lundi 24 avril 2017

Airbnb versus hôtels en Islande

Vous partez en Islande et vous êtes indécis sur le choix de vos hébergements. Si vous avez le luxe du choix (une option pas forcément évidente, quand les réservations sont nécessaires des mois avant votre départ!), voici quelques conseils qui peuvent vous aider à choisir entre l’hôtel ou airbnb (chez l’habitant, même si beaucoup d’appartements airbnb sont aussi des guesthouses).

Airbnb versus hôtels en Islande

Indépendance
Avec airbnb, vous êtes comme chez vous -ou presque. Vous pouvez louer une chambre chez l’habitant, ou un logement entier, et organiser vos journées comme vous le souhaitez. Vous pouvez cuisiner, faire votre lessive et utiliser l’espace comme bon vous semble. Pas d’horaires, pas de contraintes, vous vivez comme bon vous semble (si le logement est indépendant et non partagé avec d’autres voyageurs ou locataires).

Coût
Si vous êtes un groupe de 3 ou plus, il peut être intéressant de passer par airbnb, car le prix des hôtels est très élevé en Islande. Pour le même prix, vous pouvez sans doute avoir un petit appartement indépendant pour votre famille ou votre groupe d’amis. Plus tôt vous réservez l’hébergement, moins cher il sera -les options les moins chères ne restent pas souvent disponibles longtemps. Si vous louez un appartement sur airbnb à la dernière limite, il ne restera sûrement que les plus chers -lors Nouvel An 2016, les seuls appartements pour six personnes à Reykjavík coutaient plus de 1000 euros.

Airbnb versus hôtels en Islande

Services
Avec airbnb, pas de petit déjeuner continental le matin et personne pour changer vos serviettes de toilette. A l’hôtel, on vous facilite la vie en vous proposant des services qui rendent les vacances plus faciles; il y a toujours un réceptionniste pour vous renseigner sur les activités à faire dans la région, sur la météo du jour, sur les restaurants à éviter et à ne pas manquer… Une réservation à l’hôtel, c’est en général un voyage sans surprises, où tout est réglé et conforme à vos attentes. Avec airbnb, c’est un peu plus risqué, il faut vous assurer que la description de l’appartement et les photos soient précises. La qualité des logements dépend de leurs propriétaires…

Famille
Airbnb peut être une solution idéale si vous voyagez avec des enfants et que vous avez un emploi du temps légèrement contraignant. Vous devez être capable de voir si le lieu que vous louez est adapté pour les enfants, si il y a des jeux, un jardin, ou que sais-je…

Airbnb versus hôtels en Islande

Expérience
N’importe qui est libre de mettre son logement sur le site airbnb, et il y a donc beaucoup de diversité et de logements insolites -même si certains hôtels peuvent aussi être hors-normes. Une yourte sur une petite île dans le sud de l’Islande, une petite cabane qui ressemble à la maison d'un elfe, et une chambre dans une ferme du fin fond de l’Islande sont des exemples d’hébergements que vous pouvez réserver lors de votre voyage.

Islande24
© Tous droits réservés

vendredi 21 avril 2017

Norðfjörður et Neskaupstaður

Neskaupstaður, dans le fjord de Norðfjörður, est la plus grande municipalité de Fjarðabyggð, avec environ 1500 habitants. La ville s’est construite autour de l’ancienne ferme “Nes” qu’occupait d’Erik le rouge. Comme beaucoup de villes et village de l’est,Neskaupstaður était un lieu de commerce important au XIXème siècle, a prospéré pendant le XXème siècle grâce aux ressources de hareng et vit aujourd’hui essentiellement du tourisme et de l’industrie du poisson, notamment avec l’usine Síldarvinnslan qui traite 30 000 tonnes de poisson par an et emploie plus de 200 personnes.

Norðfjörður et Neskaupstaður

Pour vous rendre à Norðfjörður, suivez la route numéro un puis 92 si vous arrivez par le nord, ou 96 si vous arrivez par le sud. La maison des musées, Safnahúsið, vous présente la collection d’art du peintre Tryggvi Ólafsson, le musée d’histoire naturelle et le musée de la marine, tout cela dans un seul bâtiment. Quant à l’art local, vous pouvez en admirer dans la Gallery Thea, surtout connue pour ses chevaux en argile, ou encore dans le café Nesbær qui présente régulièrement le travail d’artistes du coin. Pour un peu de musique, le club Brján offre souvent des concerts de blues, rock ou jazz. Evidemment, la ville dispose également d’une piscine à l’extérieur, comme toute ville islandaise qui se respecte...

La réserve naturelle de Norðfjörður est connue pour sa beauté, sa flore et sa faune et c’est aussi l’endroit parfait pour observer les oiseaux, qui sont nombreux en été. Vous pouvez également faire des tours à cheval avec l’entreprise locale Skorrahestar, du kayak si le coeur vous en dit, ou visiter les environs. La vue depuis les rochers de Rauðubjörg, surtout connus pour leur couleur pourpre, est impressionante, tout comme la cave de Páskahellir, située près de la plage.

Norðfjörður et Neskaupstaður

Páskahellir, littéralement la cave de Pâques, est une petite cave près de la mer dans la réserve naturelle de Neskaupstaður, formée par l’érosion. On raconte que le matin de Pâques, on peut voir danser le soleil dans cette cave. Avec ces tubes en rocher et sa lave, la cave est un endroit intéressant à visiter.

Les arbres préhistoriques y ont également laissés leur empreinte, car il semble qu’une forêt fut détruite par la lave il y a plus de douze millions d’années. Pour vous rendre à la cave de Páskahellir, il vous faudra marcher environ 15 minutes après l’entrée de la réserve naturelle. Des escaliers en bois vous mèneront sur le bon chemin -prudence car la descente peut s’avérer glissante.

Norðfjörður et Neskaupstaður

La ville de Neskaupstaður est aussi tristement connue pour ses avalanches, qui ont tuées douze personnes en 1974. Aujourd’hui, vous pouvez visiter les structures qui sont censées empêcher les avalanches d’être meurtrières et de faire trop de dégâts. Ces structures se trouvent en haut de la ville, et du haut de celle-ci, le panorama sur la ville et le fjord est à couper le souffle.

N’oubliez pas d’aller jeter un oeil à la cascade de Hengifoss, la plus haute du Norðfjörður, et le fjord d’Hellisfjörður, qui se situe sur la baie juste en face de Neskaupstaður. On peut voir dans ce fjord les restes des activités baleinières du XXème siècle.

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 17 avril 2017

Des souvenirs à ramener d’Islande

Souvenirs, souvenirs... Pas obligatoire, mais il est toujours sympathique de ramener un petit quelque chose de vos voyages. Voici quelques idées pour ramener des souvenirs sympathiques ou utiles.

Des souvenirs à ramener d’Islande

Les coûteux
Le traditionnel pull islandais, ou lopapeysa. Pas donné mais il n’y a pas plus islandais! Pour les plus petits budgets, un bonnet, des gants, une écharpe en laine islandaise peut faire l’affaire. Vous pouvez acheter directement dans les magasins d’usine, comme Álafoss ou Varma. Pour vos amis tricoteurs ou tricoteuses, vous pouvez également leur ramener de la laine islandaise pour qu’ils puissent tricoter leur propre lopapeysa.

Des produits de beauté islandais. Les marques sont nombreuses: Blue lagoon, Sóley, Purity herbs, Sóla, Annarósa...

Une vieille carte d’Islande. On en trouve dans les magasins Geysir mais si vous êtes très chanceux, vous pouvez en trouver dans des brocantes ou des marchés aux puces.

Des livres de photographies islandaises. N’importe quel livre de Ragnar Axelsson est d’une beauté incroyable pour les yeux et le coeur, mais nous aimons aussi Spessi, Sigurgeir Sigurjónsson.

Des souvenirs à ramener d’Islande

Les utiles
Un t-shirt est un cadeau un peu banal mais bien utile! Vous trouverez des t-shirts originaux dans toutes les boutiques de souvenirs, et notamment le magasin Dogma sur Laugavegur à Reykjavík.

Du sel d’Islande! J’ai un petit faible personnel pour Norðursalt, le sel des fjords de l’ouest islandais, mais il en existe d’autres, comme Saltverk ou des sels aromatisés chez Eymundsson, la chaîne de librairies.

Les inspirés
De la musique islandaise: le choix est large, entre les groupes très connus comme Of Monsters and Men, Björk, Sigur Rós ou les moins connus comme Mugison, For A Minor Reflection, Samaris ou Seabear. Un petit tour chez 12 tónar à Reykjavík est toute une expérience...

Des souvenirs à ramener d’Islande

Un peu de littérature islandaise! Les classiques: les sagas, Halldór Laxness. Pour de bons policiers: Arnaldur Indridason, Arni Þórarinsson, Ólafur Haukur Simonarson. Pour de beaux romans: Jón Kalmann Stefanssón, Auður Ava Ólafsdóttir, Kristín Marja Baldursdóttir. Pour des romans ou livres loufoques: Jón Gnarr, Sjón.

De l'artisanat ou de l’art islandais. Vous en trouverez à peu près à tous les coins de rue, et chaque village islandais à sa boutique d’artisanat ou sa gallerie d’art locale.

Les sympas
Le Skyr, sorte de yaourt islandais, semble être une denrée rare dans les autres pays du monde, même si le succès du produit à l’étranger pousse l’entreprise à l’importer de plus en plus. Ramenez donc un pot à vos amis...

Des souvenirs à ramener d’Islande

Les islandais sont friands de sucreries, et il existe des dizaines de bonbons purement islandais. Chocolat fourré à la réglisse, raisins chocolatés, bonbons gluants, vous n’aurez que l’embarras du choix! Recommandons fortement le délicieux chocolat OmNom, au graphisme magnifique!

Dans les librairies-cafés Eymundsson, on trouve des magnets forts sympathiques au graphisme épatant de la marque Drifa.

Islande24
©Tous droits réservés

vendredi 14 avril 2017

Eskifjörður et Reyðarfjörður

Eskifjörður, petite ville de 1100 habitants de l’est de l’Islande, est devenue un lieu de commerce et d’échange en 1789. Deux montagnes, Eskja et Hólmatindur, domine le fjord qui porte le même nom que le village, et chaque habitant est fier des 985 mètres de la montagne Hólmatindur.

Grimper à son sommet n’est pas si facile mais la vue en vaut la peine. Une fois en haut, vous pouvez écrire votre nom dans le livre d’or et ainsi laisser une trace de vos efforts. L’association locale de randonnée, Ferðafélag Ferðamanna, vous offre un tampon par montagne grimpée ; au bout de cinq tampons, vous obtenez le titre de “conquérant de la montagne”.

Eskifjörður et Reyðarfjörður

Le village est connu pour abriter la collection de cailloux et de roches la plus large d’Islande; une collection rare, qui compte plus de mille rochers et cailloux, que vous pouvez visiter chez Sören and Sigurborg. Vous pouvez également visiter Randulfssjóhús, bâtiment qui n’a pas changé depuis 1890 et qui vous en apprendra plus sur le commerce de la pêche dans la région.

Autre visite intéressante de la région, l’ancienne mine de spath Helgustaðanáma, l’une des plus connus dans le monde à l’époque et aujourd’hui site protégé. A l’est de la ville, on peut rejoindre la mine grâce à un chemin balisé et voir comment était produit ce minéral en Islande du XVIIème au début du XXème siècle.

En haut de la colline de Hólmaháls, on peut trouver la tombe de la protectrice de la région,  qui protège les fjords de Reyðarfjörður et Eskifjörður depuis des siècles; il semblerait qu’elle protège en particulier les deux villages d’attaques de pirates ou autres ennemis qui décideraient d’attaquer par la mer. Dans la rue principale d’Eskifjörður, vous pourrez voir une sculpture de Ragnar Kjartansson qui rend hommage aux marins disparus en mer dans la région.

Eskifjörður et Reyðarfjörður

Reyðarfjörður compte 1300 habitants et se situe en face d’Eskifjörður, et c’est un village connue pour le ski et les sports d’hiver. Le centre de ski tient son nom du col de montagne Oddskarð est c’est un lieu unique pour faire du ski. En plus d’être un lieu d’entrainement pour les sportifs de haut niveau, Oddskarð reste le terrain de jeu des locaux qui aime profiter du long hiver pour skier, faire du surf des neiges ou encore de la luge.

De décembre à avril ou mai, en fonction de l’enneigement, vous pouvez profiter de ce coin de paradis pour skieurs, communément appelé les Alpes de l’est islandais. Pour les skieurs les plus expérimentés, une remontée mécanique vous emmènera à près de 900 mètres d’altitude, où vous aurez l’opportunité d’observer la vue magnifique du fjord de  Reyðarfjörður. Les enfants ont aussi droit à une petite remontée mécanique, et un chalet avec café et chocolat chaud vous réchauffera après un après-midi de ski.

Eskifjörður et Reyðarfjörður

Un chemin partant du centre de la ville de Reyðarfjörður et suivant la rivière vous mènera au musée de la guerre; celui-ci retrace principalement l’occupation de l’est de l’Islande pendant la seconde guerre mondiale, durant laquelle soldats britanniques et américains ont séjournés en Islande. Si vous continuez votre route après le musée, vous arriverez à la belle petite cascade de Búðarárfoss, puis la jolie vallée de Svínadalur. Vous pouvez également explorer les gorges de la rivière Geithúsaá, ou grimper la montagne de Grænafell en été, surtout si vous êtes botaniste, car la diversité de la flore y est étonnante.

Islande24
© Tous droits réservés

mercredi 12 avril 2017

Où observer les macareux en Islande

Vous pouvez avoir la chance d’observer des macareux à peu près partout en Islande, mais certains endroits sont connus pour en abriter de larges colonies. Pour avoir toutes les chances d’observer ces oiseaux dans leur milieu naturel, il faut venir en Islande entre avril et septembre -fin août, les macareux commencent à repartir de l’île.

Où observer les macareux en Islande

Près de Reykjavík: Kollafjörður dans la baie de Faxaflói
Toute proche de Reykjavík, les îles d’Akurey et Lundey sont connues pour abriter des colonies de macareux. Lundey est souvent connue comme “l’île des macareux” et on y trouve plus de 30 000 oiseaux. Si vous rejoignez une excursion pour observer les oiseaux au départ de la capitale islandaise, il y a de grandes chances pour que le bateau sur lequel vous vous trouviez fasse un détour par Akurey ou Lundey, afin que vous puissiez y admirer les macareux.

Dans le sud: Dyrhólaey, Ingólfshöfði et Heimæy
Dans le sud de l’Islande, le promontoire de Dyrhólaey est un endroit où vous pourrez admirer les fameux oiseaux. Se situant à peine à trente minutes de là, Ingólfshöfði est également un endroit où les macareux aiment se nicher. Vous pourrez également y admirer la montagne la plus haute d’Islande, Öræfajökull -qui est aussi un volcan. L’île d’Heimaey, sur les îles Vestmann, est également un endroit très populaire pour observer les colonies de macareux qui s’y installe chaque été.

Où observer les macareux en Islande


A l’est: Papey et Borgarfjörður Eystri
A l’est, l’île de Papey, près de Djúpivogur,  et l’île de Hafnarhólmi dans la région de Borgarfjörður Eystri, sont deux lieux où vous aurez le plus de chances d’observer les macareux de très près. Près du port de Borgarfjörður Eystri, vous trouverez une cachette qui vous permettra d’admirer les dizaines d’espèces d’oiseaux nichés dans les environs.

Dans le nord: Grímsey, Drangey et Tjörnes
Dans le nord de l’Islande, l’île de Grímsey est aussi remplie de macareux -vous aurez la chance de les admirer alors que vous êtes au plus proche du cercle polaire. L’île de Drangey dans la région de Skagafjörður et la péninsule de Tjörnes sont aussi de bons lieux pour avoir une chance d’observer les macareux.

Où observer les macareux en Islande

Dans les fjords de l’ouest: Látrabjarg
Látrabjarg est inconstablement le meilleur endroit des fjords de l’ouest (voir d’Islande) pour admirer les macareux, qui s’y trouvent en nombre très important. C’est le point le plus à l’ouest en Islande, et c’est aussi un rocher de 14 kilomètres de long et de 441 mètres de haut -autant dire qu’il y a de la place pour loger des milliers de macareux!

Islande24
©Tous droits réservés

lundi 10 avril 2017

A l'est, Stöðvarfjörður et Mjóifjörður

Stöðvarfjörður se trouve à 630 kilomètres de la capitale islandaise, Reykjavík, et compte environ 200 habitants. Si vous partez de Reykjavík, suivez la route numéro 1 puis empruntez la route 96 après le village de Breiðdalsvík: vous arriverez en plein coeur des fjords de l’est.

Stöðvarfjörður est un petit village au pied de la montagne Hellufjall, qui fait 850 mètres de haut. Autrefois un lieu important pour la pêche, la ville s’est reconvertie dans l’accueil des voyageurs et des artistes - une usine de poisson de 2800 mètres carré a été transformé en centre culturel et artistique. De nombreux artistes internationaux s’y rencontrent et de nombreuses expositions et évènements y ont lieu tout au long de l’année.

A l'est, Stöðvarfjörður et Mjóifjörður

Si vous aimez les belles promenades, les environs de la vallée de Jafnadalur sont splendides. Vous y trouverez notamment, à trois heures de marche de Stöðvarfjörður, les rochers d’Einbúi. En islandais le mot einbúi signifie “hermite”, et vous vous rendrez compte en admirant ces larges rochers que vous vous trouvez, en bon hermite, au milieu de nulle part...

Plus près de Stöðvarfjörður, à côté de la ferme Lönd, il y a une autre formation de roches appelée Saxa, “hachoir”. Il s’agit d’une roche “perforée” à travers laquelle la mer et les vagues s’invitent, rappelant le mouvement des geysers - on appelle d’ailleurs souvent Saxa un “geyser de la mer”.

A l'est, Stöðvarfjörður et Mjóifjörður
 
Derrière le village de Stöðvarfjörður se trouve la montagne de Steðji, a côté de laquelle on peut observer un ravin impressionant, Stórkerald. En plus d’être un repère pour les habitants de la région, il y a beaucoup d’histoires qui sont connectés à ce ravin; il aurait été le refuge des islandais se défendant des pirates turques dans les années 1700.

Le petit village de Brekkuþorp, plus communément appellé Mjóifjörður, compte environ 30 habitants. Pour les passagers du ferry Norrönna, le village de Mjóifjörður se trouve à environ 40 minutes de route. Si vous arrivez d’Akureyri en voiture, suivez la route numéro 1, la route 92 puis la route 953 jusqu’à Mjóifjörður. Cette route n’est ouverte que l’été, et vous pouvez également prendre le bateau qui fait la liaison de Neskaupstaður à Mjóifjörður.

A l'est, Stöðvarfjörður et Mjóifjörður

Lorsque vous arrivez par la route, vous pouvez admirer les magnifiques cascades de Klifbrekkufossar. La plage de Mjóeyri est connue pour être le dernier lieu d’éxécution en Islande. Le 30 septembre 1786, Eiríkur Þorláksson y a été exécuté pour vol et pour le meurtre de trois hommes. Son corps a été enterré près de la plage, et aujourd’hui une plaque informative vous guidera sur ce site historique.

Sur la côte sud de Mjóifjörður, à environ 30 minutes de marche, vous vous retrouverez à Point Asknes et sur les restes d’une station baleinière construite par les norvégiens vers 1900. A cette époque, près de 200 personnes y étaient employés et y vivaient, mais il n’en reste aujourd’hui que les ruines.

A l'est, Stöðvarfjörður et Mjóifjörður

Tout au bout du fjord de Mjóifjörður, vous trouverez une destination très spéciale, Dalantagi. Il est impossible de vous rendre plus à l’est en voiture, et Dalantagi se situe tout au bout de la route, en haut des rochers. La vue “du bout du monde” est époustouflante, et vous verrez aussi deux phares à Dalantagi. Le plus ancien est fait de basalte et a été construit en 1895; le second date de 1908 et est encore en activité aujourd’hui.

Islande24
© Tous droits réservés

samedi 8 avril 2017

Quatre jours en Islande

Vous avez un weekend prolongé, ou vous profitez d’un stopover entre l’Europe et l’Amérique du nord (ou vice-versa)? Voici quelques idées pour profiter au maximum de vos quatre jours en Islande.

Jour 1
Rejoignez la capitale islandaise pour la matinée, et visitez-y quelques lieux les plus populaires pour les voyageurs : Harpa, l’église Hallgrimskirkja et la rue principale, Laugavegur. Le centre-ville de Reykjavik est relativement petit, et vous pouvez en faire le tour assez rapidement. Déjeuner dans l’un des cafés ou des nombreux restaurants de la ville, et dirigez-vous vers le Cercle d’or, le site naturel le plus célèbre d’Islande, où vous passerez l’après midi. Vous pourrez admirer Geysir, le célèbre site de geysers, la cascade dorée de Gullfoss, et le parc national de Þingvellir. Dormez dans un hôtel ou une guesthouse des environs.

Quatre jours en Islande

Jour 2
Prenez la direction du sud et longez la côte en suivant la route numéro un.  Vous passerez les petites villes de Selfoss et Hella avant de rejoindre les cascades de Seljalandfoss et Skogafoss. A Skogar, vous pouvez visiter le musée du folklore et en apprendre plus sur les contes et légendes de la région. Un peu plus loin, au pied du glacier et volcan Eyjafjallajökull, la ferme de Þorvaldseyri se transforme en musée et ouvre ses portes aux visiteurs pour leur parler de l’éruption volcanique la plus connue de ce début de XXIème siècle. Reprenez la route et passez l’après-midi à vous promener sur les plages de Vik et de Reynisfjara et près du promontoire de Dyrohaley. Faites attention sur le promontoire et soyez très prudent si les vagues sur les plages semblent fortes et violentes –ne vous approchez pas trop. Passez la nuit dans la région de Kirkjubæjarklaustur.

Quatre jours en Islande

Jour 3
En poursuivant votre chemin sur la route numéro un, vous arriverez au parc national de Skaftafell. Les possibilités de promenade et de marches y sont nombreuses; si vous n’êtes pas grand randonneur, vous pouvez vous contenter de rejoindre la cascade de Svartifoss qui se trouve non loin du centre d’information. Continuez en voiture jusqu’au site très connu de Jökulsárlón, une lagune glaciaire remplie d’icebergs remplis de jolies teintes de bleus et de gris. Passer encore une fois la nuit aux alentours de Kirkjubæjarklaustur, ou plus loin en retournant vers l’ouest.

Quatre jours en Islande

Jour 4
La route sera sans doute un peu longue jusqu’à la péninsule de Reykjanes, mais une fois que vous l’aurez rejoint, les trajets entre les sites les plus intéressants seront courts. Les bouillons de Gunnuhver, le phare de Reykjanesviti ou les montagnes de sulfure de Brennisteinfjöll font partie des nombreux sites à visiter sur la péninsule. Vous pouvez faire un arrêt au Blue Lagoon (si vous avez réserver en avance!) et ensuite dormir près de l’aéroport pour être prêt pour votre départ le lendemain.

Quatre jours en Islande

Alternative possible pour cet itinéraire: passez les jours 2 et 3 sur la péninsule de Snæfellsnes. Les sites à visiter dans la péninsule se trouvent dans cet article.

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 3 avril 2017

Un voyage volcanique à travers l’Islande

Beaucoup de gens ont entendus parler de l’Islande après l’éruption de l’Eyjafjallajökull, qui a perturbé le traffic aérien en Europe pendant plusieurs jours au printemps 2010... L’Islande est un pays à l’histoire géologique et volcanologique turbulente. Rendez-vous sur quelques sites islandais où les volcans racontent leur histoire...

Hekla est sans doute le volcan le plus connu et le plus actif d’Islande. Situé au nord-est de la petite ville d’Hella dans le sud de l’Islande, il entre en éruption environ tous les dix ans depuis 1970, mais sa dernière éruption date de l’an 2000. Hekla montre parfois des signes d’activité volcanique et fait régulièrement parler de lui aux informations ou dans les journaux, mais pas d’éruption depuis 15 ans... A quand le réveil? Notez que de nombreuses entreprises de tourisme propose des excursions d’une journée pour marcher jusqu’au sommet du volcan.

Un voyage volcanique à travers l’Islande

La dernière éruption du volcan Katla, au nord de Vík, date de 1918, bien qu’il soit possible que de petites éruptions ait eu lieu depuis -sans casser la couche de glace situé sur le haut du volcan. Katla est un volcan redouté et redoutable, violent et qui dégage des coulées de lave importante. Situé sous le glacier Mýrdalsjökull, il est possible de faire de petites randonnées sur le glacier, avec un guide professionnel. Elgjá, non loin de Katla, est un volcan et un canyon connu et apprécié des voyageurs et des amateurs de randonnée. Le canyon abrite la cascade d’ Ófærufoss qui raviront les amoureux de la nature islandaise. A l’est de Krafla, le volcan Þeistareykjarbunga est inactif depuis plus de 2000 ans.

Askja est une destination populaire pour les voyageurs; c’est un ensemble de caldeiras dont la plus récente éruption date de 1961. Askja est surtout connue pour l’une de ses caldeiras, Öskuvatn, et pour son cratère Víti dans lequel il est possible de se baigner dans une eau qui va de 20 à 60°C selon les endroits. La route qui mène à Askja se situe dans les hautes-terres et n’est ouverte qu’en été; la route n’est accessible qu’en 4x4 et le voyage peut sembler long et tortueux. Si vous décidez de vous y rendre sans passer par une entreprise de tourisme, assuré vous d’être suffisamment informé et équipé. Une alternative est d’utiliser les services de professionnels du tourisme dans la région.

Un voyage volcanique à travers l’Islande

Krafla est une caldera d’environ 10 kilomètres de diamètre située dans la région de Mývatn, dans le nord de l’Islande. Entre 1724 et 1729, les fissures de la caldera se sont ouvertes et une quantité importante de lave s’est écoulée vers le village de Reykjahlíð, détruisant le village et trois fermes sur son passage. On raconte que la lave s’est arrêté devant l’église à la suite des prières du prêtre de l’époque. Entre 1975 et 1984, des éruptions volcaniques répétées ont eu lieu à Krafla, et une nouvelle chambre magmatique s’est formée.

Bárðarbunga est un volcan situé en dessous du glacier Vatnajökull, et a fait parler de lui lors de son éruption en 2014-2015. Cette éruption récente a duré plus de six mois, car elle a démarré le 29 août 2014 et s’est terminé le 27 février 2015. Elle a eu lieu au nord-est de la caldera du Bárðarbunga, dans le champ de lave d’Holuhraun. Elle a attiré des milliers de visiteurs en Islande, qui ont survolé l’éruption ou s’y sont rendus, illégalement, en véhicule tout-terrain. Cette compagnie propose des visites guidées jusqu’au site de l’éruption.

Un voyage volcanique à travers l’Islande

A l’aube du 23 janvier 1973, le volcan Eldfell, sur les îles Westmann, est rentré en éruption -éruption qui devait vider l’île de la majorité de ses habitants jusqu’à ce qu’elle se termine, en juillet de la même année. Cette éruption, extrêmement importante dans l’histoire de l’Islande, a donné à l’île d’Heimæy un nouveau visage; la taille de l’île a augmenté de deux kilomètres carré et un tiers des maisons ont été recouvertes de lave et de cendres lors de l’éruption. Ce petit volcan d’à peine 200 mètres de haut n’a pas fini de faire parler de lui... Si vous vous rendez aux îles Westmann, vous pouvez grimper au sommet du volcan, et en plongeant vos mains dans la terre, vous vous apercevrez qu’on y sent encore la chaleur de l’éruption de 1973!

Þríhnjúkagígur est un volcan vieux de 4000 ans qui est devenu une superstar au cours de l’été 2012 lorsque Björn Ólafsson a eu la riche idée d’organiser des excursions dans le volcan... Oui, vous avez bien lu: il est possible de pénétrer dans la chambre magmatique de Þríhnjúkagígur, à l’aide d’une sorte d’ascenseur installé pour les visiteurs. 120 mètres sépare l’entrée de votre “destination”, dans les entrailles du volcan... A l’ordinaire, la lave remplit la chambre magmatique et bloque l’accès au coeur du volcan, mais pas cette fois. Cela fait de Þríhnjúkagígur un volcan assez unique en son genre. Björn Ólafsson a d’ailleurs des projets bien ambitieux et souhaiterait construire un tunnel qui rendrait l’accès au volcan moins compliqué. Þríhnjúkagígur se situe près des montagnes bleues, près de Reykjavík, aussi connues pour être une destination de ski populaire en hiver.

Un voyage volcanique à travers l’Islande

Les cratères de Lakagígar, souvent simplement appellé Laki, sont une formation impressionante de cratères situés près de Kirkjubæjarklaustur dans le sud de l’Islande. Accessible seulement pendant les mois d’été, le spectacle que nous offre Lakagígar est impressionant et tout simplement magnifique. La structure volcanique est liée à celle du Grímsvötn; en 1783, plus de 120 cratères sont entrés en éruption et ont causés de grands dommages à la population islandaise, avec de possible répercussions dans le monde entier -notamment à cause du dioxyde de soufre qui agit comme un poison. On estime qu’un quart de la population islandaise de l’époque est décédée des suites de l’éruption.

L’Eyjafjallajökull est une calotte glaciaire qui recouvre un massif volcanique sur le glacier de Mýrdalsjökull, et qui a fait parler d’elle en 2010 lorsque, en entrant en éruption, elle bloqua une bonne partie du traffic aérien en Europe pendant plusieurs jours. L’Eyjafjallajökull est un volcan peu actif mais entre en éruption de façon assez régulière, tous les 200 ans environ. La ferme de Þorvalseyri, situé au pied du volcan, a ouvert en 2011 un centre d’information sur l’éruption et sur la vie quotidienne côte à côte avec un volcan.

Un voyage volcanique à travers l’Islande

Grímsvötn est un volcan du glacier Vatnajökull et il semblerait que parmi les volcans islandais, il soit celui qui entre en éruption le plus souvent. Sa dernière éruption date de 2011, et a été l’éruption la plus importante des cinquante dernières années en Islande.

Si les éruptions volcaniques vous intéresse, Jón Frímann Jónsson a compilé une liste d’éruptions qui ont eu lieu en Islande depuis l’année 900.

Islande24
© Tous droits réservés







samedi 1 avril 2017

Choisir votre compagnie aérienne pour aller en Islande

Jusqu’en l’an 2000, il n’y avait guère que la compagnie aérienne Icelandair qui proposaient des vols vers la France, la Belgique, la Suisse et le Canada. Depuis, et surtout depuis la popularité grandissante de l’Islande ces dernières années, de nombreuses compagnies aériennes sont apparues pour proposer des vols directs au départ des pays cités. Petit tour d’horizon pour vous y retrouver!

Icelandair propose des vols directs au départ de Paris, Bruxelles, Genève, Zurich et Montréal -depuis 2016 pour cette dernière destination. Au Canada, la compagnie part également de Vancouver, Halifax, Edmonton et Toronto. La compagnie, crée en 1937 à Akureyri, dans le nord de l’Islande, fut la première compagnie islandaise a proposé des vols commerciaux internationaux. Environ trois fois par an, elle propose des “offres flash” qui durent généralement 48 heures et qui vous permettent de réserver vos vols à des tarifs intéressants. Depuis 2016, la compagnie dessert les deux aéroports parisiens, Roissy Charles de Gaulle et Orly.

Choisir votre compagnie aérienne pour aller en Islande

Wow Air a racheté sa concurrente Iceland Express en 2012, faisant d’elle la première compagnie low-cost d’Islande toujours en opération. Elle propose des vols aux tarifs très intéressants -mais comme une compagnie low-cost, tous les services qu’elle propose sont en supplément: bagages, boissons, le choix de votre siège, etc. Depuis 2012, la compagnie n’a fait que s’agrandir et elle propose aujourd’hui près de 30 destinations, parmi lesquelles Paris, Lyon, et Montréal.

Transavia est une compagnie aérienne low-cost néerlandaise, filiale de KLM (et donc d’Air France), qui a commencé à opérer des vols saisonniers Paris-Reykjavík en 2010. Au départ d’Orly, la compagnie propose cinq vols par semaine de mai à septembre.

Choisir votre compagnie aérienne pour aller en Islande

Easy Jet est une compagnie low-cost britannique qui propose des vols saisonniers entre Bâle-Mulhouse et Reykjavik, de mi-mars à fin octobre, et au départ de Genève, de fin mars à fin octobre également.

Primera Air est une compagnie low-cost danoise qui propose des vols directs Reykjavik-Paris de manière saisonnière. Sachez que les heures de départ et d’arrivée des compagnies low-cost, en particulier en été, sont souvent assez peu pratiques -c’est le prix à payer pour faire des économies!

Choisir votre compagnie aérienne pour aller en Islande

L’arrivée de toutes ces compagnies aériennes à pousser les prix vers le bas, et il est désormais assez facile de se rendre en Islande pour moins de 300 euros au départ d’une ville européenne. Cependant, le prix des vols reflètent très mal le niveau de vie islandais, et les prix toujours grandissants des services pour les touristes. Renseignez-vous et prévoyez un budget confortable si vous voulez en profiter un maximum.

Islande24
© Tous droits réservés