mercredi 20 mars 2019

Parler islandais: expressions utiles et amusantes

L’un des meilleurs moyens de connaître la culture d’un pays est d’étudier sa langue. Les mots que l’on utilise en Islande et les expressions colorées et amusantes que nous employons vous donnent un petit aperçu de l'esprit de l'Islandais typique. Ce dont je parle va au-delà des simples salutations et expressions de tous les jours pour les voyageurs comme «goðan daginn» (bonjour), «takk» (merci) et «gaman að kynnast þér» (ravi de vous rencontrer). Maintenant, n’ayez pas peur; je ne vous demande pas de maîtriser la langue islandaise! Les langues germaniques peuvent être un peu difficiles, et le fait que nous ayons des symboles et des lettres différentes peut paraître un peu intimidant. Mais je pense que vous trouverez peut-être certaines expressions culturelles intéressantes et qu’elles vous feront peut-être même rire un peu.

Parler islandais: expressions utiles et amusantes

Je te trouverai sur une plage (Ég mun finna þig í fjöru)

C'est peut-être mon dicton insolite préféré en islandais. De peur que vous ne pensiez que tous les Islandais sont des personnes douces et bienveillantes, laissez-moi vous soulager de cette illusion. Nous sommes descendus des Vikings! Et comme tout le monde, nous nous mettons en colère! Sauf que lorsque nous nous mettons en colère, nous menaçons nos ennemis. Si quelqu'un vous dit «Ég mun finna þig í fjöru», vous ne devez jamais baisser votre garde. Cela n’est pas très joli, mais cette expression signifie que votre ennemi souhaite retrouver votre corps sans vie sur une plage… mais elle peut être utilisée dans un contexte journalier, si quelque chose tourne mal.

Utilisation correcte: Hé! Vous venez de passer devant moi dans la file à la boulangerie Sandholt et avez acheté le dernier croissant. Je vais vous trouver sur une plage! * Agite le poing avec colère *.

Tu n’es qu’une écharpe en laine qui boit du latte (Þú ert nú meiri lattelepjandi lopatrefillinn)

Les gens qui vivent dans les grandes villes ont un surnom pour ceux qui vivent à la campagne et vice-versa. L’Islande n’est pas différente et il y a une phrase en islandais qui est négative pour les citadins. Être une «écharpe en laine qui boit du latte» est réservé aux résidents du centre-ville de Reykjavik et constitue un terme péjoratif. La connotation négative vient de l’idée que les habitants de 101 restent assis avec leurs écharpes en laine à siroter des lattes toute la journée. Soyons honnêtes, ça a l’air assez sympa!

Utilisation correcte: Berglind et Leif sont venus me rendre visite à la ferme ce week-end et ils ne savaient pas comment monter à cheval. Ce sont des écharpes en laine qui boivent du latte!

Parler islandais: expressions utiles et amusantes

Gluggaveður
C’est un mot difficile à traduire, et il vient des mots “glugga” qui veut dire fenêtre et “veður” qui signifie temps (météo). Gluggaveður fait référence à une belle journée, vue depuis le comfort de sa maison, mais d’un temps assez désagréable si vous mettez le pied dehors. Tout comme le mot «lèche-vitrines» reflète toute culture obsédée par l’achat de choses (et parfois de choses qu’on ne peut pas se permettre), cette expression vient du fait que nous vivons dans un pays où nous faisons souvent face à une météo assez agréable à regarder mais pas tellement agréable à vivre. Qu'il s'agisse d'une légère chute de neige pendant les vacances ou d'un après-midi orageux et pluvieux, il est parfois agréable d'être à l'intérieur, dans un climat chaud et sec, tout en admirant le temps qu'il fait. Gluggaveður est l'expression islandaise courante pour le temps qu'il fait à la fenêtre.

Utilisation correcte: votre abonnement Netflix est-il à jour? Il y a une tempête hivernale qui s'est dirigée de Vik à Reykjavik ce week-end et il semble que nous allons avoir un samedi bon pour le “gluggaveður”.

Parler islandais: expressions utiles et amusantes
Il y a beaucoup de petits bijoux comme ceux-ci en islandais. Maîtrisez ces trois premiers et vous êtes sur la bonne voie pour impressionner vos nouveaux amis en Islande. Et si vous voulez vraiment les éblouir, apprenez à prononcer (ou à épeler) Eyjafjallajökull. Si ce nom un peu compliqué ne vous dit rien, c’est le volcan du sud de l’Islande qui a fait des ravages en 2010. Grâce à vos nouvelles compétences linguistiques en islandais, vous êtes prêt à aller en Islande et à vous fondre dans la population locale. Tout ce qu’il faut, c’est un peu de pratique, car comme on dit en Islande: «Personne ne devient un évêque sans se faire tabasser» (Enginn verður óbarinn biskup). Cela signifie à peu près vous devez travailler à la réalisation de vos objectifs et être prêts à relever les défis en cours de route. Bonne chance!

Parler islandais: expressions utiles et amusantes

Islande24
© Tous droits réservés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire