lundi 30 octobre 2017

Activités et conseils pour voyager en Islande avec de jeunes enfants

L’Islande est un pays très enfant-friendly, et vos têtes blondes seront sans doute bien accueillies partout en Islande. Que ce soit dans les cafés, dans les musées ou chez le coiffeur, il y a souvent et partout un coin-jeux pour les enfants. Voici quelques idées et conseils pour occuper vos enfants lors de vos vacances en Islande.

Activités et conseils pour voyager en Islande avec de jeunes enfants

Les piscines sont de véritables institutions en Islande, et c’est un immanquable lors de votre voyage. Il y a des centaines de piscines de toutes sortes et de toutes tailles, toutes en extérieures, dans de l’eau qui oscille entre 28 et 42 degrés selon les bassins. C’est une activité qui ravira les plus jeunes et les plus âgés -il n’est pas rare, en été, de voir des bébés de quelques mois barboter dans l’eau. Des baignoires, des lieux de change et des chaises hautes sont prévus pour vous faciliter la vie dans les douches et dans les vestiaires.

Nous vous conseillons de privilégier les piscines municipales au blue lagoon et autres bains naturels comme Jarðböðin við Mývatn ou Laugarvatn Fontana -pas d’activités ni de jeux dans ces derniers, qui conviendront mieux à des ados ou des jeunes adultes.

Les activités “payantes” comme la visite de musées convient en général aux enfants, et il y a souvent des activités interactives lors des visites qui pourront les occuper facilement. L’observation des baleines est une activité sympathique pour les enfants plus âgés; les excursions sont plutôt longues et paraitrons interminables pour les plus jeunes. Si vous n’êtes pas sûrs que vos enfants soient assez grands ou patients, vous pouvez tenter une excursion express d’une heure et demie, mais cela ne sera possible que depuis la capitale, Reykjavik.

Activités et conseils pour voyager en Islande avec de jeunes enfants

Les activités “natures” doivent être adaptées à l’âge et aux intérêts de vos enfants. En Islande, vos enfants risquent peu d’être enlevé -les bébés dorment à l’extérieur des cafés dans leurs landaux. Le danger en Islande vient de la nature, et il faut être prudent lors de vos pérégrinations.

Certains lieux demandent beaucoup de marche ou ne sont pas très sûrs pour de jeunes enfants. Geysir est un site passionnant pour les enfants, mais il faut bien faire attention à ce qu’ils ne passent pas les barrières ou s’amusent à tremper leurs mains dans les eaux bouillantes du site -pareil pour Námaskarð dans les environs de Mývatn.

Les cascades sont souvent faciles d’accès, mais parfois aussi dangereuses; Gullfoss, Goðafoss, Dettifoss et biens d’autres sont glissantes et peu sûres. Il en est de même pour les promontoires comme Dyrhólaey ou Látrabjarg -petits et grands doivent se méfier et ne pas s´approcher trop près du bord, et pour les volcans que l’ont peut “visiter”. Kerið est assez peu dangereux, mais faire le tour de Krafla dans le nord de l’Islande n’est pas adapté pour de jeunes enfants.

Activités et conseils pour voyager en Islande avec de jeunes enfants

Certaines plages sont calmes et paisibles, et certains enfants islandais en profitent même pour s’y baigner, l’été; cependant, d’autres sont connues pour être extrêmement venteuses et dangereuses, en particulier Reynisfjara dans le sud de l’île. Ne laissez jamais vos enfants s’approchez de trop près de l’eau.

Quand aux meilleurs endroits où dormir avec votre famille où s’il est plus sage de rester à l’hôtel ou de louer un campervan, nous y reviendrons une autre fois!

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 23 octobre 2017

Visitez Vopnafjörður

Vopnafjörður est une baie et un petit village du nord-est de l’Islande, située a mi-chemin entre Þórshöfn et Egilsstaðir, dans la péninsule de Kolbeinstangi. 700 personnes y vivent toute l’année. La nature de Vopnafjörður est variée et alterne entre terres fertiles, plages, rochers pointus et montagnes. Le célèbre roman d’Halldór Laxness, Gens indépendants, a été en partie inspiré par la nature autour de Vopnafjörður.

Visitez Vopnafjörður

Dans le fjord, il ya trois vallées principales, Hofsárdalur au sud, Vesturárdalur et Selárdalur au nord dans lesquelles coulent de nombreuses rivières remplies de saumons. De l’autre côté du fjord, une chaîne de montagnes impressionante s’élève, révélant les montagnes de Krossavík et Smjörfjöll, “les montagnes de beurre”, qui sont les plus hautes. La plage de sable Sandvík est un endroit délicieux. C’est une région assez agricole même si beaucoup de fermes ont été abandonnées au début du XXème siècle.

La baie a d’abord été colonisé par les Vikings norvégiens au Xème siècle. Au XVIII et XIXème siècles, Vopnafjörður était un port à l’activité débordante, et l’industrie de la pêche reste l’activité prédominante de la région. Vous pouvez vous faire une idée de ce à quoi ressemblait Vopnafjörður entre le XVIIIème et le début du XXème siècle en visitant le musée de Bustarfell, à environ vingt kilomètres du village de Tangi, dans la vallée de Hofsárdalur. Le musée abrite une maison de tourbe, l’une des plus anciennes et des mieux préservées d’Islande. Le musée est ouvert du 10 juin au 10 septembre, de 10 heures à 17 heures.

Visitez Vopnafjörður

Près du musée, il y a un petit café, un petit enclos avec des animaux, mais aussi un petit chemin qui vous mène au “rocher des fées”, et un guide islandais est disponible pour vous conter histoires et légendes de la région. Le rocher donne également un beau point de vue sur le fjord et sa nature.

La région ne manque pas d’histoire en ce qui concerne la culture islandaise. L’écrivain Gunnar Gunnarsson (1889-1975) a grandi dans la ferme de Ljótsstaðir, dans la vallée de Vesturárdalurm, à quelques kilomètres de Vopnafjörður. Il a connu en son temps une forte popularité, notamment au Danemark et en Allemagne. Vous trouverez également une exposition présentant l’oeuvre musicale, théâtrale et littéraire des frères Jón Múli Árnason et Jónas Árnason, tous les deux nés à Vopnafjörður. L’exposition, ouverte en 2008, a lieu dans un magnifique vieux bâtiment qui a été rénové, près du port du village, et est ouverte tous les jours en été, et sur rendez-vous en hiver.

 Visitez Vopnafjörður

De nombreuses maisons historiques sont visibles à Vopnafjörður, en particulier autour de la place du village, “plássið”. Près de l’épicerie du village, vous pourrez admirer les maisons les plus anciennes du village: Guðjohnssenshús, aussi appellée Jaðar, construite en 1880; Baldursheimur, “la maison d’Einar” (un jeune médecin du village qui est mort subitement après avoir exercé seulement trois ans au village), construite en 1883 et Kaupvangur, construite l’année d’après, ont été dessinées par l’architecte Frederic Bald, qui est connu pour avoir supervisé la construction du parlement à Reykjavík, Alþing. Le village a une épicerie, deux cafés, une école, une salle de sports, une piscine (bien sûr!), une banque, un camping, un hôtel, quelques guesthouses et même un petit aéroport, qui relie souvent le village à Akureyri.

Une des particularités de Vopnafjörður est son lien avec les Etats-Unis et le Canada -de nombreux islandais originaires de cette région y ont émigrés entre 1850 et 1914, espérant y trouver une vie meilleure. Le centre d’émigration de Vopnafjörður aide les islando-américains ou islando-canadiens à retrouver leurs ancêtres, et les encourage à en savoir plus sur leur histoire.

Islande24
© Tous droits réservés

vendredi 20 octobre 2017

Vivre en Islande: les plus

Vous êtes nombreux à vouloir venir vivre en Islande. Pour cela, nous avons déjà écrit une séries d’articles sur les démarches administratives à suivre, le travail et les conditions de travail dans le pays, ainsi que les offres d’emploi et le bénévolat. Cette fois-ci, nous allons faire une compilation de tout ce qui est plaisant et attrayant lorsque l’on vit en Islande. Et bien sûr, il y a un article contrepartie avec tout ce qui ne l’est pas!

Vivre en Islande: les plus

La nature
Les paysages à couper le souffle et l’immensité de la nature en Islande sont deux éléments qui rendent l’Islande attractive et unique. Montagnes, vallées, rivières, glaciers, cascades font partie du paysage quotidien. Les saisons sont très belles et la neige rend les villes et villages charmants. L’Islande est un magnifique terrain de jeu pour les passionnés de la nature, les randonneurs avides et les amoureux de solitude.

Le rythme et le manque de stress
En Islande, le niveau de stress est bien moindre que dans les autres pays européens -voir inexistant. On court rarement pour attraper un bus et personne ne klaxonne si la circulation est un peu lente. Ce manque de stress se ressent dans tous les secteurs, et les islandais et leur système sont très souvent flexibles et compréhensifs.

Vivre en Islande: les plus

Les enfants et la vie de famille
Les enfants font partie intégrante de la vie islandaise, et pratiquement tous les magasins et restaurants ont des accessoires adaptés et/ou un coin jeu pour les plus jeunes. Les employeurs sont très flexibles avec les parents, et il est facile d’obtenir des heures ou des jours de libre si l’emploi du temps de vos enfants le nécessite. Les enfants sont les bienvenus partout, y compris sur votre lieu de travail. Les adultes sont très patients avec les enfants et les écoles et ses employés sont respectueux des choix des enfants.

La philosophie islandaise
Cette catégorie peut à la fois être un atout et un inconvénient. Les islandais croient dur comme fer que tout finira bien par s’arranger (le fameux “Þetta réddast”), et c’est une vraie philosophie de vie. Ils ne s’inquiètent pas continuellement, en particulier sur des choses sur lesquelles ils n’ont peu ou pas de contrôle, et essaie au mieux de jongler avec les circonstances de manière positive.

Vivre en Islande: les plus

La qualité de vie
Peu de pollution, peu de monde sur les routes, des villes et villages où l’on respire et des horaires et un système social qui permet de passer du temps avec sa famille; voici en résumé la vie que l’on peut mener en Islande. Bien sûr, c’est un peu différent à Reykjavik, car dans toutes les villes une qualité de vie est moins évidente à obtenir qu’ailleurs; il faut trouver le bon équilibre. Cependant, tout semble plus facile que dans les autres pays européens, et l’équilibre que tout le monde recherche plus facile à conquérir.

Islande24
© Tous droits réservés

mardi 17 octobre 2017

Vivre en Islande: les moins

Vous êtes nombreux à vouloir venir vivre en Islande. Pour cela, nous avons déjà écrit une séries d’articles sur les démarches administratives à suivre, le travail et les conditions de travail dans le pays, ainsi que les offres d’emploi et le bénévolat. Cette fois-ci, nous allons faire une compilation de tout ce qui est désagréable lorsque l’on vit en Islande. Et bien sûr, il y aura un article contrepartie avec tout ce qui l’est!

Vivre en Islande: les moins

L’éloignement géographique
L’Islande est assez loin de tout autre pays. Pour la quitter, deux heures d’avion minimum ou deux ou trois jours de bateau sont nécessaires. L’Islande est une île perdue au milieu de l’Atlantique, et cela se ressent. Il n’est pas possible de passer la frontière dans le pays voisin, ou de prendre un train pour s’échapper un weekend… C’est un sentiment qui peut être agréable mais parfois gênant.

L’isolement
Celui-ci va de pair avec l’éloignement géographique, et comme celui-ci, il est également à double tranchant. Se sentir loin du monde donne une sensation de liberté extraordinaire, mais peut aussi provoquer la sensation d’être bloqué. Sans famille et amis sur place, on peut se sentir isolé en Islande.

Vivre en Islande: les moins

Le coût de la vie
C’est certainement l’un des plus gros désavantage de la vie islandaise, en particulier à l’écriture de ces lignes, en 2017, alors que la couronne est au plus haut! L’Islande est aujourd’hui le second pays le plus cher au monde. Le marché immobilier est saturé et plutôt catastrophique, et les prix sont astronomiques -que l’on parle de l’immobilier ou du reste. Jetez un oeil sur notre article sur le coût de la vie en Islande pour vous faire une idée.

Les fruits et légumes…
... et le choix en supermarché en général, qui est assez pauvre. Si vous avez l’habitude de faire votre marché et de ne savoir que choisir entre les dizaines de fruits et légumes sur l’étalage, ne vous inquiétez pas: cela n’arrivera pas en Islande! De plus, il n’est pas facile de se procurer des articles commandés sur internet; les douanes islandaises ont une politique stricte, et pour chaque article acheté en ligne à l’étranger, vous devrez payer une taxe.

Vivre en Islande: les moins

La langue
La langue islandaise n’est pas facile à apprendre, et la facilité avec laquelle on peut parler anglais en Islande ne facilite pas l’apprentissage de cette langue -aussi magnifique soit-elle! Bien sûr, il est tout à fait possible d’apprendre l’islandais, mais il est aussi possible de vivre en Islande sans la parler. Cependant, cela nous coupe un peu à ce qui se passe autour de nous et aux individus qui nous entourent, et cela rend l’amitié plus difficile à établir.

L’hiver…
... et tout ce que ça implique. Route bloquées, avions annulés, manque de lumière et d’énergie, tempêtes… Evidemment, l’hiver est aussi une saison où l’on profite de sa famille, où l’on reste à la maison, où l’on skie, où l’on profite de la neige… mais il y a aussi tous les inconvénients que l’on associe à l’hiver. L’immense travail de déblayer la neige et le froid et la nuit qui n’en finissent pas…

Vivre en Islande: les moins

Nous espérons que cet article ne vous a pas désintéressé de ce pays magique. Ne vous inquiétez pas, il y a tout de même d’excellentes choses en Islande! Il vous suffit de lire notre blog pour vous en rendre compte.

Islande24
© Tous droits réservés

mercredi 11 octobre 2017

Jökulsarlón

Jökulsarlón est un lac glaciaire situé sur la côte sud de l’Islande, situé entre les villes de Kirkjubæjarklaustur et Höfn. Situé à l’extremité du parc national du Vatnajökull, Jökulsarlón est apparu lorsque la langue du glacier Breiðamerkurjökull s’est éloigné de l’océan Atlantique. Aujourd’hui situé à 1,5 kilomètres de cet océan, sa surface est de 18km2 et c’est le lac le plus profond d’Islande. Cependant, ce lac glaciaire est constamment en train de changer à cause de la fonte des glaciers, et il est quatre fois plus grand que dans les années 1970.

Jökulsarlón

On aperçoit facilement Jökulsarlón depuis la route numéro un, et c’est un lieu qui est devenu célèbre dans les films Hollywoodiens; Batman Begins, Lara Croft: Tomb Raider et deux films de James Bond ont tournés certaines scènes près du lac glaciaire. Deux autres lacs glaciaires se trouvent près de Jökulsarlón: Fjallsárlón et la Breiðárlón. Le groupe Kaleo a filmé l’un de ses clips à Fjallsárlón. Tous les ans en août, un spectacle de feux d’artifices rempli le lac et ces icebergs de couleurs vives, et c’est un spectacle populaire pour les voyageurs comme pour les locaux.

Le film Dangereusement vôtre (A View to a Kill) est à l’origine des tours en bateau que l’on peut effectuer sur le lac glaciaire. En 1987, l’entreprise en charge a transporté 5000 visiteurs sur ses bateaux; ces dernières années, c’est plus de 60 000 visiteurs qui ont profité de cette excursion. Il est possible de rejoindre une excursion de mai à octobre. Depuis peu, un café se trouve aux abords du lac, et est ouvert toute l’année.

Jökulsarlón

Comment y aller?
Jökulsarlón se trouve à presque 400 kilomètres à l’est de Reykjavik en passant par la route numéro un, soit près de cinq heures de route -sans arrêt. Cependant, vous devriez aussi en profiter pour voir les merveilleuses cascades de Seljalandsfoss et Skogáfoss, la plage de Reynisfjara et Vík et le parc national de Skaftafell. Cela fait une journée très chargée, pourtant de nombreux visiteurs le font et de nombreuses agences de tourisme y organisent des excursions sur une journée. Nous vous conseillons de le faire en deux jours!

Où manger?
Le café de Jökulsarlón est ouvert toute l’année et se trouve sur les rives du lac glaciaire. A 12 kilomètres à l’est du site, vous pouvez aussi trouver le restaurant de l’hôtel Hali, ou celui du Fosshotel Glacier lagoon à trente minutes de route vers l’ouest.

Jökulsarlón

Où dormir?
L’hôtel Hali se situe à 12 kilomètres à l’est de Jökulsarlón et propose des chambres pour 1 à 3 personnes, ainsi que des appartements à louer pour 4 ou 5 personnes.A 28 kilomètres à l’est, vous trouverez l’auberge de jeunesse de Vagnsstaðir qui propose chambre en dortoir, des chambres familiales et des chambres double.Hof-1 et Fosshotel Glacier Lagoon sont deux hôtels qui se trouvent à environ trente minutes de route à l’ouest de Jökulsarlón. Le second possède un bar et un restaurant.Les hébergements sont peu nombreux autour de Jökulsarlón sont peu nombreux et vite pris d’assaut; réservez à l’avance votre séjour. Pour plus d’options pour vous restaurer et dormir, les deux villes les plus proches sont Kirkjubæjarklaustur et Höfn, respectivement à 120 et 70 kilomètres de Jökulsarlón.

Islande24
© Tous droits réservés

lundi 9 octobre 2017

Dix artistes islandais à découvrir

Il n’y a pas longtemps, nous avons publié une liste de dix albums islandais à découvrir, et ne sachant pas nous décider pour le dixième, nous vous avons demandé vos suggestions. Vous en avez envoyé des dizaines, et nous en avons retenu quelques-unes pour suggérer à d’autres amoureux de la musique islandaise les dix artistes islandais à découvrir en ce moment. Les voici!

Sóley est une artiste islandaise. Musicienne et interprète, elle compose seule ses chansons et joue du piano, de la guitare, du clavier et des percussions. Depuis 2006, elle fait également partie du groupe Seabear. Elle a sorti son premier album, We Sink, en 2011 -une merveille de la musique folk indépendante islandaise! Deux autres albums ont suivi, Ask the Deep en 2015 et Endless Summer en 2017.

Dix artistes islandais à découvrir

Kiasmos est le résultat d’une collaboration de musique expérimentale et minimaliste entre le musicien islandais Ólafur Arnalds et le féringien Janus Rasmussen. Ils ont commencé leur collaboration en 2009 et ont depuis sorti l’album Kiasmos en 2014, ainsi que 4 EP.

Kaleo est un groupe de blues-rock islandais. Formé en 2012, ils se sont fait remarqué au festival Iceland Airwaves 2012, puis se sont surtout fait connaitre par leur chanson incroyable, Vor í Vaglaskógi -le clip est également magnifique et donne une bonne impression de l’atmosphère particulière de l’Islande. Ils sont vite devenus très populaires en Islande et dans le monde, et vivent aujourd’hui aux Etats-Unis. Ils ont joué en live à Fjallsárlón et à Þrihnukagigur.

Sólstafir est un groupe de post metal islandais qui existe depuis 1995, qui aime mélanger metal et mélodies douces. Depuis leur premier album de 2002 Í Blóði og Anda, ils ont sorti cinq autres albums.

Dix artistes islandais à découvrir

Skálmöld est un groupe de métal islandais formé en 2009, qui mélange les sons de la musique traditionnelle islandaise et le métal. Leur premier album Baldur, sorti en 2010, raconte une épopée viking et les paroles sont inspirées des sagas islandaises et de la mythologie nordique. Le groupe a depuis enregistré trois autres albums.

Hjaltalín est un groupe islandais formé en 2004. Très populaire en Islande, le groupe a sorti son premier album en 2007, intitulé Sleepdrunk seasons. Certains membres du groupe ont aussi des projets solos ou versatiles, comme la chanteuse du groupe Sigríður Thorlacius. Leur dernier album date de 2014.

GusGus est l’un des groupes islandais les plus connus de la scène électronique en Islande. Formé en 1995 comme un collectif de musique, GusGus est un groupe très prolifique, et ils ont dix albums à leur actif. De nombreux musiciens islandais poursuivent aujourd’hui des carrières solos ou dans d’autres groupes, mais ont été membres de GusGus dans le passé, comme par example Emiliana Torrini et Hafdis Huld. Les deux membres de GusGus en 2017 sont Daniel Ágúst Haraldsson et Birgir Þórarinsson, qui font partie du groupe depuis le début.

Dix artistes islandais à découvrir

Ólafur Arnalds est un musicien islandais qui a sorti son premier album Eulogy for Evolution en 2007. Sa musique ambiante et expérimentale est bien connue en Islande et ailleurs; en plus de trois albums studios, Ólafur a à son actif une quantité de musiques de films et de collaborations avec d’autres musiciens.

Vök est un groupe de pop-electronica formé en 2013 par la chanteuse Margrét Rán et le saxophoniste André Már, puis rejoint par le guitariste Ólafur Alexander plus tard la même année. Ils se sont fait connaitre en remportant la compétition Músíktilraunir (qu’avaient également gagné Samaris, Of Monsters and Men et Mammút, pour ne citer qu’eux). Leur premier album Figure est sorti en 2017.

Seabear est le projet musical que Sindri Már Sigfússon a débuté seul en 2003. En 2005, c’est devenu un trio, puis un groupe de sept personnes depuis 2006! Sindri Már a produit et sorti un album seul, I'm Me on Sundays, mais leur premier album studio du label allemand Morr Music, The Ghost That Carried Us Away, est sorti en 2007. Tous les membres du groupe ont d’autres projets musicaux ou visuels en plus de leur collaboration avec Seabear.

Dix artistes islandais à découvrir

Islande24
©Tous droits réservés

mercredi 4 octobre 2017

Iceland Airwaves 2017

La première édition du festival s’est tenue pour une soirée dans un hangar à avions de l’aéroport domestique de Reykjavík en 1999. Sept groupes ont joué ce soir là, dont le groupe très connu en Islande GusGus. Sponsorisé en très grande partie par la ville de Reykjavík et la compagnie aérienne Icelandair, Airwaves se déroule dans les salles de la majestueuse Harpa, dans le centre ville, mais il y a aussi de nombreux concerts dans différents cafés de Reykjavík.

Iceland Airwaves 2017
Pendant quatre jours, la ville est en pleine effervescence et la musique y est omniprésente! Cette année, en 2017, le festival sera aussi présent à Akureyri, et vous pourrez profiter des nombreux concerts dans la salle très agréable de Græni Hatturinn et la salle de concert Hof.

Cette année, le festival se tiendra du 1 au 5 novembre et plus de 200 groupes y sont attendus. Parmi les plus connus, Mumford and Sons et les Fleet Foxes, mais aussi Pale Honey, Shame, Sigrid et Vagabon.

Les groupes islandais seront plus nombreux, avec une liste alléchante de groupes plus envoûtants les uns que les autres: Amiina, GusGus, Valdimar, Reykjavíkurdætur, Sóley, Pascal Pinon, Moses Hightower, Megs, Ham et j’en passe… La liste exhaustive se trouve sur le site du festival.

Instagram Iceland Airwaves 2017

Emiliana Torrini, Mammút et Ásgeir seront parmi les musiciens à jouer à Akureyri, parmi 25 autres groupes qui performeront pendant deux jours, les 2 et 3 novembre 2017. Au programme, il y aura également le rappeur Emmsjé Gauti, Sturla Atlas et Hildur. Les écossais d’Arab Strap et l’artiste anglais Benjamin Clementine étaient également prévus au programme dans le nord, mais ne le seront pas pour des raisons logistiques.

Plus de 7500 spectateurs sont attendus pour cette édition 2017, et les organisateurs du festival ouvre un petit centre d’information pour l’occasion, situé dans le hall de Harpa. Les tickets sont en vente pour un peu plus de 170 euros sur le site pour les cinq jours de festival dans la capitale, et pour 70 euros environ pour les deux jours à Akureyri. Il y a également une offre qui combine deux jours à Akureyri et deux jours à Reykjavik pour 125 euros.

Instagram Iceland Airwaves 2017

Notez que certains concerts fonctionnent sur la base du “premier arrivé, premier servi” -soyez donc sûr d’être bien en avance pour récupérer les tickets pour le concert de Mumford and Sons, Fleet Foxes ou Ásgeir à Harpa! Il y a également une série de concerts “off”, gratuits dans de nombreux bars et cafés de la ville. Il y a souvent foule, mais c’est une bonne occasion de découvrir les groupes locaux.

Islande24
© Tous droits réservés