener à travers les décors qui vous rappelleront le village d’Astérix, Obélix et leurs amis gaulois. On raconte que le prochain film de Baltasar Kórmakur, “Vikingr”, sera en partie tourné à cet endroit.

Visites insolites en Islande

La bibliothèque d’eau

Située dans l’ancienne bibliothèque (de livres) de la ville de Stykkishólmur, la bibliothèque d’eau est une installation artistique dans laquelle vous pourrez admirer 24 tubes qui contiennent de l’eau glaciaire islandaise -un tube par glacier islandais. Un vrai voyage à travers les glaces!

La ferme d’art de Samúel Jónsson

Les sculptures du fermier Samúel Jónsson sont connues dans toute l’Islande; à la retraite, cet ancien fermier, qui a toujours eu une passion pour l’art, a fabriqué des dizaines de statues à couleurs vives et les a installé autour de sa maison, à Sélardalur dans les fjords de l’ouest.

Visites insolites en Islande

La collection de cailloux de Sören et Sigurbjörg

Dans le village d’Eskifjörður, dans l’est, le couple Sören et Sigurbjörg est connu pour abriter la collection de cailloux et de roches la plus large d’Islande; une collection rare, qui compte plus de mille rochers et cailloux, et qu’ils ont ramassé eux mêmes lors de leurs pérégrinations dans le pays.

Musée du pénis

Le musée du pénis a quitté sa ville natale d’Húsavík pour rejoindre Reykjavík en 2011. L’équipe du musée semble être composé de farfelus; voici leur description sur leur site internet:

Visites insolites en Islande

“Le Musée National des Phallus est probablement le seul au monde de son espèce, car il réunit les organes génitaux de tous les mammifères d' Islande. La phallologie est une science jeune, elle n'a pas plus de vingt-cinq ans, et a été jusqu'ici délaissée en Islande. Elle n'a été jusqu'à présent que l'appendice d'autres domaines comme l'Histoire, l'Esthétique, la Psychologie, la Littérature et d'activités artistiques comme la Musique et le Ballet. Enfin, il va devenir possible d'étudier de façon approfondie, ce Musée en soit loué, les phallus d'une façon systématique et scientifique.”

Islande24
© Tous droits réservés

mercredi 1 février 2017

Trois endroits insolites où dormir en Islande

Kirjkubær

Lorsque l’église de Stöðvarfjörður a cessé ses activités religieuses, un couple islandais a décidé de la racheter et de la transformer en résidence secondaire; ils ont fait un travail magnifique, et la belle église au toit bleue est l’une des célébrités de ce petit village de l’est de l’Islande. Depuis leur divorce, l’ancien couple a décidé de transformer l’église en auberge de jeunesse, et jusque dix personnes peuvent y séjourner.

Trois endroits insolites où dormir en Islande

Notez qu’il est interdit d’utiliser les églises comme lieu où poser votre sac de couchage pour la nuit - Kirjkubær est une exception, et c’est en échange d’un paiement que l’on vous y offrira un lit!

Buubble

Dormir à la belle étoile en Islande sans vous geler les doigts de pieds dans votre sac de couchage, c’est possible! Dans les bois de Bláskógar, des “bulles” transparentes équipés de tout le confort moderne (ou presque!) vous attendent pour passer la nuit. Les bulles sont chauffés, et vous disposez de couvertures, duvets, oreillers, serviettes, d’une lampe et d’une prise électrique. Des sanitaires, douches et une cuisine sont situés dans un bâtiment commun non loin des bulles.

Trois endroits insolites où dormir en Islande

Située en forêt, les bulles vous permettent d’apercevoir les aurores boréales depuis le comfort de votre lit! Chaque bulle est entourée d’arbres, et vous ne pouvez pas apercevoir vos “voisins”.

Impossible de connaitre où se situent ces bulles précisement avant d’avoir fait la réservation, car le propriétaire tient à éloigner les curieux de venir vous rendre une petite visite! Cependant, la forêt se situe au sud de l’Islande, non loin de Fluðir près du Cercle d’or. L’activité a commencé en 2015 et est extrêmement populaire, même à 230 euros la nuit. Réservez bien à l’avance!

Yourte de Traustholtshólmi

Dormir dans une yourte sur une île privée du sud de l’Islande, près de Selfoss, c’est également possible! Sur airbnb, vous pouvez réserver une ou plusieurs nuits sur cette petite île du sud de l’Islande, dans une yourte fabriqué par le charpentier Hákon Kjalar.

Trois endroits insolites où dormir en Islande

Quatre personnes peuvent rester dormir dans cette yourte, qui n’a pas l’eau courante et l’électricité limitée, mais c’est là tout le charme! La nuit coûte 260 euros, et pour un petit extra votre hôte peut vous concocter un dîner frais. Voici le lien pour réserver la yourte sur airbnb, et c’est parti!

Islande24
© Tous droits réservés